Le Chant de la Terre

par

Gustav MAHLER
(1860 – 1911)
Das Lied von der Erde
Bamberger Symphoniker, dir.: Jonathan Nott – Roberto Sacca, ténor – Stephen Gadd, baryton
2017-DDD-61’28-Texte de présentation en allemand, français et anglais-Tudor-7202

Le Printemps s’invite à Vienne

par

Frühling in Wien
Œuvres de Carl Michael Ziehrer (1843-1922), Franz Von Suppé (1819-1895), Ludwig Van Beethoven (1770-1827), Max Schönherr (1903-1984), Richard Strauss (1864-1949), Eduard Strauss (1835-1916)
Wiener Symphoniker, Manfred Honeck, direction – Christoph Stradner, violoncelle – Floran Zwiauer, violon
2016-DDD-59’45-Texte de présentation en anglais et allemand-Wiener Symphoniker-WS011

Des perles rares chez Bärenreiter

par

Pelléas et Mélisande, suite d’orchestre op. 80 de Gabriel Fauré et sa fameuse « Sicilienne »
C’est en 1898 que Gabriel Fauré composa  Pelléas et Mélisande, une musique pour la pièce éponyme de Maurice Maeterlinck. Après la « première » et les exécutions ultérieures, le compositeur se mit à retravailler le matériau musical de l’œuvre pour en faire une suite orchestrale. La première exécution de la 1ère Suite en trois mouvements eut lieu en février 1901 sous la direction de Camille Chevillard. 

La saison 2017-2018 à La Monnaie

par

Le 5 septembre 2017, le Théâtre Royal de La Monnaie rouvrira ses portes après deux ans de travaux, avec la création belge de Pinocchio, le nouvel opéra de Philippe Boesmans. Lors de sa conférence de presse ce vendredi 24 mars, le directeur-général, Peter de Caluwe, était fier de pouvoir annoncer la bonne nouvelle, pour la plus grande satisfaction des amoureux de La Monnaie, heureux de retrouver leur bâtiment.

Mises en scène de légende à Lyon

par

Le Festival annuel de l’Opéra de Lyon s’appelle cette fois cette Mémoires car Serge Dorny, le Directeur Général, a voulu faire revivre pour les spectateurs de 2017 « trois spectacles qui ont marqué les dernières décennies, trois spectacles de créateurs aujourd’hui disparus et pourtant vivants : Elektra mis en scène par Ruth Berghaus en 1986, Tristan und Isolde par Heiner Müller en 1983 et L’Incoronazione di Poppea par Klaus Michael Grüber en 1999. 

Un collier de perles rares

par

Ouvertures, Préludes et Intermezzi d’opéras de Verdi, Catalani, Rossini, Donizetti, Bellini, Giordano, Puccini, Ponchielli, Leoncavallo et Boito
Filarmonia della Scala, dir.: Riccardo CHAILLY
2016-DDD-76’35-Textes de présentation en anglais, français, allemand et italien-Decca 483 1148

Le premier Grand Opéra Français de Verdi se voit bien honoré

par
Jerusalem Verdi

© Lorraine Wauters

Passionnante résurrection à l’Opéra Royal de Wallonie ! Qui aurait cru à la fortune de Jérusalem, gentiment citée dans les monographies comme « version française » du quatrième opéra de Verdi « Il Lombardi alla Prima Crociata », et sitôt oublié ? C’est tout à la gloire de Stefano Mazzonis di Pralafera d’avoir cru depuis longtemps à cet opéra, et d’avoir osé le monter.

La révélation moderne du dernier grand chef-d’oeuvre achevé de Mozart

par

Wolfgang Amadeus MOZART
(1756 – 1791)
La Clemenza di Tito
Kurt STREIT (Tito), Karina GAUVIN (Vitellia), Julie FUCHS (Servilia), Kate LINDSEY (Sesto), Julie BOULIANNE (Annio), Robert GLEADOW (Publio), Ensemble AEDES, dir.: Mathieu Romano, Le Cercle de l’Harmonie, dir.: Jérémie RHORER
2017-DDD-63′ et 69′-Textes de présentation en français, anglais et allemand-Alpha 270 (2 cd)

Page 1 / 2161231020Dernière page »