Au Regio de Turin, « Goyescas » et « Suor Angelica »

par
Giuseppina Piunti (Rosario) and Andeka Gorrotxategui (Fernando) © Ramella & Giannese | Teatro Regio Torino

Giuseppina Piunti (Rosario) and Andeka Gorrotxategui (Fernando) © Ramella & Giannese | Teatro Regio Torino

Une ‘Cavalleria’ à l’espagnole et une novice dans un asile de fous, telle est l’étrange cohabitation que vient de proposer le Teatro Regio de Turin dans une mise en scène et des décors d’Andrea De Rosa et des costumes d’Alessandro Ciammarughi. De son cycle pianistique ‘Goyescas’ (en laissant de côté l’Epilogue : Sérénade du Spectre), Enrique Granados a utilisé six numéros auxquels s’ajoutent une page de jeunesse, ‘El Pelele’ et quelques-unes des ‘Tonadillas’.

Rencontre : Yury Revich, le partage de la musique et des arts

par

Le violoniste russe Yury Revich de 23 ans, basé à Vienne, est Jeune Artiste ICMA de l’année 2015. Après avoir joué à Carnegie Hall, à La Scala, au Musikverein, à la salle de concerts Tchaïkovski et dans bien d’autres lieux, il a mis en place sa propre série de concerts à Vienne. Il est directeur artistique de la Société Europe-Russie pour la coopération internationale et il a également réalisé quelques enregistrements remarqués. Créatif, on le retrouve encore dans la réalisation de films et dans la peinture.

Les Gabriel aux anges ?

par

Gabriel Pierné (1863-1937)
Trio pour piano, violon et violoncelle en do mineur op. 45
Gabriel Fauré (1845-1924)
Trio pour piano, violon et violoncelle en ré mineur op. 120
Trio Wanderer, Jean-Marc Phillips-Varjabédian, violon, Raphaël Pidoux, violoncelle, Vincent Coq, piano
2014-DDD-57’35 »-Textse de présentation en français, anglais et allemand – 1 CD Harmonia Mundi HMC 902192

La Chapelle Musicale se déploie !

par
La façade, en pierres bleues du Hainaut est recouverte d'un tapis de verre sur lequel est reporté le résultat de la pixellisation d'une partition d'Eugène Ysaÿe. Entre la façade et le tapis de verre court un espace tampon à la fois thermique et issues de secours.

La façade, en pierres bleues du Hainaut est recouverte d'un tapis de verre sur lequel est reporté le résultat de la pixellisation d'une partition d'Eugène Ysaÿe. Entre la façade et le tapis de verre court un espace tampon à la fois thermique et issues de secours.

Voir aussi notre vidéo.
Le 27 janvier 2015, 75 ans après l’ouverture de la Chapelle Musicale, l’Aile de Launoit est inaugurée !
Un événement qui clôture dix ans de refonte du contenu programmatique et le début d’une nouvelle page de l’histoire de la Chapelle Musicale, devenue Fondation d’utilité publique en 2008.

Comme le monolithe dans l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, la nouvelle aile prend la forme d'un long bloc de près de 100 mètres qui s'étire à l'arrière du bâtiment d'Yvan Renchon.
Comme le monolithe dans l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, la nouvelle aile prend la forme d’un long bloc de près de 100 mètres qui s’étire à l’arrière du bâtiment d’Yvan Renchon.

L’ONB en grande forme !

par
Alexandre Raskatov

Alexandre Raskatov

Pour célébrer à sa façon le centenaire de la Première guerre mondiale, l’ONB a eu l’excellente idée de demander à dix compositeurs d’aujourd’hui d’écrire chacun une pièce inspirée par les terribles événements d’il y a maintenant un siècle.

Chopin, un poète moderne ?

par

0126_JOKERFrédéric Chopin (1810-1849) : Le piano poète
Ballade n°1 en sol mineur, op. 23 – Ballade n°2, en fa majeur, op. 38 – Prélude en ut dièse mineur, op. 45 – Ballade n°3 en la bémol majeur, op. 47 – Ballade n°4 en fa mineur, op. 52 – Scherzo n°4 en mi majeur, op. 54 – Barcarolle en fa dièse majeur, op. 60
Philippe Bianconi, piano
2014-DDD-63’56 »-Texte de présentation en français, anglais, japonais et allemand – 1 CD La dolce volta LDV 14

Page 1 / 961231020Dernière page »