Il Trovatore en déséquilibre à Paris

par
Ludovic Tézier (Il Conte di Luna), Roberto Tagliavini (Ferrando) et Ekaterina Semenchuk (Azucena) © Charles Duprat / Opéra national de Paris

Ludovic Tézier (Il Conte di Luna), Roberto Tagliavini (Ferrando) et Ekaterina Semenchuk (Azucena) © Charles Duprat / Opéra national de Paris

On l’a beaucoup trop dit : cet opéra de Verdi en 4 actes, créé à Rome le 19 janvier 1853, exige les quatre plus grandes voix du monde. Egal et même supérieur en succès à Traviata et Rigoletto -œuvres contemporaines de l’élaboration de ce Trovatore– l’ouvrage qui s’inscrit dans la période espagnole de Verdi entre Ernani et La forza del destino puis Don Carlos repose, et c’est vrai, sur la qualité, la puissance et le style vocal des quatre rôles-titres.

Duo Aliada ou le sublime équilibre entre le saxophone soprano et l’accordéon chromatique

par

0126_JOKERDuo Aliada, New Colours of the Past
Georg Friedrich Händel (1685-1759) : Sonata op.1 n°2 en sol mineur
Béla Bartok (1881-1945) : Romanian Folk Dances
Claude Debussy (1862-1918) : Syrinx
Alban Berg (1885-1935)  : Vier Stücke op.5
Antonio Vivaldi (1678-1741) : Concerto « la Notte » en sol mineur RV 439
Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Suite française n°2 en do mineur BWV 813 – Allemande
Krysztof Penderecki (°1933) : 3 Miniatures
Manuel De Falla (1876-1946) : Siete Canciones Populares Espanolas
Astor Piazzolla (1921-1992) : Histoire du Tango
Michal Knot, saxophone, Bogdan Laketic, accordéon
2015 – SACD – Livret de présentation en allemand et en anglais – Ars Production – ARS 38 182

Sublime Capriccio au Palais Garnier

par
© Vincent Pontet

© Vincent Pontet

Pour la quatrième fois, le Palais Garnier reprend la production de ‘Capriccio’ de Richard Strauss conçue par Robert Carsen en juin 2004. Et c’est effectivement à ce plateau qu’elle restera indissolublement liée, puisque l’action y a lieu durant l’occupation nazie.

Le Mendelssohn bouillonnant du Swedish Chamber Orchestra

par

JOKERFelix Mendelssohn (1809-1847) : Das Märchen von der Schönen Melusine, Ouverture n°4 op.32 –  Ein Sommer-nachtstraum, op. 61 –  Die Hebriden, ouverture n°2 op.26
Swedish Chamber Orchestra, dir. Thomas Dausgaard ; Swedish Radio Choir (voix de femmes) ; Camilla Tilling, soprano ; Magdalena Risberg, soprano
2015 – DDD – 69’06 » – Textes de présentation en anglais, allemand, français – Chanté en Allemand – BIS 2166

Tout pour le violoncelle !

par

Franz Schubert (1797-1828) : Fantaisie en do majeur D934 – Sonatine en si mineur D408
Max Reger (1873-1916) : Adagio extrait de la suite pour violoncelle seul op.131C n°1 – Largo extrait de la seconde suite pour violoncelle seul op.131C n°2
Johannes Brahms (1833-1897) : Sonate en mi bémol majeur op.120 n°2
Pieter Wispelwey, violoncelle ; Paolo Giacometti, piano
2015 – DDD – 69’21 » – Livret en Anglais, Français, Allemand, Néerlandais – Evil Penguin Records Classic EPRC 0018

Alors on danse ?

par

Bela Bartok (1881-1945) : Romanian Folk Dances op.7
Antonin Dvorak (1841-1904) : Slavonic Dance op.46 n°1 – Humoresque op.101n°7
Zoltan Kodaly (1882-1967) : Adagio – Three Hungarian Dances
Ernest Bloch (1880-1959) : Abodah (a Yom Kippur Melody)
Johannes Brahms (1833-1897) : from hungarian Dances
Astor Piazzolla (1921-1992) : from Histoire du Tango
Ladislav Kupkovic (b. 1936) : Souvenir
Cécile Huijnen, violon, Marieke Grotenhuis, accordéon
2015 – Super Audio CD – 55’14 » – Livret de présentation en anglais – Challenge Classics CC72683

Page 1 / 1441231020Dernière page »