Bon anniversaire Frieder Bernius

par
Bernius
Frieder Bernius: Complete Sony Classical Recordings. Claudio Monteverdi (1567-1643)  : Vespro della beata vergine ; Heinrich Schütz (1585-1672) : Psalmen Davids, Historien der Geburt und Wiederauferstehung Jesu Christi, Symphoniae Sacrae III ; Jan Dismas Zelenka (1679-1745 : Missa Omnium Sanctorum, Missa dei filii ; Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Kantaten, Motetten ; Christoph Willibald Gluck (1714-1787) : Orfeo ed Euridice ; Anton Bruckner (1824-1896) : Messe Nr.2, Motetten ; Johannes Brahms (1833-1897) : Lieder, Romanzen und Gesänge. Kammerchor Stuttgart, Choralschola Niederltaich, Barockorchester Stuttgart, Tafelmusik, Musica Fiata, Concerto Köln, Deutsche Bläserphilharmonie, Frieder Bernius. 1988-1995-DDD-Pas de notice de présentation. 15 CD Sony Classical : 88985439412Pour ses 70 ans, Sony Classical réédite dans un plantureux coffret de 15 CD, les enregistrements du chef de chœur allemand Frieder Bernius. Ces gravures furent réalisées entre 1988 et 1995 pour différentes étiquettes du groupe Sony dont DHM et Vivarte et la plupart de ces témoignages étaient indisponibles depuis de nombreuses années. Le Kammerchor de Stuttgart, fondé en 1968 par Frieder Bernius, est le dénominateur commun de la presque totalité de ces enregistrements. Initialement dévolu à la musique à cappella des XIXe et XXe siècle, Bernius et ses choristes ne sont venus au baroque qu’au milieu des années 1980. Très vite le chemin du succès est au rendez-vous et l’ensemble et son chef accumulent les prestigieuses récompenses et les invitations de renom. Trois enregistrements sortaient alors d’un lot à la qualité superlative : Symphoniae Sacrae III de Schütz, Missa Dei Filii de Zelenka et Orfeo ed Euridice de Gluck. Ils restent trente an après, des étalons interprétatifs incontournables, mais l’ensemble reste un fondamental de l’Histoire de l’interprétation de la musique. On peut bien sûr trouver des lectures plus fruitées de ces musiques comme les Vêpres de la Vierge de Monteverdi mais Bernius impose un contexte fabuleux par l’homogénéité et la flexibilité stylistique des voix. Les captations sonores sont d’un niveau stratosphérique et le seul reproche que l’on peut faire à ce coffret c’est le service éditorial minimum de Sony qui se contente de reproduire les pochettes d’origine sans adjoindre un livret ne serait-ce minimal. Alors, bien sûr, nos contrées belges et limitrophes sont déjà riches en interprétations chorales de haut niveau de ces merveilles baroques, mais pour l’inspiration, les qualités des musiciens et pour son importance patrimoniale, il faut faire une fête à ce coffret. Pierre-Jean Tribot Son 7 - Livret 0 - Répertoire 10 - Interprétation 7

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>