Livres

Les Nouveautés du Livre à sujet musical.

Enfin une somme remarquable consacrée à Bartok !

par

0126_JOKERBéla Bartok par Claire Delamarche
Curieusement, on connaissait jusqu'ici une série d'ouvrages concernant des aspects spécifiques de l'oeuvre et de la vie de Béla Bartok mais pas encore de monographie substantielle. On se demandait même pourquoi Fayard n'avait pas encore édité son Bartok ... C'est chose faite, et de façon magistrale !

Le souffle de l’imaginaire romantique !

par

Lord Byron : Manfred
Qui connaît encore Byron (1788 – 1824)? Qui le lit? Plus personne, je le crains. Les amateurs de fantastique se souviennent de la soirée à la Villa Diodati, en 1816, durant laquelle il esquissa Le Vampire, terminé par Polidori, à l’origine d’un mythe au succès incalculable, et les mélomanes de quelques compositions s’inspirant de ses oeuvres : Harold en Italie (Berlioz), Mazeppa (Liszt), Les deux Foscari et Le Corsaire (Verdi) et ce Manfred (Schumann, Tchaïkovski).

Pelléas et Mélisande cent ans après: études et documents

par

Ouvrage coordonné par Jean-Christophe Branger, Sylvie Douche et Denis Herlin*
Alors que la reprise de Pelléas et Mélisande dans la mise en scène de Pierre Audi et les décors de Anisch Kapoor connaît aujourd'hui un beau succès à La Monnaie, les Editions Symétrie, en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane, très actifs dans la mise en valeur de la musique romantique française, nous proposent une "somme" consacrée à cet opéra "qui ne sera jamais populaire" (P. Boulez, 2006) mais fera couler beaucoup d'encre dans les milieux professionnels.

Le flux et le fixe

par

Peinture et Musique
par Jean-Noël von der Weid
Multi-instrumentiste, compositeur -il a travaillé avec Stockhausen, Boucourechliev, Ligeti et Kagel-, critique musical, critique et écrivain d'art -on lui doit un magnifique ouvrage : « Le nu dans l'art, l'apothéose des corps » paru chez Solar, Jean-Noël von der Weid propose ici un condensé de connaissances, de pensée et de réflexion sur les champs métaphoriques communs qui unissent musique et peinture. « Des yeux pour entendre ; quand l'oreille se prend à observer ».

Le passé de Favart comme si vous y étiez

par

Histoire de l’opéra-comique par Castil-Blaze
Le nom de Castil-Blaze (1784-1857) n’est pas tout à fait oublié. Essayiste infatigable, il fut aussi critique et… arrangeur. Passionné de musique contemporaine, il produisit ainsi des versions “à la française” d’opéras tels Der Freischütz (sous le nom de Robin des Bois), Don Giovanni, Oberon (Huon de Bordeaux) ou Anna Bolena.

Page 9 / 9« Première page789