Au Concert

Les concerts un peu partout en Europe. De grands solistes et d’autres moins connus, des découvertes.

Quand la musique de chambre tient salon en Provence  

par

Certainement le plus discret de tous les grands festivals, le Festival international de musique de chambre de Provence se tient pour la vingt-cinquième fois déjà à Salon-de-Provence. Né de l’imagination du pianiste et enfant du pays Eric Le Sage, du clarinettiste Paul Meyer et du flûtiste superstar Emmanuel Pahud, cet événement unique en son genre ambitionne rien moins que de réunir chaque année pendant un peu plus d’une semaine dans la petite cité provençale les meilleurs solistes au monde (comme le dit avec beaucoup d’aplomb la brochure du festival).  

Ouverture du Festival Musical de Namur : Sagesse et Classicisme

par

Le Festival Musical de Namur 2017 s’ouvrait ce mercredi 28 juin avec le premier lauréat du Concours Reine Élisabeth, le violoncelliste Victor-Julien Laferrière et l’Orchestre National de Belgique dirigé par Elim Chan dans le tout nouvel Espace Culturel d’Harscamp. Au programme, le fameux Concerto no.1 pour violoncelle et orchestre de Chostakovitch et les Tableaux d’une Exposition de Moussorgski, orchestré par Ravel, précédés par une petite surprise : l’Ouverture de Rouslan et Ludmila de Glinka.

Un orchestre flamboyant, un chef éteint ! 

par

A Genève, l’Orchestre Philharmonique de Berlin ne fait que de rares apparitions ; en vingt-cinq ans, on ne l’a applaudi, semble-t-il, que deux fois sous les baguettes de Claudio Abbado et de Simon Rattle. Et le 27 juin, c’est l’Agence Caecilia qui l’a fait revenir sous la direction de Gustavo Dudamel, le chef vénézuélien si publicisé par les multinationales discographiques.

Ouverture des Festivals de Wallonie 2017 à Stavelot

par

Si le Festival de Stavelot, fidèle à son habitude, se consacrera à célébrer les beautés de la musique de chambre cet été et ce pour la soixantième fois déjà (et très exactement du 31 juillet au 12 août), c’est à un évènement peu ordinaire qu’étaient conviés les mélomanes ce week-end puisque la jolie cité accueillait les manifestations d’ouverture des Festivals de Wallonie 2017 (au pluriel depuis cette année).

El Sistema Liège : l’art musical devient une école de vie sociale

par

La Salle Philharmonique de Liège peuplée de familles de toutes origines, de bébés qui pleurent et de grands-parents qui s’endorment… Pourquoi cette vision nous semble-t-elle si extraordinaire ? C’est alors qu’on prend en pleine figure cette réalité : en temps normal, la musique classique n’est effectivement pas aussi accessible qu’on aimerait qu’elle soit, sinon cette situation nous semblerait parfaitement banale.

Palmarès

par

1er Prix : Victor JULIEN-LAFERRIERE, France, 26 ans
2e Prix : Yuya OKAMOTO, Japon, 22 ans
3e Prix : Santiago CANON-VALENCIA, Colombie, 22 ans
4e Prix : Aurélien PASCAL, France, 22 ans
5e Prix : Ivan KARIZNA, Biélorussie, 25 ans
6e Prix : Brannon CHO, USA, 22 ans

Lauréats non classés (par ordre alphabétique)
Sihao HE , Chine, 23 ans
Seungmin KANG, Corée, 30 ans
Maciej KULAKOWSKI, Pologne, 21 ans
JeongHyoul (Christine) LEE, Corée, 25 ans
Yan LEVIONNOIS, France, 26 ans
Bruno PHILIPPE, France, 23 ans

Prix du Public (Musiq'3 et Canvas-Klaraprijs) : Ivan Karizna

Dernière soirée

par

Pas facile de conclure un concours d'un tel niveau que tous s'accordent unanimement à qualifier de superlatif ! Summum de tension aussi pour les candidats tout juste extraits de leur résidence cénobitique. Enthousiasme général côté public. Et réunion au sommet pour les violoncellistes du monde entier entre Jury, maîtres, virtuoses, amateurs éclairés qui voient leur instrument d'élection admirablement mis en valeur, apprécié, conquérant.

Combat de géants...

par

En avant-dernière soirée de finale : la force tranquille colombienne, Santiago Cañon Valencia s’oppose à l’un des favoris du public, le français Bruno Philippe, remarqué lors de son récital en demi-finales.

Le Stravinsky de Jonathan Nott  

par
Nott

Jonathan Not © Koelner Philharmonie

Pour achever sa saison de concerts, l’Orchestre de la Suisse Romande et son chef titulaire Jonathan Nott présentent un programme intitulé « Chefs-d’œuvre autrefois controversés… aujourd’hui acclamés ! » et, à cet effet, juxtaposent le Concerto pour violon et orchestre de Johannes Brahms et Le Sacre du Printemps.

Page 1 / 361231020Dernière page »