Au Concert

Une altiste pour Michael Jarrell   

par

Michael Jarrell

Dans le cadre de sa série ‘Symphonie’, l’Orchestre de la Suisse Romande présente la première suisse d’Emergences-Résurgences de Michael Jarrell, concerto pour alto et orchestre écrit sur mesure et dédié à Tabea Zimmermann qui en assura la création en octobre 2016 au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg avec l’Orchestre des Pays de la Loire dirigé par Pascal Rophé.

 Quelle musicienne que Karita Mattila !

par

Karita Mattila est une chanteuse que l’on a rarement eu l’occasion d’applaudir au Grand-Théâtre de Genève, si ce n’est pour son incarnation d’Amelia Grimaldi dans un Simone Boccanegra affiché en septembre 1990 et un récital durant la saison 1986-87.
Après plus de seize ans d’absence, c’est donc par la formule d’une soirée consacrée au lied qu’elle nous revient.

Couleurs et contrastes à l’ONB

par
Pierre Bartholomée

Pierre Bartholomée

Pierre BARTHOLOMEE
(°1937)

Deuxième symphonie, création mondiale
Joseph HAYDN
(1732-1809)
Symphonie concertante en si bémol majeur pour hautbois, basson, violon, violoncelle et orchestre Hob.I :105 – Symphonie n°102 en si bémol majeur Hob.I :102
Jörg WIDMANN
(°1973)
Elégie pour clarinette et orchestre
Orchestre National de Belgique, Garrett Keast, direction – Jörg Widmann, clarinette – Dimitri Baeteman, hautbois – Luc Loubry, basson – Filip Suys, violon – Olsi Leka, violoncelle – Teodoro Anzellotti, accordéon

Lamentation, exotisme et flamboyance

par

C'est un orchestre de La Monnaie en toute grande forme qu'a dirigé son nouveau directeur musical, Alain Altinoglu. Programme hybride, vaguement relié à l'actualité lyrique de la maison : Takemitsu, Saint-Saëns, Janacek. Peu importe, le concert fut superbe.

La perfection existe en ce monde

par

La venue, à Bruxelles, du Koninklijk Concertgebouw Orkest Amsterdam - car tel est son nom complet - faisait l'événement, bien sûr, et la grande salle Henry Le Boeuf du Palais des Beaux-Arts était pleine à craquer. Le pianiste Yefim Bronfman et le chef Andris Nelsons avaient concocté un programme entièrement russe.

Péchés Mignons

par

En guise de prélude printanier, le Festival Musical de Namur a invité Jacopo Raffaele (remplaçant Leonardo García Alarcón, malade) et la Cappella Mediterranea ce vendredi 7 avril pour présenter au fidèle public namurois I 7 Peccati Capitali, concert alliant airs opératiques et madrigaux de Monteverdi sur le thème des vices et des vertus.

Page 1 / 341231020Dernière page »