Au Concert

Lamentation, exotisme et flamboyance

par

C'est un orchestre de La Monnaie en toute grande forme qu'a dirigé son nouveau directeur musical, Alain Altinoglu. Programme hybride, vaguement relié à l'actualité lyrique de la maison : Takemitsu, Saint-Saëns, Janacek. Peu importe, le concert fut superbe.

La perfection existe en ce monde

par

La venue, à Bruxelles, du Koninklijk Concertgebouw Orkest Amsterdam - car tel est son nom complet - faisait l'événement, bien sûr, et la grande salle Henry Le Boeuf du Palais des Beaux-Arts était pleine à craquer. Le pianiste Yefim Bronfman et le chef Andris Nelsons avaient concocté un programme entièrement russe.

Péchés Mignons

par

En guise de prélude printanier, le Festival Musical de Namur a invité Jacopo Raffaele (remplaçant Leonardo García Alarcón, malade) et la Cappella Mediterranea ce vendredi 7 avril pour présenter au fidèle public namurois I 7 Peccati Capitali, concert alliant airs opératiques et madrigaux de Monteverdi sur le thème des vices et des vertus.

A Genève, un chef pour La Pucelle d'Orléans

par

Pour nombre d’amateurs d’opéra, La Pucelle d’Orléans, le quatrième ouvrage lyrique achevé par Tchaikovsky en 1879, se résume à l’air de Jeanne d’Arc, « Adieu, forêts » et à la Danse des bouffons et des jongleurs du deuxième acte. Mais un enregistrement de 1969 réalisé au Théâtre Bolchoi de Moscou sous la direction de Gennady Rozhdestvensky avec Irina Arkhipova, admirable dans le rôle-titre, et aussi la transmission de Radio-France du 12 février 1976 avec cette même artiste ont au moins retenu l’attention des discophiles chevronnés.

ICMA 2017 : Un Prix à Leipzig... tout un symbole !

par

... La ville de Bach, Mendelssohn, Schumann, Wagner... C'est ce 1er avril que le Gewandhaus de Leipzig et son orchestre légendaire accueillaient la cérémonie de remise des prix ICMA 2017 suivie du concert de gala donné par divers lauréats. Ils étaient si nombreux à rejoindre la superbe salle, tant pour son architecture que pour son acoustique que, pour la première fois, pour sa septième édition, la remise des prix était ponctuée de parties musicales.

L'émotion orchestrale à l'état pur

par

La 8e Symphonie d'Anton BRUCKNER 
Une exécution de la huitième symphonie de Bruckner constitue toujours un événement. Apothéose de la symphonie romantique, monument orchestral absolu, il s'agit de la plus longue oeuvre du compositeur (80'). Entreprise dès 1884, elle ne fut créée, par Hans Richter, qu'en 1892, après  bon nombre de remaniements, et avec un très grand succès : ce fut d'ailleurs le sommet de la carrière publique de Bruckner.

A Genève, la rencontre de deux grands artistes 

par
Nicolay Znaider

Nicolay Znaider

Piotr Anderzewski
Piotr Anderzewski

Pour sa série ‘Les Grands Interprètes’, l’Agence Caecilia convie deux grands artistes, le violoniste Nikolay Znaider et le pianiste Piotr Anderszewski, qui entreprennent actuellement une tournée de récitals en Europe. A Genève, on les entend chacun régulièrement ; mais c’est la première fois qu’on les applaudit en duo.

Le Printemps des Arts de Monte-Carlo : Piano Concept

par
Jan Michiels

Jan Michiels

Le printemps des Arts de Monte-Carlo 2017 s’écoule, comme toujours, sur quatre week-ends de mars-avril. Marc Monnet, son infatigable et toujours créatif directeur, concocte une édition riche de multiples thématiques, entre tubes et découvertes : Berlioz le révolutionnaire, musique de la Renaissance, « Concept piano » ou encore le voyage surprise, moment de découvertes dans des lieux inattendus devenu la marque du festival.

Page 1 / 331231020Dernière page »