Au Concert

Les concerts un peu partout en Europe. De grands solistes et d’autres moins connus, des découvertes.

Concours Reine Elisabeth : les 12 finalistes

par
A l'avant, de gauche à droite : Yuriy Hadzetskyy, Sooyeon Lee, Rocio Pérez, Charlotte Wajnberg, Alex DeSocio, German Enrique Alcantara. A l'arrière, de gauche à droite : Ao Li, Samuel Hasselhorn, Eva Zaïcik, Marianne Croux, Héloïse Mas et Danylo Matviienko

 

 

 

Par ordre de passage: Mr. Ao Li (Chine, basse, 30 ans)
Mr. German Enrique Alcantara (Argentine, baryton, 30 ans)
Ms. Soo Yeon Lee (Corée, soprano, 29 ans)
Mr. Danylo Matviienko (Ukraine, baryton, 27 ans)
Ms. Rocio Pérez (Espagne, soprano, 27 ans)
Ms. Eva Zaïcik (France, mezzo-soprano, , 30 ans)
Ms. Héloïse Mas (France, mezzo-soprano, 30 ans)
Mr. Alex DeSocio (USA, baryton, 30 ans)
Mr. Yuriy Hadzetskyy (Ukraine, baryton, 25 ans)
Ms. Charlotte Wajnberg (Belgique, soprano, 28 ans)
Mr. Samuel Hasselhorn (Allemagne, baryton, 27 ans)
Ms. Marianne Crou (France - Belgique, soprano, 27 ans)

Les finalistes se produiront du 10 mai au 12 mai au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Ils interpréteront trois à six pièces de leur choix et ils seront accompagnés par l’Orchestre Symphonique de la Monnaie sous la direction d’Alain Altinoglu.
Le classement des lauréats aura lieu le samedi 12 mai en fin de soirée.

Concours Reine Elisabeth, samedi soir

par

Comme en début de semaine, la soprano française Axelle Fanyo fait choix de l'outrance. Elle se permet d'imposer sa vision, profondément investie, d'autant que son bagage technique la libère de toute contrainte de cet ordre. Elle n'est pas dans la séduction mais elle est drôle, espiègle, et ses options se nourrissent sans doute aussi de sa formation de musicologue en Sorbonne.

Concours Reine Elisabeth, samedi après-midi

par

Deuxième et dernière journée des demi-finales.
C'est la mezzo-soprano française Héloïse Mas qui ouvre les débats. On retrouve la voix profonde, fruitée et puissante dont elle avait fait montre au début de la semaine. Son programme propose Carmen, Isabella de l'Italienne à Alger, un des Rückert-Lieder, Charlotte de Werther avec Haendel (Médée) en point d'orgue.

Concours Reine Elisabeth : début des demi-finales

par

Après l'épreuve de présélection basée sur des enregistrements vidéos, les candidats ont proposé en première épreuve publique deux pièces au choix (airs d'opéra, d'oratorio, Lieder ou mélodies) de langue et d'époque différentes. Il leur est demandé maintenant de présenter au jury deux programmes de récital cohérents d'une vingtaine de minutes comprenant au maximum deux pièces du même compositeur. Chaque candidat interprète avec accompagnement de piano le récital choisi par le jury.

Concours Reine Elisabeth, les 24 demi-finalistes

par

Mr. Germán Enrique Alcántara (Argentine, 28 ans)
Mr. Sunghoon Choi (Corée, 29 ans)
Ms. Marianne Croux (Belgique, 27 ans)
Mr. Alex DeSocio (USA, 30 ans)
Ms. Dania El Zein (France, 28 ans)
Ms. Axelle Fanyo (France, 29 ans)
Ms. Felicitas Frische (Allemagne, 31 ans)
Mr. Yuriy Hadzetskyy (Ukraine, 25 ans)
Mr. Samuel Hasselhorn (Allemagne, 27 ans)
Mr. Fabien Hyon (France, 29 ans)
Mr. Anton Kuzenok (Russie, 26 ans)
Ms. Sooyeon Lee (Corée, 29 ans)
Mr. Ao Li (Chine, 30 ans)
Ms. Soo Yeon Lim (Corée, 31 ans)
Mr. Iain MacNeil (Canada, 27 ans)
Ms. Héloïse Mas (France, 30 ans)
Mr. Danylo Matviienko (Ukraine, 27 ans)
Ms. Vero Miller (Allemagne, 24 ans)
Ms. Heejin Park (Corée, 30 ans)
Ms. Irina Jae-Eun Park (Corée, 30 ans)
Ms. Rocío Pérez (Espagne, 27 ans)
Mr. George Ionut Virban (Roumanie, 23 ans)
Ms. Charlotte Wajnberg (Belgique, 28 ans)
Ms. Eva Zaïcik (France, 30 ans)

5 Coréens, 5 Français, 3 Allemands, 2 Belges, 2 Ukrainiens, 1 Argentin, 1 USA, 1 Russe, 1 Chine, 1 Canadien, 1 Espagnole, 1 Roumain.
13 cantatrices, 11 chanteurs.
20 demi-finalistes sont âgés de 27 ans et plus. Le cadet est le demi-finaliste roumain (Mr. George Ionut Virban, 23 ans), suivi de l'Allemande Vero Miller (24 ans), de l'Ukrainie Yuriy Hadzetskyy (25 ans) et du Russe Anton Kuzenok (26 ans).

Concours Reine Elisabeth, mercredi soir

par

A l’issue de cette seconde soirée des premières épreuves, nos lecteurs ne nous tiendront pas rigueur de ne faire que brièvement rapport des prestations des dix candidats, alors que les noms des 24 artistes appelés à rejoindre les demi-finales ont, dans l’intervalle, été dévoilés.

Concours Reine Elisabeth, mardi soir

par

« En art, le plus important est le dernier qui reste, ce n’est pas le premier qui arrive ». Ces mots du compositeur Maurice Ohana, de nombreux candidats ont dû se les répéter alors que débute cette prestigieuse compétition qu’est le Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique. Dix minutes : voilà le temps imparti à chacun d’eux pour convaincre qu’il ou elle mérite sa place parmi les 24 demi-finalistes. La Corée confirme sa suprématie ce soir encore, sur papier tout au moins, puisque cinq des dix candidats à monter sur les planches en portent l’étendard. La gente féminine s’impose elle aussi, avec pas moins de sept représentantes.

Une Rolls Royce, les Wiener Philharmoniker !  

par
HArding

Daniel Harding

Une ou deux fois par saison, l’Agence Caecilia organise un concert de prestige en invitant une grande formation. Ce fut le cas le 26 avril avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne qu’aurait dû diriger Zubin Mehta ; pour des raisons de santé, il a dû céder la place à Daniel Harding qui a décidé de respecter le programme prévu.