Scènes et Studios

Que se passe-t-il sur les scènes d’Europe ? A l’opéra, au concert, les conférences, les initiatives nouvelles.

eczema in babies photos

par

Pour ouvrir ses deux séries de concert ‘Symphonie’ et ‘Répertoire’, Jonathan Nott et l’Orchestre de la Suisse Romande présentent un programme entièrement consacré à Maurice Ravel. Pourrait rester en fond de tiroir ‘Frontispice’, pièce de deux minutes élaborée en 1918 pour deux pianos et une cinquième main sur trois portées ; sa polytonalité avec trois lignes mélodiques superposées sur fond chaotique déchiré par trois accords conclusifs est amplifiée par la transcription pour grand orchestre qu’en réalisa Pierre Boulez en 2007. Aussitôt finie, aussi vite oubliée !

Que de sang pour une Lucia mi–figue mi-raisin !

par
Lucia

L. Ruiten, A. Hernández © Alan Humerose

Pour ouvrir la saison 2017-18, l’Opéra de Lausanne présente une nouvelle production de Lucia di Lammermoor en faisant appel à Stefano Poda qui a réalisé à la fois mise en scène, décors, costumes et lumières. A mille lieues de l’imagerie traditionnelle d’une Ecosse de la fin du XVIe siècle, sa conception de l’ouvrage transpose à notre époque un univers froid et oppressant où prédomine l’égoïsme masculin.

A Parme, un chef-d’œuvre trop peu connu, Jerusalem !

par
Jerusalem

Annick Massis (Hélène), Michele Pertusi (Roger), Ramòn Vargas (Gaston) © Roberto Ricci

Sur un vaste écran, de fascinantes rosaces provenant d’une cathédrale gothique laissent apparaître une chambre nuptiale recouverte de brocarts somptueux, attenant à une chapelle où les croisés toulousains prêteront serment puis assisteront, horrifiés, à un fratricide.

La rentrée académique 2017-2018 l'IMEP : construire l'avenir !

par

Mercredi 20 septembre 20h, à Namur, une salle de concert "sold out" pour ouvrir l'année académique 2017-2018. Une douce musique composée par le département d'informatique musicale accueille le public et puis, le choeur pop issu des classes de Nicolas Dorian -également coach de "The Voice"- suivi, plus tard, des fers de lance de l'Institut : l'orchestre symphonique, les choeurs, les solistes sous la direction d' Ayrton Desimpelaere que vous pouvez aussi lire en nos pages, dans un programme Lalo, Saint-Saëns, Rossini, Janssens, les choeurs ayant été préparés par Guillaume Houcke et Benoît Giaux qui, quelques jours plus tôt, avait préparé sa Choraline pour la création à Bozar des Dinckinson Songs de Benoît Mernier, lui aussi professeur à l'Institut. 

Une première attendue et réussie pour Speranza Scappucci

par
Manon

© Lorraine Wauters / ORW

Manon Lescaut de Giacomo Puccini
Stefano Mazzonis di Pralafera a tenu son pari : après celle de Massenet, puis celle d'Auber, voici la troisième Manon du répertoire, le premier succès du jeune Puccini (1893). Contrairement à la mise en scène de Mariusz Trelinski à La Monnaie, en janvier 2013, froide et sans âme, le maître des lieux a joué, à juste titre, la carte amoureuse passionnée, en cela bien aidé par des solistes très investis.

Compositeurs belges et créations pour ouvrir la saison musicale bruxelloise

par
Mernier

Benoît Mernier

Après Pinocchio, le dernier opéra de Philippe Boesmans créé cet été au Festival d'Aix-en Provence et qui fêtait le retour de la Monnaie en ses murs pour ouvrir la saison, et avant Scena “E vidi quattro stelle” (frammenti dal Purgatorio di Dante) pour soprano, baryton, cornet à bouquin, trois saqueboutes (ou trombones), harpe et grand orgue de Bernard Foccroulle, c'est à Benoît Mernier que revenait l'honneur d'inaugurer l'orgue de Bozar rénové après cinquante ans de silence et qui ouvrait aussi la saison avec la création de son concerto pour orgue (voir notre article) puis, dimanche, celle de ses Dickinson Songs.

"Figaro su, Figaro giù !" La Trilogie de Figaro

par

Pour ouvrir sa saison 2017-2018, le Grand-Théâtre de Genève présente à l’Opéra des Nations, en trois soirées consécutives, une Trilogie de Figaro, en partageant trois nouvelles productions avec le Welsh National Opera ; pour chacune d’elles, l’on retrouve la même équipe, le décorateur nonagénaire Ralph Koltaï, la costumière Sue Blane et l’éclairagiste Linus Fellböm. Selon la chronologie des pièces de Beaumarchais, se succèdent Il Barbiere di Siviglia de Rossini, Le Nozze di Figaro de Mozart et Figaro Gets a Divorce d’Elena Langer.

Musique, délices et orgues pour l'ouverture de la saison à Bozar

par

Belgian National Orchestra
Hugh Wolff (direction)
Ambiance des grands soirs au Palais des Beaux-Arts où le concert d’ouverture de la saison 2017-2018 présentait au moins trois attractions: la prise de fonctions officielle du chef Hugh Wolff, nouveau directeur musical de l’Orchestral National de Belgique (dorénavant rebaptisé Belgian National Orchestra - il paraît que ça fait plus moderne), la très attendue création mondiale du concerto pour orgue et orchestre de Benoît Mernier, et la plus attendue encore ouverture du Festival InORGuration pour saluer le dévoilement officiel du nouvel orgue de la Salle Henry Le Boeuf après près d’un demi-siècle d’attente.

La séduction est surtout musicale

par

Stephane Degout © Hofmann

Pinocchio de Philippe Boesmans
Commande conjointe de la Monnaie et du Festival d'Aix-en-Provence, c'est dans cette dernière ville que fut créé le nouvel - je n'ose écrire le dernier - opéra de Boesmans le 3 juillet 2017.
Déjà librettiste du précédent, Au Monde (2014), mais cette fois aussi metteur en scène, Joël Pommerat avait adapté au théâtre le livre de Carlo Collodi (1883) : en voici cette fois la version musicale.