Rencontres

Maestro Georges Prêtre

par

Décédé en ce mois de janvier 2017, le chef d’orchestre français Georges Prêtre mena une carrière prestigieuse au pupitre des plus grands orchestres de la planète. Adulé des musiciens, il était encore sur la scène du Musikverein de Vienne à l’automne 2016 pour un concert avec les Wiener Symphoniker, l’un de ses orchestres préférés. Crescendo Magazine revient sur son parcours exceptionnel.

NOTRE VIDEO : rencontre avec Allain Gaussin

par

Allain Gaussin © D.R.

Compositeur, poète et pédagogue, Allain Gaussin était invité à l’IMEP pour une suite de conférence, concert et masterclasse. Aline Giaux et Pierre Fontenelle, « reporters de l’IMEP » l’ont rencontré pour nous. Né à Saint-Sevran, en Normandie, en 1943, le compositeur nous parle de son parcours, des sources de son inspiration, de son travail; il évoque la question du choix de chacun dans l’intégration du passé dans le langage contemporain et le large éventail qui lui est offert.

Rencontre : Christian Lindberg, Artiste de l’Année, ICMA 2016

par

– Christian Lindberg, vous avez dit un jour que le trombone était l’instrument du siècle dernier. Pensez-vous qu’il est toujours l’instrument de ce siècle ?
Je ne le pense pas. Je suis un peu déçu. Vous voyez, j’ai mené une carrière avec le trombone et aujourd’hui, j’élargis mon travail. Bien sûr, je vais poursuivre la création de concertos pour trombone. En 2017, je vais créer le concerto du compositeur suédois Per Egland. Mais les choses ne se passent pas comme je l’espérais. J’ai donné quelques masterclasses avec de jeunes trombonistes vraiment talentueux et je les ai très fortement encouragés à tenter une carrière de soliste, mais ils rejoignent tous des orchestres (il rit).

Rencontre à Salzbourg : Anna Netrebko ne chante que les rôles qu’elle aime…

par

Helga Rabl-Stadler, Présidente du Festival de Salzbourg et Anna Netrebko © Salzburger Festspiele/Anne Zeuner

« Quand Anna Netrebko chante, elle est toujours émue aux larmes » a déclaré la présidente du Festival Helga Rabl-Stadler à la rencontre de presse avec la chanteuse. « Anna a fait l’histoire du Festival, et j’espère qu’elle continuera à le faire. »
L’artiste russe commence par souligner qu’elle a porté une tenue colorée pour contrer la pluie et, souriante, prend place sur le podium.

Keyvan Chemirani, une passerelle entre deux mondes  

par

S’il y a bien un artiste qui incarne la thématique Orient-­Occident du Festival de Wallonie cette année, c’est Keyvan Chemirani. Né en France, d’un père iranien et d’une mère française, il apprend le système rythmique du radif persan avec son père pour premier maître. Au gré de sa curiosité, il puise son héritage dans de multiples langages musicaux, de tradition orale ou écrite, se prêtant à la création d’œuvres personnelles parallèlement à son activité de soliste ou d’accompagnateur.

Rencontre : Julien Szulman, à propos  de Christian Ferras

par

Julien Szulman © Jean-Baptiste Millot

Brillant violoniste français, super-soliste à l’Orchestre National des Pays de la Loire, Julien Szulman est également membre fondateur et vice-président de l’association « Les Amis de Christian Ferras » qui œuvre à entretenir le souvenir de ce violoniste de légende. Alors que le label Deutsche Grammophon édite un album « Forgotten Ferras » reprenant des inédits en CD du maître, Julien Szulman s’explique sur la redécouverte de ces gravures oubliées.   

Rencontre avec un infatigable ‘Viatore’

par

© Schott Promotion / Christopher Peter

Pēteris Vasks a 70 ans !

Pēteris Vasks composa Viatore (‘Voyageur’) en 2001. L’œuvre évoque le périple d’un être qui vient au monde, y grandit, aime, s’épanouit et, enfin, tire sa révérence. A 70 ans, le populaire maître letton a déjà franchi la plupart de ces étapes. Ce n’est pas une formule de style que de dire qu’à l’instar de ses compatriotes, il n’accéda au monde libre qu’avec l’indépendance de la Lettonie en 1990; avant cette date, cependant, son art avait déjà gagné en maturité, de même que s’était déjà épanoui l’amour qu’il nourrit pour sa partie, et, plus généralement, pour la Création divine – ainsi qu’il l’appellerait lui-même. Jusqu’ici, l’existence de Vasks ne fut pas vraiment un Voyage d’hiver; elle ne fut, à tout le moins, pas que cela.

Page 1 / 6123Dernière page »