Comme à la maison

par pakistan online dating chat
Offenbach

Jacques OFFENBACH
(1819 - 1880)
Mélodies
Mariam SARKISSIAN, mezzo-soprano, Fanny CROUET, soprano, Daniel PROPPER, piano
2018-DDD-67'50-Textes de présentation en anglais et français-Chanté en français-Brilliant classics 95641

Voici un disque charmant avec ses qualités et ses défauts présenté avec autant de sincérité que de simplicité. Du côté des qualités – déjà citons la réunion de 14 mélodies quasiment inconnues dont deux avec accompagnement de clarinette (6) ou de violoncelle (8). Répertoire intéressant qui exalte avec une rare efficacité les sentiments spontanés du chant populaire (5) aborde aussi bien la tyrolienne (6), que la forme en duo si heureuse dans la Barcarolle des Contes d'Hoffmann – ici plus prosaïquement Meunière et fermière. Tout cela avec des phrasés caressants, ondoyants, irrésistibles qui s'inscrivent aisément dans la mémoire (9), (12). Décidément l'auteur de La Grande Duchesse de Gérolstein montre, même ici dans de petites pièces isolées, quelle '' bête de scène '' il fut toute sa vie. Quant aux limites, le jeu candide du pianiste, sans invention ni ressort, laisse la face sarcastique et humoristique du compositeur complètement dans l'ombre. Cette approche ne dessert heureusement pas les inventions mélodiques et forme avec les deux solistes un ensemble harmonieux. Les deux chanteuses, l'une soprano, fine, légère mais à l'ambitus restreint, l'autre, mezzo au timbre plus caractérisé quoique assez raide et peu capiteux, semblent très investies.
Que demander de plus, pour un joli moment « comme à la maison » ?
Bénédicte Palaux Simonnet

Son 8 - Livret 6 - Répertoire 9 - Interprétation 7

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>