Dido and Aenas d'un bleu marin

par

https://mandr-electrical.co.uk/Henry Purcell (1659-1695) : Dido and Aenas
Vivica Genaux (Dido), Henk Neven (Aenas), Ana Quintans (Belinda), Marc Mauillon (Magicienne & Marin)
Choeur Accentus, Opéra de Rouen Haute-Normandie ; Le Poème Harmonique, dir.: Vincent Dumestre
Mise en scène de Cécile Roussat et Julien Lubek
2015 – DVD – 80' – Livret en français, anglais – Sous-titres en français, anglais, allemand, espagnol, japonais – Chanté en anglais – Alpha 706

Comment créer une mise en scène moderne tout en s'inscrivant dans la tradition classique ? C'est encore une fois du monde de la « musique ancienne » que nous vient la réponse, avec cette magnifique production rouennaise du premier opéra de Purcell, Dido and Aenas. A la base de la mise en scène, une idée toute simple : le thème de la mer, omniprésent, décliné sous toutes ses formes. Dans un esprit très baroque, on passe d'un rocher caressé par les vagues à la grotte sous-marine où la sorcière, une magnifique pieuvre géante, ourdit ses plans machiavéliques. Cette joyeuse fantaisie visuelle, unifiée par ses tons de bleu, se trouve complétée par de nombreux danseurs et acrobates qui, durant les intermèdes orchestraux, figurent marins et créatures maléfiques. Le charme de cette mise en scène équilibrée réside dans la simplicité de la direction d'acteurs, laissant aux décors et aux costumes l'essentiel de la force dramatique. Les chanteurs peuvent ainsi déployer leur voix sans contraintes. Vivica Genaux est une Dido charnelle et passionnée, bien que sa voix semble comme comprimée pour s'adapter à ce répertoire. L'Aenas de Henk Neven, plus amoureux qu'héroïque, a du mal à s'imposer scéniquement malgré une belle maîtrise vocale. A leurs côté, une étoile montante : la jeune soprano portugaise Ana Quintans apporte au rôle de Belinda sa vitalité débordante et une ligne vocale très pure. Citons enfin la sorcière (ici, donc, la pieuvre), qui n'a pas été confiée à une contralto mais au baryton Marc Mauillon, dont le timbre tranchant fait merveille. A la tête du Poème Harmonique, Vincent Dumestre livre un Purcell coloré, plein de poésie. Le chœur Accentus, placé dans la fosse aux côtés de l'orchestre, est tout aussi excellent : ce n'est pas sans raison qu'on le dit l'un des meilleurs chœurs de France. Précision et émotion sont donc au rendez-vous dans cette production de qualité qui touchera tous les publics.
Quentin Mourier

Les commentaires sont clos.