En "World Premiere Recording", l'épreuve villageoise, un Grétry bien de chez nous offert par l'Opera Lafayette

par
Gretry
André-Ernest-Modeste GRÉTRY (1741 - 1813) L'épreuve villageoise, opéra-bouffe en deux actes Sophie Junker, soprano, Thomas Dolié, baryton, Francisco Fernández-Rueda, ténor, Talise Trevigne, soprano, Opera Lafayette, dir.: Ryan Brown 2016-DDD-54'00"-Texte de présentation en anglais - 1 CD Naxos 8.660377 L'Opera Lafayette, cet ensemble de Washington D.C. tourné vers le répertoire français du 18ème siècle ne cesse de nous étonner et de nous réjouir. Il a déjà à son actif des opéras de Gluck, Sacchini, Rameau, Lully, Rebel et Francoeur, Monsigny, David et Philidor ainsi que Les femmes vengées de Grétry. L'épreuve villageoise, fut un des opéras les plus populaires de Grétry. Sa composition date de 1784. Il nous est offert ici par ses cinquante minutes de musique sans les dialogues parlés ; le livret de Pierre Jean-Baptiste Choudard, mieux connu sous son pseudonyme de Desforges, est traditionnel ; une veuve (Madame Hubert) et sa fille Denise) sont énervées par la jalousie d'André, le fiancé de Denise devant les attentions prêtées par cette dernière pour Monsieur de la France, ancien amoureux de Madame Hubert. L'imbroglio se déclenche mais comme toujours, tout se termine bien et Grétry en profite pour nous léguer un petit joyau qui méritait de retrouver sa gloire passée. C'est donc chose faite ; Ryan Brown et son opéra Lafayette, spécialistes reconnus de la redécouverte d'opéras quasiment oubliés, s'en donnent ici à coeur joie dans l'exhumation de ces moments de moments désinvoltes mais tellement séduisants. Ne soyons pas modestes. L'interprétation de notre compatriote Sophie Junker est superbe. Sa voix joviale convient bien au rôle de Denise. L'opéra est également bien servi par le baryton français Thomas Dolié (La France), le ténor espagnol Francesco Fernandez Rueda (André) et la soprano américaine, Talise Trevigne (Madame Hubert). Nos amis belges retrouveront aussi dans l'Entracte (plage 7), la gigue des Danses villageoises, cette suite formée de danses extraites de plusieurs opéras de Grétry, réorchestrée par le compositeur et musicologue belge François-Auguste Gevaert ; dans les années cinquante, cette suite était un des morceaux de prédilection d'Edgard Doneux et de l'orchestre de chambre de la RTB (pas encore RTBF). Comme toujours chez Naxos, le livret réduit ici à 8 pages en anglais est bien détaillé pour son approche générale de l'oeuvre, et est complémenté avec accès libre à la version extensive. Une surprise, un délice ! Dans tous les cas 50 minutes de belle musique à savourer sans contrainte en première version mondiale. Jean-Marie André Son 9 – Livret 9 –  Répertoire 6 – Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>