Jacques Leduc nous a quittés

par http://lasermanx.com/grntl-sohbet-facebook-indir-fotoraf-ekme/

Avec le décès de Jacques Leduc dans la nuit de mercredi à jeudi à l'âge de 84 ans, le monde musical belge perd une figure marquante. Homme de grande culture, généreux, raffiné, d'une exquise courtoisie et d'une remarquable honnêteté intellectuelle, il est l'auteur de plus de 80 oeuvres éloignées de l'avant-garde qui était alors le courant dominant. On se souvient notamment de son Concerto pour piano qui fut l'oeuvre imposée en finale du Concours Reine Elisabeth en 1972 et que les finalistes d'alors aiment garder à leur programme. Disciple de Jean Absil, son oeuvre a été récompensée de nombreux prix dont le Grand Prix de Rome en 1961.
Mais Jacques Leduc était aussi un passeur. De 1962 à 1983, il fut Directeur de l'Académie de Musique d'Uccle qu'il porta à un haut niveau d'exigence; de 1957 à 1997, il fut professeur d'harmonie, de contrepoint et de fugue au Conservatoire Royal de Bruxelles et, de 1976 à 2004, Recteur de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth d'où émanaient alors de grands solistes prêts à rencontrer les scènes à travers le monde. Il imprima aussi sa marque en tant que Président de la Société Belge de Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (SABAM) de 1992 à 2007 et comme membre de l'Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique qu'il présida en 1992.
En 2001, le Roi Albert II lui conférait le titre de Chevalier.
Sa délicatesse lui imprimait une allure un peu austère mais, en privé, Jacques Leduc ne manquait pas d'une forme raffinée d'humour, comme tout en sa personne.
La cérémonie d'adieu aura lieu ce mardi à 10h30 en l'église Sainte-Anne (Uccle).

Les commentaires sont clos.