Eternel Karajan

par click to read more

Décédé en 1989, Herbert von Karajan entrera la semaine prochaine au Musée de cire Madame Tussaud du Prater à Vienne. Il y rejoindra Haydn, Beethoven, Johann Strauss fils, et Mozart.
Sa statue sera dévoilée par Dominique Meyer, directeur de l'Opéra de Vienne, à l'occasion du 29e anniversaire de sa mort.

Rappel pour les plus jeunes :
Herbert von Karajan est né à Salzbourg le 5 avril 1908.
Il a étudié à Vienne avec Franz Schalk et voulait devenir pianiste.
Après ses débuts de chef à Salzbourg en 1927 avec Fidelio (Beethoven)), il devient directeur musical général à Aix-la-Chapelle en 1934.
A partir de 1938, il dirige à l'Opéra d'État de Berlin puis, après la Seconde Guerre mondiale, à la Scala de Milan.
En 1955, après la mort de Wilhelm Furtwängler, il prend la direction du Berliner Philharmoniker et, de 1956 à 1964, il dirige aussi le Staatsoper de Vienne.
En 1962, il devient conseiller artistique du Festival de Salzbourg et y fonde le Festival de Pâques cinq ans plus tard.
De 1969 à 1971, il est le directeur artistique de l'Orchestre de Paris.
En 1977, il retrouve l'Orchestre Philharmonique de Vienne pour la première fois depuis 1964 : il n'y sera plus jamais directeur, mais chef invité.
À l'orée des années 1980, Karajan joue un rôle capital dans le développement de l'enregistrement numérique et apparaît dans la première conférence de presse annonçant la création du disque compact.
Mais en 1982, il entre en conflit avec les Berlinois lorsqu'il tente d'imposer Sabine Meyer au poste de clarinette solo dans cette formation alors quasi exclusivement masculine. C'est le début d'une période tendue et Karajan démissionnera de l'Orchestre Philharmonique de Berlin en avril 1989 après presque 36 ans de collaboration.
Il décédera le 16 juillet de la même année à Anif, près de Salzbourg.

Les commentaires sont clos.