Lancement réussi pour Camille Thomas

par
Pierre-Jean Tribot a suivi la violoncelliste Camille Thomas qui était à Bruxelles pour le concert du lancement de son premier album pour la prestigieuse firme discographique allemande Deutsche Grammophon. Bien que née à Paris, la jeune musicienne belge est désormais bien reconnue : elle a été choisie par la Belgique pour la représenter au Concours de l’Union européenne de radio-télévision (UER), elle a été lauréate du Prix Meilleure jeune soliste 2016 au Concours Paris-Match. Pour Musiq'3, elle a commenté, aux côtés de Camille de Rijck, la première session violoncelle du Concours Reine Elisabeth 2017. Après deux premiers disques remarqués chez Fuga Libera et Dolce Volta, elle a été signée chez Deutsche Grammophon. Elle est la première violoncelliste à bénéficier du soutien du label allemand. Son premier album, qui vient juste de sortir, propose des œuvres de Camille Saint-Saëns et Jacques Offenbach, avec l’Orchestre National de Lille sous la direction d’Alexandre Bloch. Pour fêter cette parution, Musiq'3 et Klara, en liens avec Universal Music Belgique, accueillaient l’étape belge de la mini-tournée de lancement (avec des concerts en Suisse, en Allemagne mais curieusement pas en France). Lors de ce concert organisé dans les studios de la RTBF et animé par deux représentants des deux radios classiques publiques belges, la jeune femme et les musiciens de l’Ensemble Appassionato ont parcouru des partitions bigarrées et évocatrices de Maurice Ravel, Camille Saint-Saëns, Jacques Offenbach et Astor Piazzola. Le public belge continuera sans nul doute à entendre parler de la jeune musicienne.

Les commentaires sont clos.