La musique de Burgess

par
Burgess

Anthony BURGESS
(1917 - 1993)
The Bad-tempered Electronic Keyboard–Finale Natale 1985
Stéphane GINSBURGH (piano)
DDD–2018–82’ 18’’–Textes de présentation en anglais et français–Grand Piano GP773

Auteur du célèbre Orange mécanique, un roman que Stanley Kubrick a porté à l’écran avec succès en 1971, Anthony Burgess a déclaré un jour : « Je souhaite que les gens me pensent plutôt comme un musicien qui écrit des romans que comme un romancier qui compose aussi de la musique. » En réalité, les mélomanes ne connaissent guère l’œuvre musicale d’Anthony Burgess, et d’autant moins qu’elle a eu du mal à s’imposer du vivant de l’auteur et qu’il a lui-même dû attendre l’année 1975 pour qu’une de ses partitions d’envergure, en l’occurrence sa Troisième Symphonie en ut, soit jouée en public (par l’Orchestre de l’Université de l’Iowa, qui en avait fait la commande).
En 1985, pour commémorer le tricentenaire de la naissance de Jean-Sébastien Bach à Leipzig, Anthony Burgess allait composer The Bad-tempered Electronic Keybord, qui constitue deux cahiers de vingt-quatre préludes et fugues, et dont le titre, on le devine aisément, est un hommage ironique et ludique au Clavier bien tempéré. Ces préludes et fugues en sont comme l’écho moderne dans tous les tons majeurs et mineurs, avec à tout moment de très heureuses trouvailles ainsi que diverses allusions aux Vingt-quatre Préludes de Dimitri Chostakovitch, qu’Anthony Burgess admirait beaucoup. On ne peut que saluer l’interprétation qu’en donne Stéphane Ginsburgh, toujours à l’aise dans le répertoire contemporain pour le piano (en particulier Morton Feldman, Jean-Luc Fafchamps et Benoît Mernier). Elle est à la fois minutieuse et légère, voire sarcastique, un peu comme si le pianiste bruxellois avait voulu, d’abord et avant tout, mettre l’accent sur le fait qu’Anthony Burgess a écrit sa partition sans se prendre au sérieux, dans une sorte d’exercice de pure vénération. Le travail d’un interprète en pleine maturité, parfaitement maître de son… clavier.
Jean-Baptiste Baronian

Son 9 – Livret 7 – Répertoire 7 – Interprétation 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>