La rentrée académique 2017-2018 l'IMEP : construire l'avenir !

par
Mercredi 20 septembre 20h, à Namur, une salle de concert "sold out" pour ouvrir l'année académique 2017-2018. Une douce musique composée par le département d'informatique musicale accueille le public et puis, le choeur pop issu des classes de Nicolas Dorian -également coach de "The Voice"- suivi, plus tard, des fers de lance de l'Institut : l'orchestre symphonique, les choeurs, les solistes sous la direction d' Ayrton Desimpelaere que vous pouvez aussi lire en nos pages, dans un programme Lalo, Saint-Saëns, Rossini, Janssens, les choeurs ayant été préparés par Guillaume Houcke et Benoît Giaux qui, quelques jours plus tôt, avait préparé sa Choraline pour la création à Bozar des Dinckinson Songs de Benoît Mernier, lui aussi professeur à l'Institut.  Avec pour devise "La pratique au coeur de l'apprentissage", chaque rentrée académique à l'IMEP fait l'objet de surprises et découvertes; chaque année nous offre son lot de nouvelles entreprises sous le signe aussi de "la qualité dans la convivialité". Cela fait presque 15 ans que Guido Jardon en est le directeur, le "coach" comme le désignera dans son discours le président du conseil d'administration. Que s'est-il passé depuis lors, quelles sont les réalisations et les nouveaux projets. A l'époque, les équipes avaient imaginé que l'IMEP puisse jouer le rôle d'un centre d'art musical et de création ouvert sur le monde; elles avaient imaginé qu'elle devienne une Institution référentielle au niveau pédagogique, qui propose des formations en adéquation avec la société actuelle; que, seule Ecole supérieure des arts dans le Namurois et le Luxembourg, elle se positionne par la qualité de son enseignement et son identité culturelle en tant qu'acteur à part entière dans une ville universitaire, Capitale de la Wallonie. Ils avaient osé imaginer un décloisonnement musical et une approche innovante notamment dans la sélection des étudiants. Loin d'un concours d'entrée traditionnel et dans un esprit entrepreneurial, il souhaitaient favoriser des compétences et déceler avant tout de véritables potentiels. C'est dans cet esprit que, très rapidement, furent initiés de nouveaux métiers et une véritable insertion professionnelle par l'organisation de stages et de collaborations avec les plus grandes Institutions de la Fédération Wallonie-Bruxelles, répondant ainsi au monde professionnel tout en favorisant l'ensemble des étudiants y compris les Jeunes Talents. C'est ainsi que furent créée de nouvelles formations comme l'informatique musicale qui a été le levier incontestable de la collaboration avec la Haute Ecole Albert Jacquard et l'UNamur dans la création du Master en architecture transmédia mais également dans la création d'un master spécialisé en chant pop. Furent également mis en place une nouvelle formation pour les chanteurs solistes, le EVD -European Vocal Department- et une série de projets liés à l'IMEP Academy qui se déclinent selon les cas pour l'instrument ou pour le chant. Il en va de même pour les nouveaux ensembles, la Camerata et la Cameratina. Afin de pérenniser ces actions, de promouvoir la création et notamment la création de musique belge, l'Institut a lancé « IMEP Productions » un label discographique qui vient d'éditer un premier opus dédié à la musique contemporaine : « Amour & andere probleme » composé par Benoît Mernier et Patrick Leterme, tous deux professeurs à l'Institut. Tous ces projets sont autant d'occasions pour les étudiants de rencontrer des personnalités majeures du monde musical : compositeurs, instrumentistes et chefs d'orchestre. L'Institut a également osé décloisonner la pratique instrumentale en faisant découvrir aux étudiants des aspects inhabituels de leur instrument classique tels l'accordéon chromatique et son cousin l'accordéon diatonique, la harpe et la harpe électrique. Enfin, un des derniers projets en date concerne les jeunes talents les plus brillants à qui l'IMEP propose un parcours complet et adapté au niveau instrumental et artistique tout en veillant, par la collaboration intelligente avec l'Athénée Royal de Jambes, à leur réserver à la fois un temps de travail instrumental important et une formation de base solide. Il y a presque 15 ans, l'équipe dirigeante de l'IMEP espérait un jour jouer un rôle central au niveau académique et institutionnel. Aujourd'hui, l'IMEP fait partie intégrante du Pôle académique de Namur en tant qu'Institut d'enseignement supérieur et est reconnu sur le sol namurois comme un acteur incontournable dans le cadre du Pôle culturel de Namur, le NA ! Au niveau international et bien au-delà du développement des échanges Erasmus, l'IMEP s'est engagé dans de riches collaborations pédagogiques et interculturelles, notamment avec l'Institut National des Arts de Kinshasa et la célèbre « Accademia Pianistica Internazionale Incontri col Maestro » d’Imola en Italie, d'où est notamment issu Roberto Giordano, brillant 4e Prix remarqué au Concours Reine Elisabeth en 2003 et professeur à l'Institut. Au niveau de l'éducation musicale, les équipes dirigeantes de l'IMEP regrettaient que les arts et en particulier la musique soient les parents pauvres dans le fondamental et dans le secondaire. Le combat mené par l'Institut ces dernières années l'a amené aujourd'hui à être un acteur crédible, consulté sur ces aspects extrêmement importants dans le cadre du pacte pour un enseignement d'excellence ; il en résulte que la musique et la culture vont intégrer ce que l'on appelle le tronc commun dans la formation des jeunes. L'IMEP, animé par son équipe pédagogique, se prépare dès à présent à assumer son rôle par le biais de ses formations, de ses ateliers pédagogiques mais également par la création d'une cellule spécialisée qui interviendra dans le PECA, une alliance culture-école proposant un parcours d'éducation culturelle et artistique. En presque 15 ans, le nombre d'étudiants à l'IMEP a été quasi multiplié par 10 ! Vingt-deux nationalités y sont aujourd'hui représentées. Attendons donc un an pour découvrir encore d'autres initiatives d'une équipe dirigeante qui "ose" et croit en l'avenir. Bernadette Beyne Namur, le 20 septembre 2017 C'est en toge et toque que les 28 récipiendaires sont venus chercher leurs diplômes : Clara ROELANDS – M2d – Accordéon Pauline COSSEMENT – AESI 3 Coralien DE BRABANDERE – AESI 3 Xavier DUQUENOY – AESI 3 Marie MAGROFUOCCO – AESI 3 Claire MUNAUT – AESI 3 Sabine PLISKA – AESI 3 Ann_Melody REGINSTER – AESI 3 Sarah WOLTER – AESI 3 Lorenzo DE VIRGILIIS – M2s – Clarinette Nicolas GRISAY – M2d – Clarinette Amanda JOUCK – M2d – Clarinette Marine SOHIER – M2d – Clarinette Naomi MARCHANT – M2d – Flûte traversière Sheila APPELBAUM – Formation musicale (baccalauréat) Robin DI MARZIO – Formation musicale (baccalauréat) Jules-Cesar MURENGEZI – Formation musicale (baccalauréat) Bastien GOFFETTE – M2d – Guitare Marin MOREST – M2s – Piano Louise PAUL – M2s – Piano Hervé VERBAERT – M2d – Piano Simone MERTES – M2d – Saxophone Thomas HANQUINAUX – M2d – Trompette Guillaume KNOP – M2s – Trompette Julian PAUELS – M2d – Trompette Letissia FRACCHIOLLA – M2s – Violon Laura MARCHETTI – M2d – Violon Jose RODRIGUEZ CARRERO – M2s - Violon

Un commentaire

  1. nanette poskin

    Crescendo. Voilà un site qui devrait être proposé en première ligne plutôt que les musiques discordantes que nous font entendre la rtbf et rtl à longueur de journée. Merci!

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>