L’âme même du piano

par
Debussy

Claude DEBUSSY
(1862-1918)
Études pour piano
Toshio HOSOKAWA
(° 1955)
Études I-VI pour piano
Momo KODAMA (piano)
DDD–2017–79’ 22’’–Texte de présentation en allemand et en anglais–ECM 481 4738

Ce n’est pas par hasard que les Études pour piano de Claude Debussy et les Études I-VI pour piano de Toshio Hosokawa sont réunies sur ce disque. Non seulement ces dernières sont d’inspiration debussyste, mais le compositeur japonais, qui a été l’élève d’Isang Yun, de Helmut Lachenmann et de Brian Ferneyhough en Europe, les a écrites à l’âge de cinquante-trois ans, c’est-à-dire à l’âge exact qu’avait l’auteur de Pelléas et Mélisande quand, en 1915, il mettait la dernière main aux Études pour piano – ces douze pièces réparties en deux cahiers de six et dédiées à la mémoire de Frédéric Chopin, dans lesquelles il est parvenu d’une façon géniale à concentrer l’âme même du piano et a ouvert la porte à toutes les innovations pianistiques à venir (par exemple les Vingt Regards sur l’Enfant Jésus d’Olivier Messiaen). Avec elles, et malgré le titre donné par Claude Debussy, on est au-delà des expérimentations pures et simples, on transcende la notion d’exercices destinés au clavier pour se retrouver au cœur de l’indicible, là où la gamme traditionnelle a l’air de s’effacer, si ce n’est de succomber, avant de renaître sous des formes fascinantes et totalement inattendues. Il va sans dire que l’interprétation de ce chef-d’œuvre exige un artiste accompli, à l’instar précisément de Momo Kodama, qui est sans nul doute une des meilleures pianistes actuelles et, surtout, qui n’a jamais peur d’aborder les ouvrages les plus ardus du répertoire. Son jeu, ici, est lumineux. Ces compliments mis à part, on ne comprend pas pourquoi sur ce disque, les douze Études pour piano de Claude Debussy sont entrecoupées par les six Études de Toshio Hosokawa (cinq d’entre elles sont dédiées à Momo Kodama). On aurait préféré les entendre chacune en continu, ne serait-ce que pour mieux faire ressortir leur profonde et subtile cohérence.
Jean-Baptiste Baronian

Son  8  –  Livret  6  –  Répertoire  10 et 7  –  Interprétation  10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>