Le beau talent de Julia Fischer

par

Aram KHATCHATOURIAN
(1905 - 1978)
Concerto pour violon et orchestre en ré mineur
Serge PROKOFIEV
(1891 - 1953)
Concerto pour violon et orchestre n° 1 en ré op. 19
Alexander GLAZOUNOV
(1865 - 1936)
Concerto pour violon et orchestre en la mineur op. 82
Julia FISCHER (violon), Russian National Orchestra, dir. : Yakov KREIZBERG
DDD–2016–79’ 24’’–Texte de présentation en anglais et allemand–Pentatone PTC 5186 591

Née à Munich en 1983, Julia Fischer, qui n’a rien à voir avec le grand pianiste Edwin Fischer, a été propulsée sur l’avant-scène de l’actualité musicale à l’âge d’onze à peine, en gagnant le concours Yehudi Menuhin pour violon, en présence de Yehudi Menuhin lui-même ! Mais ce qui est remarquable chez elle, c’est qu’elle est aussi douée pour le piano et qu’elle est capable d’interpréter aussi bien un concerto pour violon qu’un concerto pour piano. On aimerait d’ailleurs l’entendre jouer de ses deux instruments favoris sur un seul et même disque…
Sur celui-ci édité par le label Pentatone, Julia Fischer exécute trois concerto pour violon fort connus : le Concerto d’Aram Khatchatourian composé en 1940 (dont il existe également, on le sait, une version pour flûte), le Concerto n° 1 de Serge Prokofiev, qui date de 1917, et le Concerto d’Alexander Glazounov, qui date, lui, de 1905 et qui, par rapport aux deux autres, est relativement moins joué. Musicien très décrié, plutôt respecté par Igor Stravinski, mais détesté par Serge Prokofiev et par Dimitri Chostakovitch, qui a pourtant été son élève (ou est-ce pour cette raison ?), Alexander Glazounov n’est pas un génie, non, mais il a un métier très sûr et très éprouvé, dont témoigne fort bien son Concerto pour violon et orchestre op. 82. En tout cas, grâce à son beau talent, Julia Fischer lui insuffle une sorte de supplément d’âme et de séduction, excellemment soutenue, il est vrai, par le Russian National Orchestra, qui a été fondée en 1990 et dont la plupart des prestations, en Russie et ailleurs à travers le monde, sont toujours fort appréciées par les mélomanes.
Jean-Baptiste Baronian

Son 7 – Livret 5 – Répertoire 8 – Interprétation 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>