"LE" coffret événement de l'année Debussy

par
DEBUSSY

Quel magnifique cadeau nous fait ici Warner pour l'année Debussy avec une "vraie" intégrale de son oeuvre connue en 33 CD, là où d'autres intégrales supposées en faisaient une petit vingtaine. Que trouvons-nous ici de plus ?

Tout d'abord des oeuvres qui jusqu'ici n'avaient jamais été enregistrées : la Chanson des brises pour soprano solo, choeur de femmes et piano à quatre mains dédiée à Marie Vasnier dont il tomba éperdument amoureux alors qu'il avait vingt ans et avec qui il entretint une liaison adultère; ce n'est que récemment que le manuscrit a été découvert. En 1898, Debussy composait une première version des Deux Chansons de Charles d'Orléans dont nous ne connaissions jusqu'ici que la deuxième version de 1908 ; c'est au Choeur de Chambre de Namur dirigé par Thibaut Lenaerts qu'il revient de nous faire découvrir cette oeuvre. Autre inédit au disque : Diane au bois, une comédie lyrique pour soprano, ténor et piano de 1885-87 inachevée pour nous laisser quatre plages, soit une petit trentaine de minutes de musique; et enfin le début de l'édition originale pour voix et piano de La Chute de la Maison Usher sur un texte d'Edgar Poe tel que Debussy l'a laissé en 1926.
L'éditeur joint à cet ensemble des oeuvres de ballet dans leur réduction pour piano réalisée par Debussy en vue de la mise en place des chorégraphies avant la réalisation avec orchestre. On trouve ici Khamma, une légende dansée commandée par la danseuse canadienne Maud Allan; irrité par la personnalité volontiers mythomane de la danseuse, Debussy renonça à poursuivre l'orchestration et en confia la suite à Charles Koechlin. Autre réduction piano en vue de la chorégraphie : Jeux, une commande de Serge de Diaghilev pour les Ballets Russes (1912).
Autre ajout encore : certaines des transcriptions réalisée par Debussy dans les années 1890 qui n'avaient jamais été enregistrées :  A la fontaine de Robert Schumann, extrait des 12 Pièces pour petits et grands enfants op. 85, l'Humoresque en forme de valse op. 159 du compositeur germano-suisse Joachim Raff transcrits pour piano à deux mains, ainsi que la 2e Symphonie et les Airs d'Etienne Marcel de Camille Saint-Saëns transcrits pour deux pianos, quatre mains. Les autres transcriptions de Debussy déjà enregistrées se retrouvent évidemment aussi ici tels les 6 Etudes en forme de canon de Robert Schumann, l'Introduction et Rondo Capriccioso de Saint-Saëns, le Caprice pour piano sur des airs de ballet d'Alceste de Gluck, l'Ouverture du Fliegende Hollaänder de Wagner, les Gymnopédies de Satie,...
Afin de nous faire pénétrer encore davantage dans le monde du compositeur, l'éditeur ajoute de nombreux arrangements d'oeuvres de Debussy réalisés par des compositeurs avec lesquels il entretenait des relations amicales et dont il avait approuvé le travail -notons toutefois que certains de ces arrangements ont été réalisés après sa mort. On retrouve ainsi André Caplet, Maurice Ravel (Prélude à l'après-midi d'un faune, Nocturnes, la Tarentelle syrienne, la Sarabande de Pour le piano) Arthur Hartmann,  Henri Büsser, Bernardino Molinari, Jean Roger-Ducasse, Charles Koechlin, Emile Inghelbrecht, Cyril Lehn, Cyril Bongers, Richard Langham Smith, Edison Denisov... Notons au passage la présence du récent Namur Chamber Orchestra sous la direction de son chef Ayrton Desimpelaere dans l'orchestration par André Caplet des Ariettes oubliées avec, en soliste, la jeune soprano Cécile Lastchenko.
Enfin, pour parfaire le tout figurent en complément le seul enregistrement acoustique connu de Debussy accompagnant Mary Garden, créatrice de Mélisande, réalisé en février 1904 pour la Compagnie française du Gramophone, ainsi que les rouleaux de 14 pièces pour piano notés avec le système Welte-Mignon que Debussy enregistra vraisemblablement en novembre 1913. Moments d'émotion garantis !

Comment s'y retrouver dans tout cela, 33 CD ?
Et bien, l'éditeur a pensé à tout ! Il a demandé à Denis Herlin, grand spécialiste de Debussy et directeur de recherche au CNRS de réaliser le livret de présentation de cette intégrale. Une trentaine de pages en français, anglais et allemand, reprend par sections significatives et dans l'ordre chronologique la vie et l'oeuvre de Debussy avec, pour chacune de celles-ci le numéro de CD et la plage concernée. En fin de livret, un index alphabétique des oeuvres désignées par leur genre et le numéro de CD concerné. De plus, les genres sont regroupés par CD qui se suivent : 5 CD + 1/2 pour le piano seul ; 2 CD +1/2 pour les 4 mains ; 3 CD pour les deux pianos ; 2 CD pour la musique de chambre, etc... Et, bien sûr, en tête de ce livret de présentation le contenu détaillé de chacun CD et leurs interprètes.
Nous n'avons toujours pas parlé des interprètes. Ils foisonnent. Car si l'éditeur a repris les enregistrements maison (Erato, Emi, Teldec), il a négocié pour obtenir des licences pour les oeuvres qui ne faisaient pas partie de son catalogue. Aussi, nous retrouvons ici deux si pas trois générations d'interprètes Aldo Ciccolini,Geneviève Joy et Jacqueline Robin-Bonneau, Samson François, Yuri Egorov, Christian Ivaldi et Noël Lee, Alain Planès, Renaud Capuçon, Edgar Moreau, le Quatuor Ebène, Delphine Seyrig dans la musique de scène pour les Chansons de Bilitis, Jean Martinon, Carlo Maria Giulini, Michel Plasson, l'Academy of St Martin-in-the-Fields et Neville Marriner, André Cluytens, Simon Rattle, Armin Jordan, Jean-François Paillard, Kent Nagano, Thibaut Lenaerts, Ayrton Desimpelaere, José Van Dam (mais malheureusement pas en Golaud), Jean-Paul Fouchécourt, Laurence Dale, Jules Bastin, Rita Gorr, Natalie Dessay, Barbara Hendricks, Philippe Jaroussky, Mady Mesplé, Gérard Souzay,... Impossible de les nommer tous... Le Pelléas et Mélisande est celui d'Armin Jordan dirigeant l'Orchestre National de l'Opéra de Monte-Carlo avec Rachel Yakar (Mélisande), Eric Tappy (Pelléas), Philippe Huttenlocher (Golaud) Jocelyne Taillon (Geneviève). Si certains enregistrements sont fort anciens, leur "remastérisation" est parfaite pour la plupart; et de meilleures versions sont parues au disque depuis, elles sont toutes de qualité plus qu'honorables.
Ajoutons encore le soin de la présentation de ce coffret : chaque cd est présenté sous emballage cartonné illustré par une estampe japonaise.
Vraiment, un très grand moment de l'Année Debussy, inattendu et d'une telle richesse !
Bernadette Beyne

Son 9 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation globale 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>