Le génie de Schumann emporté par Jean-Philippe Collard

par
Schumann Collard

Robert SCHUMANN
(1810 - 1856)
Fantaisie en ut majeur, Op. 17 – Kreisleriana, Op. 16
Jean-Philippe Collard, piano
2017-DDD-63’57-Textes de présentation en anglais, allemand, français et japonais-La Dolce volta-LDV30

Du beau et grand Schumann ! C’est tout ce qu’il convient de dire à propos de ce petit bijou que nous offre le pianiste Jean-Philippe Collard que nous ne présentons plus. Le 14 mars 2014, Crescendo titrait : « L’âme de Chopin dévoilée par Jean-Philippe Collard ». Cette fois, non seulement l’âme de Schumann est dévoilée mais aussi et surtout son génie créatif à travers de deux chefs-d’œuvre incontestables dont la célèbre mais non moins redoutable Fantaisie. D’un bout à l’autre de ces deux pages colossales où se côtoient tendresse, douceur, agitation, amour, frustration (celle d’amours compliqués), empressement, exaltation…, tout y est passionnément intense. Jean-Philippe Collard donne à entendre un piano impitoyable, volontiers impétueux tout en se détachant du texte afin de développer un jeu proche de l’improvisation dans l’idée d’une création instantanée. Ce jeu très naturel offre non seulement un timbre mélodique d’exception mais aussi des graves généreux dans la parfaite lignée d’un accompagnement toujours dosé et subtil. Un incroyable calme semble se dégager ici de la pensée de l’artiste, offrant de fait un jeu d’une belle maîtrise par lequel transpire une pensée d’une grande sensibilité et d’une haute justesse. Un long cri d’amour transcendé par la beauté intrinsèque d’un toucher expressif et coloré. Un cd en tout point magnifique comme le label La Dolce volta est habitué à nous présenter !
Ayrton Desimpelaere

Son 10 – Livret 10 – Répertoire 10 – Interprétation 10

Un commentaire

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>