Le Haydn juste et subtil de Xenia Jankovic

par
Jankovic

Joseph HAYDN
(1732 - 1809)
Concerto en ut majeur Hob. VIIb.1 – Concerto en ré majeur Hob. VIIb.2
Xenia Jankovic, violoncelle et direction – St George Strings
2017-DDD-50’34-Textes de présentation en allemand, anglais et français-Calliope Records-CAL1741

Nul doute que les deux Concerti pour violoncelle de Haydn font partie de ces « incontournables » pour leurs interprètes. Source d’inspiration inépuisable, l’œuvre de Haydn a toujours rayonné par la perfection de son langage et de sa construction. Interpréter Haydn, c’est parcourir une partition avec peu d’informations (alors que les indications de dynamiques et de nuances commencent à foisonner au 19ème siècle) si ce n’est bien sûr les matériaux harmoniques, mélodiques, rythmiques et formels. Toute la difficulté réside dans la démarche d’adopter une direction la plus proche de ce qu’aurait souhaité le compositeur, tout en offrant malgré tout une vision personnelle. La violoncelliste Xenia Jankovic enregistre ces deux chefs-d’œuvre en 2012. Elève de Rostropovitch, Pierre Fournier ou encore André Navarra, elle remporte le Premier prix du Concours Gaspar Cassado à Florence et foule les plus belles scènes internationales. Sur un magnifique instrument créé en 2010 par Ragnar Hayn à Berlin, l’artiste offre ici une lecture où se côtoient grâce et maturité. Justesse et esprit sont au rendez-vous. Pour Do majeur, Jankovik joue et dirige un « Moderato » posé et stable aux sonorités galantes. L’« Adagio » coule de source, avec ce qu’il faut de vibrato et un accompagnement soigné. L’« Allegro molto » final est pétillant, dansant, presque endiablé. Pour Ré majeur, on saluera un « Allegro moderato » d’une rare élégance, un « Adagio » toujours aussi expressif aux dynamiques choisies avec subtilité et un « Allegro » léger, fluide et naturellement plus lyrique.
Il y a clairement ici une joie de jouer ensemble. Le St George Strings accompagne la soliste avec une attention indicible, on en oublierait presque l’harmonie, absente ici (arrangement très réussi de Mladen Miloradovic). On regrettera néanmoins quelques bruits ci-et-là (live ?).
Ayrton Desimpelaere

Son 9 – Livret 10 – Répertoire 9 – Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>