Le Journal

Le chef Enoch zu Guttenberg est décédé

par

Le chef d'orchestre allemand Enoch zu Guttenberg est décédé aujourd'hui à l'âge de 71 ans.
Musicien de lignée aristocratique, il est né dans le village de Guttenberg sur le domaine familial et il a hérité d'un grand domaine viticole.
Georg Enoch Robert Prosper Philipp Franz Karl Karl Theodor Maria Heinrich Johannes Luitpold Hartmann Gundeloh Freiherr von und zu Guttenberg (son nom complet) était le fils de Karl Theodor Freiherr von und zu Guttenberg, devenu plus tard secrétaire d'État parlementaire à la Chancellerie fédérale, et de son épouse Rosa Sophie Princess von Arenberg. Marié à Christiane von und zu Eltz de 1971 à 1977, il ont eu deux fils. Il avait épousé ensuite la chef italo-bulgare Ljubka Biagioni (°Rome, 1968) et était désormais le compagnon de la soprano allemande Susanne Bernhard (°Munich, 1978).

Il a étudié la composition et la direction d'orchestre à Munich et à Salzbourg, fondé la communauté chorale de Neubeuern en 1967 puis il a été nommé chef de l'orchestre Klangverwaltung avec qui il a beaucoup enregistré. En 1999, il a fondé le Festspiele Herrenchiemsee qui allait avoir lieu désormais chaque année sous sa direction artistique. Il a beaucoup travaillé avec les orchestres allemands et n'a jamais fait mystère de ses vues conservatrices sur les questions sociales et culturelles.

Très engagé en faveur de la protection de l'environnement. il avait co-fondé en 1975 la Fédération allemande pour l'environnement et la conservation de la nature (BUND) dont il a démissionné avec fracas en 2012. Il était membre du CA de la Fondation ÖDP pour l'écologie et la démocratie.
En 2015, il est devenu président d'honneur de l'Association pour la gestion des paysages et la conservation des espèces en Bavière (VLAB).

Enoch zu Guttenberg a reçu plusieurs prix dont la Croix fédérale du Mérite de 1ère classe, la Médaille de l'État bavarois pour services à l'environnement (2009) et l'Ordre du Mérite bavarois. En avril dernier, il avait été parmi les tout premiers à réagir et rendre son Prix ECHO Klassik après le "sacre" des rappeurs Kollegah et Farid Bang, un événement dont on se souvient qu'il a rapidement entraîné des réactions en chaîne jusqu'à l'annonce de la dissolution définitive des ECHO Klassik.

 

 

 

 

 

 

 

Il est le père de l'ancien ministre allemand de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg.

La cause du décès est actuellement inconnue.

Son nom complet était : Georg Enoch Robert Prosper Philip Franz Karl Theodor Maria Heinrich John Luitpold Hartmann Gundeloh Freiherr von und zu Guttenberg.

Il a été raccourci sur les pochettes de disques.

Le musée gratuit de la SACEM

par

En France, la Sacem (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) a lancé son musée en ligne gratuit.
Riche de 33 millions de documents depuis sa création en 1851, la Sacem mettra à la disposition du public les archives qu’elle conserve sur son site de Châteaudun.
Il y a déjà 3163 archives numérisées relatives à 1201 créateurs sur 168 années qui y sont disponibles : formulaires d’inscription, de dépôt, partitions… et même ce télégramme reçu de Verdi en 1861 pour demander de faire interdire à Pierre Perny de programmer des concerts comportant des arrangements pour piano d’airs d’Otello.
On trouvera aussi les formulaires d’émargement de Wagner, Berlioz ou Rossini. Des archives éditoriales complètent le site : chroniques, expositions (dont la double exposition Femmes et création musicale en ce moment), documentaires inédits, archives vidéos en partenariat avec l’Ina (Institut National de l'Audiovisuel) ou la Bnf (Bibliothèque Nationale de France).

Une grande basse nous a quittés

par

On vient d'apprendre le décès de Bonaldo Giaiotti, une des plus grandes basses de son temps, particulièrement associée au répertoire italien.

Né à Udine, il a étudié dans sa ville natale et plus tard à Milan avec Alfredo Starno, où il a fait ses débuts au Teatro Nuovo en 1957. Après avoir chanté dans plusieurs maisons d'opéra italiennes, il a fait ses débuts américains à Cincinnati en Basilio d'Il Barbiere di Siviglia en 1959.
Le 24 octobre 1960, il faisait ses débuts au Metropolitan Opera et il y restera pendant 25 ans avec une trentaine de rôles pour plus de 300 représentations : Raimondo dans Lucia di Lammermoor, Ramfis dans Aida, Timur dans Turandot, Padre Guardiano dans La Forza del Destino, Phillip II dans Don Carlo, Ferrando dans Il Trovatore, le comte Walter dans Luisa Miller, Zaccaria dans Nabucco, Giorgio dans I Puritani, Alvise dans La Gioconda, Heinrich dans Lohengrin, ...

On le retrouve aussi dans d'autres grandes maisons d'opéra : le Lyric Opera de Chicago, le Palais Garnier (Paris), le Vienna State Opera, le Teatro Real (Madrid), l'Opéra de Zurich, le Royal Opera House (Londres), le Teatro Colón (Buenos Aires)...
De 1963 à 1995, il est chaque année au Festival des Arènes de Vérone. Il ne fait pourtant ses débuts à la Scala (Milan) qu'en 1986, en Rodolfo de La Sonnambula.

Parmi ses rôles "non italiens", il a fait le Grand Prêtre dans Die Königin von Saba de Karl Goldmark (1991 au Teatro Regio deTurin), Cléomer dans Esclarmonde de Massenet (janvier 1993 au Teatro Massimo), le Cardinal de Brogni dans La Juive d'Halevy et l'Anabaptiste dans Le Prophète de Meyerbeer et le Roi Heinrich dans Lohengrin de Richard Wagner (1976 et 1980 au Metropolitan Opera).

Ses partenaires sur scène comme en studio ont pour nom, entre autres, Birgit Nilsson, Franco Corelli, Renata Scotto, Grace Bumbry, Mario Sereni, Leontyne Price, Plácido Domingo, Fiorenza Cossotto, Sherrill Milnes, Montserrat Caballé, Luciano Pavarotti, Anna Reynolds, Gabriel Bacquier, Maria Luisa Nave, Patricia Payne, José Carreras, Matteo Manuguerra, Jesus Lopez-Cobos, Juan Pons,...

Le palmarès du Concours Géza Anda 2018

par

C'est la pianiste américaine Claire Huangci (°1990) qui a remporté le Concours Géza Anda qui s'est déroulé dans le cadre du Festival de Zurich.
Elle a également reçu le Prix Mozart, un don du Winterthur College.
Le 2e Prix est allé au Sud-Coréen Jong Hai Park et le 3e Prix au Russe Sergej Tanin qui a reçu aussi le Prix du Public.

Claire Huangci a étudié au Curtis Institute of Music (Philadelphie) puis elle a travaillé avec Arie Vardi à la Hochschule für Musik und Theater Hannover.
Elle a remporté le 1er Prix au Concours Chopin de Darmstadt en 2009 et à celui de Miami en 2010. En 2011, elle était la plus jeune participante à remporter le 2e Prix au Concours international de musique ARD à Munich.
Elle se produit récital et elle a aussi une solide expérience des orchestres internationaux : Mozarteum Orchestra Salzburg, Radio Symphony Orchestra Stuttgart sous la direction de Roger Norrington, Munich Chamber Orchestra, China Philharmonic Orchestra, les Symphoniques de Vancouver, Santa Fe, le Moscow Radio Symphony. Elle est familière des grandes salles : Carnegie Hall (New York), la Tonhalle de Zurich, le Konzerthaus de Berlin, le Gasteig à Munich, le Gewandhaus de Leipzig, la Salle Cortot à Paris, l'Oji Hall de Tokyo ou le Symphony Hall Osaka et des festivals tels que le Kissinger Sommer, le Verbier Festival, le Menuhin Festival Gstaad, le Schleswig-Holstein Music Festival, le Rheingau Music Festival et le Schwetzinger Festspiele. Elle est aussi partie en tournées en Chine avec le RSO Vienne sous la direction de Cornelius Meister et en Suède avec le Nordlands Operan Symphony sous la direction d'Elim Chan.

Le Concours Geza Anda a lieu à Zurich tous les trois ans depuis 1979. Parmi les lauréats précédents, on compte les Russes Sergey Koudriakov et Alexei Volodin et l'Italien Filippo Gamba.
Le jury était composé cette année de Christian Zacharias (Président), Andrea Bonatta, Peter Lang, Robert Levin, Aleksander Madzar, Alexei Volodin et Nathalie Wappler.

Un futur musée Alfredo Kraus à Grande Canarie

par

Le Cabildo insulaire de Grande Canarie et la Fondation internationale Alfredo Kraus ont terminé l’inventaire du legs artistique et personnel du ténor espagnol Alfredo Kraus.
Des anciennes résidences de Kraus à Lanzarote et à Madrid, tous les documents ont été transférés sur l’île de Grande Canarie où ils y seront restaurés si nécessaire, numérisés, stockés dans les réserves et exposés ultérieurement dans les salles du futur musée qui lui sera dédié et qui pourrait ouvrir ses portes dès l’année prochaine.
La Fondation internationale Alfredo Kraus y aura son siège et veut y développer une école de chant.

Tout juste avant le foot

par

Si vous avez l'intention de vous cloîtrer, loin de tout signal hertzien, jusqu'à la mi-juillet, nous vous signalons tout de même le concert de gala qui ouvre les festivités ce soir à Moscou, sur la Place Rouge (ou sur medici.tv !).
Plácido DomingoJuan Diego Flórez, Anna NetrebkoYusif EivazovIldar AbdrazakovAida Garifullina et Albina Shagimuratova seront de la partie dans un environnement musical qui ne comporte pas la moindre surprise : l'Orchestre du Mariinsky et Valery Gergiev.
Le programme est en ligne mais  sous réserve de modifications : on y croise Tchaïkovski, Gounod, Bizet, Donizetti, Verdi, Glinka, Offenbach, Puccini et des airs russes parmi lesquels  l'incontournable Kalinka...

Le ténor Hubert Delamboye est décédé

par

Nous venons d'apprendre le décès du ténor néerlandais Hubert Delamboye, à l'âge de 72 ans.

Hubert Delamboye avait étudié le piano au conservatoire de Maastricht et le chant avec Leo Ketelaars. Diplômé en 1974, il se produisit rapidement dans presque toutes les grandes maisons : New York, Tokyo, Paris, Berlin, Munich, Amsterdam, Bruxelles, Turin, Salzbourg, Vienne, Bregentz, Zurich,...

En plus de son vaste répertoire de concerts, on l'a retrouvé à l'opéra pour Tamino, Lucio Silla, Florestan, Max, Hoffmann, Don José, Samson, Pollione, Otello, Cavaradossi, Canio, Herod, Bacchus, Nureddin, Hauptmann (Wozzeck), Tichon (Katja Kabanova) et les rôles wagnériens de Mime, Loge et Siegmund.

Il a travaillé avec Claudio Abbado, James Lavine, Kurt Masur et Nikolaus Harnoncourt, avec Otto Schenk, Jean-Pierre Ponnelle, Giorgio Strehler, Peter Stein et Herbert Wernicke.

La Scala se souvient

par

La semaine prochaine, la Scala (Venise) reprendra le Fidelio de 2014 et honorera la mémoire de Vittore Veneziani et d'Erich Kleiber.
Il marquera le 80e anniversaire de la Leggi Razziali de 1938, les lois raciales mises en place par Mussolini et excluant les Juifs de la vie publique.

Vittore Veneziani, le chef de chœur de La Scala, n'eut plus accès au théâtre jusqu'au retour de Toscanini en 1946. Et le chef autrichien Erich Kleiber, qui devait conduire Fidelio en mars 1939, se dédit par solidarité. Dans un télégramme, il expliquait : Je viens d'apprendre que les portes de La Scala seront fermées à vos concitoyens juifs. La musique est faite pour tout le monde, comme le soleil et l'air. Quand cette source de consolation, si nécessaire en ces temps difficiles, est refusée à un être humain simplement parce qu'il appartient à une religion et à une race différentes, je ne peux collaborer ni en tant que chrétien ni en tant qu'artiste.

« Jeunes Talents » à l’IMEP

par

Conscient que la formation exigeante des jeunes musiciens doit débuter le plus tôt possible, l’Institut supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur (IMEP) a mis en place un cursus spécifique dédié aux jeunes qui présentent un talent exceptionnel (discipline instrumentale ou vocale).

Cette organisation assure aux Jeunes Talents la réponse à leurs attentes artistiques mais aussi la formation de base indispensable dans les domaines de la culture générale, de l’apprentissage des langues, de l’autonomie et de la discipline.

Horaires adaptés
: la collaboration avec l’Athénée Royal de Jambes permet une réduction de la charge horaire en enseignement secondaire et libére trois après-midis pour les cours artistiques à l’IMEP.

Organisation de cours spécifiques 
: une série de cours soigneusement sélectionnés offre une formation la plus riche et la plus complète possible :
- Instrument principal
- Formation musicale
- Histoire de la musique
- Formation corporelle
- Chant – initiation aux techniques vocales
- Chant d’ensemble
- Orchestre
- Lecture et transposition
- Travail avec accompagnateur
- Harmonie pratique
- Piano 2nd instrument
- Musique de chambre

Expérience scénique : de nombreux concerts sont organisés pour préparer les jeunes à la scène (récital, concours nationaux et internationaux).

Logement et confort matériel : organisation d’un internat (pour que les étudiants puissent loger dans le Namurois) et mise à disposition de pianos et de locaux de travail, à l’école et à l’internat.

Chute sans gravité de Bernard Haitink

par

Vendredi soir, pendant les applaudissements qui suivaient le concert, le chef néerlandais Bernard Haitink (89 ans) a fait une chute sur la scène.
Le Concertgebouw Orkest est rassurant dans un communiqué de presse où il précise que le chef va aussi bien que possible compte tenu des circonstances mais qu'il doit prendre un peu de repos.
C'est Kerem Hasan, son chef assistant, qui a pris la relève pour le concert suivant.