Le Musician's Digest de Paderewski

par
Paderewski
Ignacy PADEREWSKI (1860 - 1941) CD1 : Menuet en sol majeur à l'Antique (1886), extrait de Concert Humoresques, op. 14 - Mélodie en sol bémol majeur (1885), extrait de Série de morceaux op. 16 - Allegro molto vivace, dernier mouvement du concerto pour piano et orchestre en la mineur, op. 17 (1882-1889) - Tatra Album op. 12 pour piano à 4 mains (1884) - Suite en sol majeur (1884) - Chant d'amour (1883), extrait de Album de Mai. Scènes romantiques op. 10 - Fantaisie polonaise pour piano et orchestre en sol dièse mineur, op. 19 (1891-1893) -  CD2 : Fantaisie Krakowiak en si majeur (1886), extrait de Concert Humoresques, op. 14 - Mélodie en si majeur (1881-1882), extrait de Chants du voyageur op. 8 - Mazurka en la majeur, (1882), extrait des Danses polonaises, op. 9 - Mazurka en mi mineur (1881), extrait des Danses polonaises, op. 5 - Andante con moto, deuxième mouvement de la symphonie en si mineur, op. 24 (1903-1909) - Nocturne en si bémol majeur (1890-1892), extrait de Série de morceaux op. 16 - Finale, Allegro molto quasi presto, extrait de la sonate en la mineur pour violon et piano, op. 13 (1885) - Szumi w gaju brzezina (Elle gémit dans le bosquet de bouleaux), extrait de quatre chants, op. 7 (1882-1885) - Słowa (les mots), extrait de Muguet, op. 7(a) (1882) - Nad woda wielką i czystą (l'eau est belle et propre), Polały sie łzy (Il avait des larmes), Pionska dudarza (le chant d'un joueur de pipeau), Tylem wytrwał (j'ai tant persévéré), extrait de six chants, op. 18 (1887-1893) - Acte II, scène VI, extraite de l'opéra Manru (1893-1901) - Menuet en sol majeur à l'Antique (1886), extrait de Concert Humoresques, op. 14 (enregistrement historique de Ignacy Jan Paderewski en 1925) Tamara Grant, Elżbieta Guzek, Kevin Kenner, Waldemar Malicki, Marek Mizera, Marius Rutkowski, Elżbieta Wiedner-Zająk, piano, Konstanty Andrzej Kulka, violon, Anna Radziejewska, mezzo-soprano, Wioletta Chodowicz, soprano, Paweł Skałuba, Janusz Ratajczak, ténor, The Podlasie Opera and Philharmonic Orchestra, Marcin Nałęcz-Niesiołowski, direction, Paderewski Chamber Orchestra, Jurek Dybał, direction, The Silesian Philharmonic Symphony Orchestra, Mirosław Jacek Błaszczyk, direction, The Symphony Orchestra of the Music Academy in Cracow, Wojciech Czepiel, direction, The Opera Nova, Maciej Figas, direction 2016- de AAD à DDD-70'19" & 62'15"-Textes de présentation en polonais et anglais & un livret supplémentaire en japonais - DUX 1300 Le Reader's Digest nous avait habitué à des condensés de romans en vogue ; la firme polonaise DUX nous offre ici en deux CDs un aperçu de l'oeuvre de Paderewski. Pendant toute sa vie, impliqué tant dans les activités artistiques que sociales de son pays, Paderewski aura alterné sa vie musicale avec son rôle politique. Après sa formation, il enseigne dès l'âge de 18 ans au conservatoire de Varsovie. A 25 ans, il sera même professeur au Conservatoire de Strasbourg pour un an. Ses activités de compositeur sont ensuite concentrées aux étés qu'il passe en Suisse entre 1889 et 1909, année où il est nommé directeur du Conservatoire de Varsovie. En 1913, il quitte l'Europe en guerre pour les Etats-Unis où, riche de sa fortune accumulée par ses nombreuses tournées de pianiste virtuose aux Etats-Unis, en Afrique, Australie et même en Tasmanie, il devient vite le chef des polonais en exil. A la sortie de la guerre, il est nommé ambassadeur de Pologne à Washington avant de devenir Président du Conseil et Ministre des affaires étrangères de la Pologne nouvellement indépendante. Sous la pression de l'armée, il en démissionne en 1919 et reprend sa carrière de pianiste et d'enseignant. On lui doit la belle édition intégrale des oeuvres de Chopin. En 1940, c'est le retour à la politique. A la suite des attaques hitlériennes à Gdansk, il redevient Président du gouvernement polonais en exil en 1940 avant de mourir à New York un an plus tard. De son importante oeuvre pour piano, on retient évidemment en priorité le célèbre menuet en sol dans le style de Mozart qui ouvre ces 2 CDs sous les doigts du pianiste Waldemar Malicki et les referme à la dernière plage du second CD par l'enregistrement historique de Paderewski lui-même en 1925. Diverses pièces pour piano seul ou à 4 mains, le dernier mouvement de l'imposante sonate pour piano en la mineur et quelques mélodies complètent cet ensemble, sans oublier un extrait de la sonate pour piano et violon et un chant sans parole. Son style se ressent fortement des influences de Franz Liszt et d'Anton Rubinstein. La fantaisie polonaise sur des thèmes originaux pour piano et orchestre (titre original) est heureusement donnée dans son intégralité ce qui nous permet d'apprécier ces rythmes de mazurkas balancés entre le piano et l'orchestre. Le concerto pour piano et la symphonie sont restreints dans cette sélection à un seul de leurs trois mouvements. De même, nous n'entendons également qu'une seule scène de son unique opéra Manru. Malgré la qualité indiscutable des divers artistes, nous restons sur notre soif aiguisée par le désir de mieux connaître l'intégralité de ces oeuvres. Le livret consacre deux fois cinq pages et demi à Paderewski (en polonais et en anglais), le reste du livret de 72 pages concerne le CV des nombreux artistes entendus dans ce digest. Peut-être l'objectif était-il plus la promotion de ces interprètes polonais que celle du compositeur Paderewski ? On aurait espéré un prix plus doux pour cette anthologie qui offre, néanmoins, une belle vision de l'oeuvre d'un compositeur trop peu mis en évidence. Jean-Marie André Son variable – Livret 6 –  Répertoire 8 – Interprétation 8 à 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>