Le piano collé aux doigts

par

Serge PROKOFIEV
(1891 – 1953)
Dix pièces pour piano tirées du ballet Roméo et Juliette op. 75–Toccata en ré mineur op. 11–Suggestion diabolique op. 4–Sonate n° 6 en la majeur op. 82
Bartlomiej KOMINEK (piano)
2016-DDD–73’ 34’’–Textes de présentation en polonais et en anglais–DUX 1315

« Feux et tonnerre ! » à Liège

par
Damnation de Faust

© Lorraine Wauters

La Damnation de Faust de Berlioz
On se souviendra de la première mise en scène de Ruggiero Raimondi à l’Opéra Royal de Wallonie : c’était l’Attila de Verdi, en septembre 2013. L’illustre chanteur, également acteur remarquable (Don Giovanni, Scarpia, Boris Godounov), s’était révélé peu convaincant et adepte, dans ses conceptions dramatiques, d’un franc retour vers le passé.

Schubertiades au sommet

par

Pouvoir entendre les trois grand cycles de lieder de Schubert en l’espace de quatre jours à peine, c’est déjà une aubaine. Mais être témoin de la fabuleuse interprétation qu’en donnèrent en ce début février Matthias Goerne et Leif Ove Andsnes, c’est plus qu’un cadeau – c’est un privilège.

Menahem Pressler, une leçon d’Art et de Vie

par

Depuis la fin du Beaux-Arts Trio qu’il avait fondé en 1955 et dont il fut la colonne vertébrale jusqu’au dernier concert à Leipzig lors du Festival Mendelssohn en 2009, Menahem Pressler n’a jamais été aussi présent sur les scènes tant en Europe qu’aux Etats-Unis et au Japon. Je me souviens avoir rencontré le presque nonagénaire peu de temps après son dernier récital en Trio pour qu’il me parle de ses projets.

Incandescente mezzo

par

Elina GARANCA, mezzo-soprano
« Revivre »
MASCAGNI, CILEA, VERDI, BERLIOZ, MOUSSORGSKI, MASSENET, PONCHIELLI, SAINT-SAENS
Orchestre de la COMMUNITAT VALENCIANA, dir.: Roberto ABBADO
2016-61’07-présentation et textes en allemand, anglais, français-chanté en italien français, russe- DG 4795937

Idéal pour redécouvrir la musique de chambre de Milhaud

par

Darius MILHAUD
(1892 – 1974)
Sonate pour violon et piano n° 1 op. 3 – Le Printemps, pour violon et piano, op. 18 – Sonate pour violon et piano n° 2 op. 40 – Capriccio n° 13 de Paganini op. 97 – Quatre Visages, pour alto et piano, op. 238 – Sonate pour alto et piano n° 1 op. 240 – Sonate pour alto et piano n° 2 op. 244
Gran Duo Italiano : Mauro Tortorelli (violon et alto), Angela Meluso, (piano)
2016 (enregistrement maison)-DDD-45′ 04 » et 38′ 05 »- notice en anglais-Brilliant 2 CD 952322

Un trio de choc pour Hamlet d’Ambroise Thomas

par

© Marc Vanappelghem

Depuis le début de sa saison 2016-2017, l’Opéra de Lausanne collectionne les succès en ayant présenté L’Orfeo de Monteverdi dans la production de Robert Carsen et La Vie parisienne dans celle de l’Opéra National du Rhin conçue par Waut Koeken. Et cette fois-ci, elle coproduit Hamlet avec l’Opéra de Marseille et la scène strasbourgeoise qui l’ont déjà présenté au cours de ces deux dernières années.

L’importance d’être Ernst

par

Ernst VON DOHNÁNYI
(1877 – 1960)
Quintette pour piano n° 2 op. 26 en mi bémol mineur–Sextuor pour piano, violon, alto, violoncelle, clarinette et cor op. 37 en do majeur
Ensemble RARO
DDD–2016–54’ 22’’–Texte de présentation en anglais et en allemand–Solo Musica SM250

Un homme de chœur

par

James WHITBOURN
(° 1963)
Carolæ–Music fort Christmas
Eric RIEGER (ténor), Daryl ROBINSON (orgue), Westminster Williamson Voices, dir. : James JORDAN
DDD–2016–67’ 02’’–Texte de présentation en anglais–Naxos 8.573715

Quand Madame Butterfly parle à Madame Butterfly

par

Hotel Pro Forma est un « laboratoire de performances dramatiques » danois, auquel La Monnaie avait déjà fait appel pour sa Troïka Rachmaninov en juin 2015. Sa directrice, Kirsten Dehlholm, a conçu la mise en scène du chef-d’oeuvre de Puccini en adoptant une approche formelle, inspirée du bunraku japonais : « Le récitant est assis côté cour, les marionnettes jouent sur un plateau frontal » (programme de salle).