Un trio de choc pour Hamlet d'Ambroise Thomas

par

© Marc Vanappelghem

Depuis le début de sa saison 2016-2017, l’Opéra de Lausanne collectionne les succès en ayant présenté L’Orfeo de Monteverdi dans la production de Robert Carsen et La Vie parisienne dans celle de l’Opéra National du Rhin conçue par Waut Koeken. Et cette fois-ci, elle coproduit Hamlet avec l’Opéra de Marseille et la scène strasbourgeoise qui l’ont déjà présenté au cours de ces deux dernières années.

L’importance d’être Ernst

par

Ernst VON DOHNÁNYI
(1877 - 1960)
Quintette pour piano n° 2 op. 26 en mi bémol mineur–Sextuor pour piano, violon, alto, violoncelle, clarinette et cor op. 37 en do majeur
Ensemble RARO
DDD–2016–54’ 22’’–Texte de présentation en anglais et en allemand–Solo Musica SM250

Un homme de chœur

par

James WHITBOURN
(° 1963)
Carolæ–Music fort Christmas
Eric RIEGER (ténor), Daryl ROBINSON (orgue), Westminster Williamson Voices, dir. : James JORDAN
DDD–2016–67’ 02’’–Texte de présentation en anglais–Naxos 8.573715

Quand Madame Butterfly parle à Madame Butterfly

par

Hotel Pro Forma est un "laboratoire de performances dramatiques" danois, auquel La Monnaie avait déjà fait appel pour sa Troïka Rachmaninov en juin 2015. Sa directrice, Kirsten Dehlholm, a conçu la mise en scène du chef-d'oeuvre de Puccini en adoptant une approche formelle, inspirée du bunraku japonais : "Le récitant est assis côté cour, les marionnettes jouent sur un plateau frontal" (programme de salle). 

Linus Roth, athlète du violon

par

Mieczyslaw WEINBERG
(1919 - 1996)
Sonate pour violon seul n° 1 op. 82–Sonate pour violon seul n° 2 op. 95–Sonate pour violon seul n° 3 op. 126
Linus ROTH (violon)
DDD–2016–74’ 22’’–Textes de présentation en anglais et en allemand–Challenge CC72688

C'est du belge !

par

Joseph JONGEN
(1873 - 1953)
Rhapsodie pour piano, flûte, hautbois, clarinette, basson et cor, op. 70 - Concert à cinq pour flûte, violon, alto, violoncelle et harpe, op. 71 - Danse lente (extraite des Tableaux pittoresques op. 56) pour flûte et harpe - Deux pièces en trio pour flûte, violoncelle et harpe
Ensemble Oxalys : Shirley Laub, violon, Elisabeth Smalt, alto, Martijn Vink, violoncelle,
Annie Lavoisier, Harpe, Jean-Claude Vanden Eynden, piano, Toon Fret, flûte, Piet Van Bockstal, hautbois, Nathalie Lefèvre, clarinette, Pieter Nuytten, basson, Eliz Erkalp, cor
2016- DDD-61'30"-Textes de présentation en néerlandais, anglais, français et allemand - Passacaille 1022

A la découverte de la Kammerakademie de Potsdam

par
Kammerakademie Potsdam

© Elmar Schwarz

Dans le cadre de sa saison ‘Classics’, le Service culturel Migros accueille pour la première fois la Kammerakademie de Potsdam qui entreprend actuellement une longue tournée faisant escale en Suisse, en Allemagne, à Anvers, Lyon, Vienne et Zagreb. Cette formation de haut niveau fête sa quinzième année d’existence en s’imposant comme le principal orchestre de chambre du Brandebourg.

Trois lauréats, trois poètes

par

Jean-Claude Vanden Eynden : Robert Schumann (1810-1856) : 12 Etudes symphoniques, Op. 13 – Franz Liszt (1811-1886) : Concerto pour piano et orchestre n°1 en mib majeur, S. 124 – Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Concerto pour piano et orchestre n°1 en do majeur, Op. 15


Abdel Rahman El Bacha : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Sonate pour piano n°17 en Sib majeur, KV 570 – Maurice Ravel (1875-1937) : « Scarbo » (Gaspard de la nuit) – Mily Balakirev (1837-1910) : Islamey, Op. 18 – Sergey Prokofiev (1891-1953) : Concerto pour piano n°2 en sol mineur, Op. 16

 

Frank Braley : Franz Liszt (1811-1886) : « Sonetto 123 del Petrarca » (Années de Pèlerinage, S. 161) – Sergey Rachmaninov (1873-1943) : Variations sur un thème de Corelli, Op. 42 - Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Sonate pour piano n°12 en Fa majeur, KV 332 - Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Concerto pour piano et orchestre n°4 en Sol majeur, Op. 58
Jean-Claude Vanden Eynden, Abdel Rahman El Bacha, Frank Braley, piano – Orchestre National de Belgique, Franz André, Frits Celis, Georges Octors, Ronald Zollman, direction
2016-Live-76’33’’/60’16’’/72’-Textes de présentations en français, néerlandais et anglais-Muso-Mu012/013/014

L'Assemblée Générale annuelle des ICMA à Luslawice (Pologne)

par

Au milieu de nulle part, le Penderecki Centre de Luslawice, un haut lieu de musique pour accueillir les jeunes artistes de talent

C'est à l'invitation du Centre Penderecki de Luslawice, à une centaine de kilomètres de Cracovie, que le jury des International Classical Music Awards (ICMA) a tenu son assemblée générale annuelle du 27 au 30 janvier. Le Penderecki European Music Center a été inauguré en 2013. D'un coût d'environ 15,5 millions d'euros, il a été financé par l'Union Européenne, le Malopolska Voivodship, l'Etat polonais et la Krysztof Penderecki Association.

Daniel Barenboim en un coffret de 14 DVD

par

Daniel Barenboim naît à Buenos Aires en 1942. Il donne son premier concert en 1950. En l'an 2000, il fête les 50 ans de cet événement par un "voyage sentimental en Argentine" et deux concerts au Théâtre Colon, où il est reçu par 3000 personnes qu'ils lui font, tout au long de onze bis, une "standing ovation". Barenboim ferme ensuite le piano. On n'avait jamais vu son visage aussi lumineux, son sourire aussi radieux ; on le l'avait jamais vu aussi heureux. C'était le 19 avril 2000.