Les Fleurs du mal…

par

Henri DUTILLEUX
(°1916)
Correspondances pour soprano et orchestre, Tout un monde lointain… pour violoncelle et orchestre, The Shadows of time pour orchestre avec trois voix d’enfants
Barbara Hannigan, soprano – Anssi Karttunen, violoncelle – Esa-Pekka Salonen, direction – Orchestre Philharmonique de Radio France
2013 – DDD – 67’4’’ – Texte de présentation en allemand, en anglais et en français – Deutsche Grammophon – 4791180 GH

Dmitrij Kitajenko, la profondeur de la musique

par

Pour son enregistrement de L’Oiseau de Feu de Stravinsky paru chez Melodiya dans un coffret consacré aux « Ballets Russes », Dmitrij Kitajenko a remporté le prix ICMA dans la catégorie « Enregistrements Historiques ». Roman Berchenko (Radio Orfeus, Moscou) l’a rencontré. 

Chopin et son Europe

par

Juliusz ZARẸBSKI
(1854-1885)
Quintette avec piano en sol mineur, op. 34

Martha ARGERICH, piano – Bartlomiej NIZIOL et Agata SZYMCZEWSKA, violons – Zyda CHEN, alto – Alexander NEUSTROEV, violoncelle
16:9 – Dolby Surround – NIFC DVD – 002 – 42’55’’ – 2012 – Textes en polonais et en anglais

A Concert for New York

par

Gustav MAHLER
(1860-1911)
Symphonie n° 2 « Résurrection »
New York Philharmonic, dir. Alan GILBERT – Dorothea Röschmann, soprano – Michelle De Young, mezzo-soprano – New York Choral Artists
NTSC 16:9 – Dolby Digital 5.1 – DTS 5.1 – PCM Stereo
Accentus 20241 – 111’48″ – Sous-titres français, anglais, allemand

Passions féminines

par

C’est sous la baguette énergique et passionnée d’Andrew Litton que rayonne ce soir l’Orchestre National de Lille dans sa nouvelle salle. Rouverte depuis le 10 janvier 2013, la salle aux briques rouges s’est convertie en un véritable joyau tant du point de vue de l’architecture qu’acoustique accueillant 1700 personnes. Coût : 15 millions d’euros.

DOSSIER : Serge de Diaghilev, l’ensorceleur à travers le monde

par

Pablo Picasso : "Les trois danseurs" (1925)

2013. Centenaire de la création du Sacre du Printemps à Paris. Quarantième anniversaire de la mort de Picasso. Un troisième génie unit le musicien et le peintre : Serge Diaghilev.
Serge Lifar disait : « Il avait le génie de découvrir celui d’autrui ». Et Igor Markevitch : « Il était l’agent provocateur du génie. Le but fondamental de Diaghilev était de découvrir exactement l’homme qu’il fallait pour la tâche qu’il fallait et la tâche qu’il fallait pour l’homme qu’il fallait, de rassembler des artistes en une sorte d’union spirituelle, puis de les ‘provoquer’ à la créativité ». En cette année de double anniversaire, revenons sur ce passeur d’exception.

Un Vendredi-Saint imparfait

par

Parsifal au Vlaamse Opera
Des chevaliers entrent et fixent le mur, d’une blancheur éclatante, qui bientôt suinte de sang. Gurnemanz raconte, assis dans une chaise roulante. Amfortas, chemise ensanglantée, assiste au bain… d’enfants, que l’on mesure, puis coiffe et peigne. Parsifal entre et tue non un cygne, mais un petit enfant. Il lutte avec Kundry, lorsque celle-ci lui apprend la mort de sa mère. Les chevaliers tournent en rond lors de la cérémonie du Graal, Kundry apparaît, telle une madone enceinte. Tout le monde saigne. En voulez-vous encore?

Pulsions orchestrales

par

Peter RUZICKA
(* 1948)
Einschreibung-Aulodie-Zurücknehmen

NDR Sinfonieorchester, dir. : Christoph ESCHENBACH ; Albrecht MAYER (hautbois), Schleswig-Holstein Festival Orchester, dir. : Peter RUZICKA ; Wiener Philharmoniker, dir. : Christian THIELEMANN
2012-DDD-57’ 7’’-Texte de présentation en allemand et en anglais-Thorofon CTH2589

« Le temps retrouvé »

par

Œuvres pour flûte et piano de Fauré (Fantaisie op. 79), Debussy (Deux arabesques, Chansons de Bilitis), Koechlin (Sonate op. 52), Gaubert (Deux esquisses), et Enesco (Cantabile et Presto)
Toon Fret (flûte), Veronika Iltchenko (piano)
2012-DDD-62’14 »-Textes de présentation en néerlandais, anglais et français-EMS VI 102

Oratorio protestant en langue allemande autour de la nativité du Christ

par

Heinrich von HERZOGENBERG
(1843-1900)
Die Geburt Christi
Kammerchor der Hochschule der Kunste Berlin Staats- und Domchor Berlin, Ensemble Oriol, Christian GRUBE, conductor – Regina SCHUDEL, soprano – Anke EGGERS, alto – Peter MAUS,tenor – Ernst-Gerold SCHRAMM, basse – Rudolf HEINEMANN, orgue – Michael ROBBELEN, orgue positif
2012 (d’après enregistrement de 1988) – 1:22:11 (2 CD) – Livret en allemand, anglais. Texte de l’oratorio en allemand, non-traduit – Hanssler Classic – 98 001