Un plaisir immense à l'opéra de Paris

par

© Opéra National de Paris, Andra Messana

La Gioconda d'Amilcare Ponchielli
Amilcare Ponchielli (1834-1886) apparaît aujourd'hui comme l'un des meilleurs, au moins le plus talentueux, le plus singulier des «Véristes» italiens -les Mascagni, Giordano, Cilea, Mascagni et quelques autres. C'est que même s'il lui arrive de plier son inspiration au goût du public, il n'en demeure pas moins un musicien original, doté d'un métier très sûr et d'un puissant sens dramatique.

A travers le désert, mille chameaux chargés d’étoffes

par


Mârouf, savetier du Caire (Rabaud)
Créé le 15 mai 1914, Mârouf s’avéra rapidement comme l’un des plus grands succès de l’Opéra-Comique et fut sans cesse représenté jusqu’à la seconde guerre mondiale. Une reprise tardive à Nantes fut l’occasion d’un bel enregistrement grâce auquel les mélomanes d’aujourd’hui ont pu se familiariser avec une partition tout sauf surannée.

Colloque “Henri Rabaud et son temps”

par

La musique lyrique française en 1914
Dans le cadre de la production de Mârouf, savetier du Caire de Rabaud, l’Opéra-Comique organisait, selon son excellente habitude, un colloque étalé sur deux jours, en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane-Centre de musique romantique française, dans la si jolie salle Bizet du bâtiment de la place Boieldieu. Colloque qui rassembla une bonne cinquantaine de mélomanes passionnés.

Mârouf, Savetier du Caire ressuscité par la baguette d’Alain Altinoglou

par

Comment expliquer la disparition du répertoire de Mârouf, savetier du Caire d’Henri Rabaud ? Elève de Massenet, Prix de Rome, chef d’orchestre de l’Opéra de Paris de 1914 à 1918, puis de l’Orchestre Symphonique de Boston entre 1918 et 1920, le musicien a subi autant l’influence d’un Debussy que d’un Wagner, d’un Rimsky-Korsakov que d’un Puccini.

Une rareté à Saint-Etienne

par

Qui connaît aujourd’hui La Princesse de Trébizonde composée par Jacques Offenbach en 1869, juste après la première version de La Périchole, après Vert-Vert et La Diva ? Jouée avec succès à Baden-Baden le 31 juillet 1869 puis aux Bouffes-Parisiens le 7 décembre 1869, l’œuvre disparaîtra du répertoire à l’orée du XXe siècle.

Gagnez le coffret des 75 ans du Concours de Piano !

par

Concours Coffret
Le COFFRET 75 ANS de Concours Piano : 20 exemplaires à gagner !
Le label Muso a puisé dans les archives du Concours pour réaliser un remarquable coffret de 5 CD offrant 12 concertos de légende interprétés par autant de lauréats exceptionnels dont 9 Premiers Prix. Grands souvenirs musicaux pour les fidèles, riches découvertes pour les plus jeunes, c’est un document à ne pas manquer.

CMIREB : à la veille des finales

par

« Le mal radical est apparu en lien avec un système
où tous les hommes sont, au même titre, devenus superflus »
Hanna Arendt, La banalité du mal

Cette idée m'est revenue à l'écoute du Concours Reine Elisabeth, son audience remplissant, dès les premières éliminatoires, les places du Studio 4 de Flagey.