Rome 1751

par

Niccolò JOMMELLI (1714-1774)
Musique sacrée (Dixit Dominus, Miserere, Beatus vir)

Emanuela GALLI (soprano), Francesca BONCOMPAGNI (soprano), Karin SELVA (soprano), Romina BASSO (mezzo-soprano), GHISLIERI Choeur et Orchestre, dir.: Giulio PRANDI
2013-DDD-77'-Textes de présentation en italien, anglais, français, allemand-Pas de texte chanté en latin-Deutsche Harmonia Mundi 88883725182

Les 80 ans de Krzysztof Penderecki : la soirée de gala finale

par

Krzysztof Penderecki fait la connaissance de son buste.
Au-dessus de son épaule, le visage d'Elzbieta Penderecka.
A droite, Valery Gergiev © Bruno Fidrych

La musique, langage de paix universelle, adoucit les moeurs. La semaine Penderecki à Varsovie ne contredira pas ce vieil adage au regard du sommet sur le climat qui se tenait parallèlement dans la capitale polonaise et qui, au bout d'interminables discussions, se clôtura par un "accord a minima".

Les 80 ans de Krzysztof Penderecki -1

par

Krzysztof Penderecki remercie les solistes de "Kaddish":
Olga Pasiecznik, à sa gauche le Cantor Alberto Mizrahi.
Derrière Penderecki, le récitant, Daniel Olbrychski

Vendredi soir, avant-dernière soirée avant le concert de gala qui clôturera la "semaine Penderecki", à l'opéra cette fois. Revenons donc à la Philharmonie où était proposé un concert réunissant les "deux manières" de Penderecki et les genres instrumentaux et religieux.

Une gemme de l'expressionnisme allemand

par

Franz SCHREKER (1878-1934)
Der Schatzgräber
Tijl FAVEYTS (Le Roi), Manuela UHL (Els), Raymond VERY (Elis), Graham CLARK (le Bouffon), Kay STIEFERMANN (le Bailli), solistes, Chorus of De Nederlandse Opera, Netherlands Philharmonic Orchestra, Amsterdam, dir.: Marc ALBRECHT
2013-live-71' 42'' et 79' 22''-chanté en allemand-notice et synopsis en anglais, allemand et néerlandais-livret en allemand-Challenge Classics CC72591

Les 80 ans de Krzystof  Penderecki – 2

par

Marek Mos et le AUKSO Orkiestra Kameralna Miasta Tychy © Bruno Fidrych

A nouveau, nous rejoignions la grande salle de la Philharmonie de Varsovie pour la cinquième soirée de la semaine anniversaire. Une soirée placée sous le signe de l’inspiration religieuse du compositeur d’une part, sur la cassure par rapport à la radicalité de son écriture d’autre part.

Les 80 ans de Krzysztof Penderecki –3

par

Le jubilaire à son poste d'observation © Bruno Fidrych

Mercredi soir, grande salle de la Philharmonie. La soirée débutait par le  Concerto pour flûte et orchestre (2012) avec le flûtiste Lukasz Dlugosz et Jesus Lopez-Cobos qui dirigeait l’excellent orchestre polonais Sinfonia Iuventus formé des meilleurs éléments des académies de musique de Pologne, tous âgés de moins de 30 ans.

En attendant le livre définitif

par

Rimski-Korsakov par Xavier Lacavalerie 
Il n'existe pas de grande monographie sur Rimski-Korsakov en français comme il en existe sur Tchaikovsky, Stravinsky ou Prokofiev et c'est dommage, étant donné l'importance de ce compositeur majeur. L'ouvrage que voici est certes intéressant, mais, limité à moins de deux cents pages par les impératifs de l'éditeur, il ne peut prétendre à l'exhaustivité.

Les 80 ans de Krzysztof Penderecki – 4

par

Krzysztof Penderecki et Marek Janowski
après une brillante exécution de la 2e Symphonie
© Bruno Fidrych

Le rendez-vous du soir était à nouveau dans la grande salle de la Philharmonie avec l’excellent Orchestre Philharmonique de Varsovie. Quatre chefs pour quatre œuvres symphoniques marquantes : Jerzy Maksymiuk, Rafael Payare, Long Yu et Marek Janowski.

A Liège, Annick Massis domine un Roméo et Juliette sobre

par

Aquiles Machado et Annick Massis

Roméo et Juliette, monté au Théâtre-Lyrique en 1867, est l'un des plus grands succès de Gounod. Mélange de Grand Opéra à la française (genre qui lui avait déjà réussi dans La Reine de Saba) et de cet opéra de demi-caractère inventé par Faust en 1859, il présente tous les aspects de ses inspirations lyrique et dramatique, liées à l'une des plus belles trames dramatiques qui soient.