Oratorio protestant en langue allemande autour de la nativité du Christ

par https://www.honesteonline.com/

Heinrich von HERZOGENBERG
(1843-1900)
Die Geburt Christi
Kammerchor der Hochschule der Kunste Berlin Staats- und Domchor Berlin, Ensemble Oriol, Christian GRUBE, conductor - Regina SCHUDEL, soprano - Anke EGGERS, alto - Peter MAUS,tenor - Ernst-Gerold SCHRAMM, basse - Rudolf HEINEMANN, orgue - Michael ROBBELEN, orgue positif
2012 (d’après enregistrement de 1988) - 1:22:11 (2 CD) - Livret en allemand, anglais. Texte de l’oratorio en allemand, non-traduit - Hanssler Classic - 98 001

Le dernier Vivaldi, opéra posthume méconnu

par https://www.honesteonline.com/

Antonio VIVALDI
(1678- 1741)
L’Oracolo in Messenia overo La Merope
Opera in musica RV 726 - Libretto by Apostelo Zeno
Reconstruction of the 1742 Vienna version by Fabio BIONDI
2012 - Enregistrement live au Wiener Konzerthaus - CD1(79:49) et CD2 (76:52) - Texte en anglais, français et allemand et livret de l’opéra en italien, traduit en anglais, français, allemand- Virgin Classics - 50999 6025472 6

Octuors à cordes dans l’esprit de l’écriture mendelssohnienne

par https://www.honesteonline.com/

Johan S. SVENDSEN - Max BRUCH
(1840-1911) - (1838-1920)
Octuor en la majeur, opus 3- Concerto pour octuor à cordes en si bémol majeur, opus posthume
Tharice Virtuosi : Liviu PRUNARU, violon - Bogdan ZVORISTEANU, violon - Oleg KASKIV, violon- Edgar PUJOL, violon - Vlad STANCULELEASA, violon - Sophia REUTER, alto - Ettore CAUSA, alto - Stanimir TODOROV, violoncelle - Pablo De NAVERAN, violoncelle
2012 - DDD - 67’38 - Livret en français, allemand, anglais – Claves - 50 1207

Un concert, sans doute, mais quel concert !

par

Roméo et Juliette (Gounod) à Bruxelles
Le principe de l’opéra en concert peut se justifier pour plusieurs raisons dont la principale est sans doute financière, car il élimine l’aspect non musical : mise en scène, costumes, décors, qui pèsent lourd dans une production. En outre, certaines oeuvres (opera seria, bel canto) supportent mieux ce vide scénique que d’autres, par manque de ressort dramatique ou par l’inintérêt de l’intrigue.

Gala de prestige pour la remise des ICMA à Milan

par

Artistes, responsables des maisons de disques et de programmations musicales et membres du jury réunis en attendant l'an prochain à Varsovie

C'est l'Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi et son chef John Axelrod qui accueillaient le gala et la remise des ICMA à l'Auditorium de Milan. Nous reviendrons sur la salle, l'orchestre et leur histoire car cela mérite vraiment d'être conté.

Danse au-dessus du volcan

par

Tiercé belge pour la création de Lolo Ferrari à Rouen
C’est un trio étonnant et inédit, tout droit venu de Belgique, qui a présidé à la conception et à la création en ce mois de mars à l’Opéra de Rouen d’une très attendue Lolo Ferrari. Comme chez Alexandre Dumas, à ce trio s’ajoutait un quatrième larron en la personne du guitariste Hugues Kolp, personnage à part entière comme on le lira plus loin. Une telle conjonction de talents venus de chez nous, appelés à créer un opéra sur une scène française, est à peu près aussi rare que le passage de la comète de Halley à proximité de notre bonne vieille terre!

FOCUS : Anton Bruckner, hier et aujourd’hui. La fin d’un mythe?

par

Peu de compositeurs ont bénéficié d’une histoire discographique aussi riche et aussi complexe qu’Anton Bruckner. En 1928 déjà, c’est-à-dire à un moment où la 9e Symphonie de Beethoven venait d’être enregistrée pour la deuxième fois, la firme Polydor consacrait huit disques 78 tours à la 7e Symphonie de Bruckner avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Jascha Horenstein. Elle recommençait, aryanisation aidant, dix ans plus tard, mais avec Carl Schuricht. A la même époque c’était le tour des 4e et 5e Symphonies et même deux fois chacune, par Karl Böhm et Eugen Jochum.