Philippe Boesmans, un parcours dans la modernité

par

A l'occasion du 80e anniversaire de Philippe Boesmans, la Fondation des Treilles a accueilli à Tourtour, dans le Var, un colloque en son honneur du 18 au 23 juillet 2016. La Fondation a pour but d'ouvrir et nourrir le dialogue entre les sciences et les arts afin de faire progresser la création et la recherche contemporaines.
La question de fond qui parcourait ce colloque : la musique de Philippe Boesmans est-elle postmoderne ou singulière et libre ?
Les actes du colloque sont réunis sous la direction de Cécile Auzolle et, contrairement à ce type de littérature souvent assez rébarbative par le ton, rien de cela ici; à l'image du compositeur fêté, les intervenants adoptent un ton simple, spontané, libre, venant souvent du coeur, truffé d'humour et de tendresse, tout en offrant un paysage complet et l'homme, de son oeuvre, et de l'homme à travers son oeuvre. Les intervenants étaient pour la plupart bien connu du monde musical et proches de Philippe Boesmans : Pierre Bartholomée, Guillaume Bourgeois, Philippe Dewolf, Béatrice Ramaut-Chevassus, Thomas Lacôte, Yves Balmer, Sylvain Cambreling, Benoîr Mernier, Matthew Jocelyn, Jérôme Rossi, Martin Guerpin, Julie Obert, Bernard Foccroulle, Frédéric Delmotte, Edward Campbell, Patrick Davin, David Lively, Fabrizio Cassol, Armelle Babin, Giuseppe Montemagno.
A travers les propos de chacun, on rencontrera Boesmans au temps des potaches, ses engagements politiques, ses activités en radio, pour rejoindre les feux de la rampe avec l'étude et les apports de son oeuvre, son compagnonnage avec les metteurs en scène, sa vision de l'enseignement, un humble conseiller pour faire émerger les talents.
Plus qu'un apport musicologique, cet ouvrage est la rencontre d'un homme et d'un créateur d'exception.
Bernadette Beyne
2017, Editions Aedam Musicae, 301 pages, 30 €

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>