Pour amateurs...

par
Engebrock

Modeste MOUSSORGSKY (1839 - 1881) Les tableaux d'une exposition Josef Gabriel RHEINBERGER (1839 -1901) Concerto pour orgue n° 2 en sol mineur op. 177 Jörg ENDEBROCK (orgue Waleker 1911), Susanne ROHN (orgue Klais, 1979), Konrad GRAF (percussions) 2017-60' 31''- Texte de présentation en anglais-HD Klassik Super Audio CD 3D-001701

Les transcriptions pour orgue d'oeuvres célèbres du répertoire orchestral ne sont pas rares, l'instrument-roi représentant un orchestre à lui tout seul. On a connu ainsi des transcriptions de Wagner (ouvertures et préludes, larges extraits du Ring) ou des Planètes de Holst, toutes d'ailleurs par Hansjörg Albrect (Oehms), manifestement fan de ce genre de choses. Quant aux Tableaux d'une exposition, ils ont été interprétés par le groupe rock Emerson Lake & Palmer en 1972. Avec la version du duo Endebrock-Rohn, nous restons très fidèles à la partition originale de l'orchestration de Ravel. L'intervention du percussionniste se limite d'ailleurs, sans plus, à celle de Ravel. Cette fidélité exemplaire nuit au spectaculaire attendu, mais c'est l'optique des musiciens. Ainsi la Promenade III, le Ballet des poussins dans leur coques, ou La Cabane sur les pattes de poule manquent un peu d'effet. Par contre les régistrations spécifiques des deux instruments déploient de jolies couleurs dans Bydlo, Samuel Goldenberg et Schmuyle, ou Catacombae aux accords impressionnants. Malgré une rythmique trop scandée, La Grande Porte de Kiev ajoute enfin la touche grandiose attendue, avec ses cymbales, son gong, et ses majestueuses envolées de cloches. Curieux couplage avec ce concerto de Rheinberger (1894), qui doit être l'unique compositeur né au Liechtenstein. Il fut professeur à Munich et musicien un peu académique. Un des deux orgues reprend la partition soliste, et l'autre la partie orchestrale, mais allégée des vents, jugés trop proches de l'orgue. L'oeuvre comporte trois mouvements, assez conventionnels. Un long Grave, aux jolis coloris, précède un Andante, calme et chantant, puis éclate le Con moto assez pompier, mais en fait amusant à l'écoute. Bruno Peeters

Son 7 - Livret 9 - Répertoire 8 - Interprétation 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>