Précieux outils pédagogiques aux Editions Lemoine

par

Fidèles à leur vocation pédagogique, les Editions Lemoine proposent quelques nouveautés s’adressant aux violonistes, violoncellistes, clarinettistes, flûtistes à bec alto et au saxophone dans les genres à la fois classiques, jazz manouche et  Tango.

violoncelle« Ecoute mon violon » Vol. 1 – « Ecoute mon violoncelle » Vol. 1. de Franck Reynaud et Sylvie Villemin-Dopouridis
Les quatre premières positions.

Ces deux ouvrages sont un approfondissement des acquisitions initiales des instruments. Ils s’adressent aux jeunes violonistes ou violoncellistes désireux de s’approprier une connaissance des premières positions du manche. L’élève découvre cette « géographie » du violoncelle en écrivant lui-même une partie des exercices ; l’écriture et la réalisation de ce travail favorisant le dialogue entre l’élève et le professeur. Ce manuel répond à l’attente d’un apprentissage fondamental basé sur une connaissance systématique des correspondances à travers les cordes et les positions. Fondée sur une pédagogie active, la méthode développe l’autonomie dans la pratique de l’instrument (GD 40024 violon – GD 40023 violoncelle)

TangoMéthode de Tango de Diego Trosman
Guitariste, l’auteur a eu la chance d’étudier avec les grands maîtres du Tango : Anibal Arias, Ruben « Chocho » Ruiz, Hugo Romero et Ciro Perez. Le meilleur moyen de témoigner sa reconnaissance pour l’enseignement reçu est de le transmettre. De là, l’idée de cette méthode afin de s’approcher de cette musique et pourquoi pas, l’enrichir et la perpétuer. L’ouvrage propose une initiation à la guitare de Tango, en illustrant son évolution depuis ses origines jusqu’à nos jours. Les genres de « Tango », « Vals » et « Milonga » sont présentés aussi bien pour la guitare d’accompagnement que pour la guitare soliste.
Des exercices, exemples et pièces à jouer serviront à consolider les bases de ce style de jeu si particulier (HL 19113)

fluteBases techniques de la Flûte à bec alto de Nathalie Rotstei-Raguis
Destiné à tout élève du niveau 1er ou 2e cycle, enfant ou adulte, désireux de bâtir ou perfectionner sa technique instrumentale à la flûte à bec alto, ce recueil offre de nombreux conseils reposant sur le lien essentiel entre les approches auditive, visuelle et kinesthésique de la musique et de la flûte à bec, développant l’intériorisation de ces trois sens et mettant en exergue l’attention portée au ressenti corporel et à l’écoute. La méthodologie également proposée permettra de maîtriser les passages difficiles à travers une réflexion sur les modes d’apprentissage propres à chacun (HL 29198).

SaxAdolphe Sax Album Vol. 2
Solos caractéristiques pour saxophone sélectionnés par Nicolas Prost.
Après la publication de Adolphe Sax album consacré aux premiers solos caractéristiques du temps d’Adolphe Sax, ce second volume propose un travail similaire et retrace le parcours du saxophone du commencement en 1840 jusqu’au 20e siècle naissant. Au-delà de la lecture des partitions proposées (Dukas, Franck, Rossini, d’Indy, Moussorgsky, Caplet, Puccini, Cras, Florio, Holst, Kastner, Mayeur), cet ouvrage sera un outil pédagogique indispensable pour élargir la connaissance de l’instrument de Sax, bien avant la popularité qu’on lui connaît avec le jazz, la pop etc… Saxophonistes, professeurs, élèves, musicologues et amateurs de saxophone apprécieront certains solos, mélodies rares voire inconnues, les caractéristiques de l’écriture de l’époque propres à l’instrument et l’utilisation qu’en ont fait les compositeurs selon les contextes musicologiques, historiques et esthétiques (29218 HL)

simple et feroce« Simple et Féroce », petites pièces pour piano de Florent Nagel
« En composant ces pièces, j’ai tenté d’allier la découverte du clavier au plaisir d’y jouer. Les doigtés, nuances et tempi peuvent être trouvés en respectant le sentiment suggéré par les titres. Les indications permettront autant de souplesse interprétative qu’une exploitation plus technique, en offrant à tous les moyens de s’exprimer en fonction de ses capacités quel que soit son niveau.
Les Jongleurs proposent deux fins possibles.
Féroce et Simple sont superposables en quatre mains afin d’obtenir un éventuel chemin vers la polyphonie. » (Florent Nagel) (HL 29196).

 

jazz manoucheLa clarinette Jazz Manouche de Michel Pellegrino
L’éditeur avait précédemment exposé la clarinette dans le jazz, tout d’abord dans la méthode Clarinette New Orleans, puis dans la Méthode de clarinette du Swing au Be-Bop, dans laquelle figurait d’ailleurs un blues avec une improvisation à la manière d’Hubert Rostaing, le clarinettiste préféré de Django Reinhardt, Blues for D.J..
Avec ce présent ouvrage, il s’attache à une période bien particulière, qui se situe en France dans les années 30, et qui a vu la naissance d’un jazz tout nouveau, que l’on appela « jazz gitan », ou parfois « swing gitan », ou encore « jazz tzigane », et qui deviendra rapidement le « jazz manouche », emmené par un musicien de génie : le guitariste Django Reinhardt, manouche né en 1910, dont la famille s’est fixée à Paris dans les années 20.
Tout au long de l’ouvrage sont réunis des éléments importants pour l’apprentissage des « codes » du jazz en général : les principes de base de l’interprétation, les principaux effets du jazz à la clarinette, le rappel des gammes de base nécessaires à l’improvisation, le rappel des principaux accords et leurs enchaînements…
A la fin, figurent les accords utilisés dans la méthode, les gammes pentatoniques et blues, les « grilles » de blues et « d’anatoles » déclinées dans toutes les tonalités, et un petit lexique qui explique quelques mots « clés » pour une meilleure compréhension, les mots figurant dans le lexique étant écrits en gras dans le texte. L’ouvrage se termine par quelques mots sur les clarinettistes de cette période, ceux qui ont marqué l’histoire du jazz manouche. Un CD accompagne le livre. On y trouve, en première partie les morceaux enregistrés à titre d’exemple, avec le thème suivi de son exemple d’improvisation, et, en deuxième partie l’accompagnement seul, par la « rythmique » (dans la tradition jazz manouche : deux guitares et contrebasse), le « playback », sur lequel tester ses propres interprétations.

Les commentaires sont clos.