Quand l'amour devient un instinct...

par
Brossé
Dirk BROSSE (° 1960) Cello concerto for Isabelle Marie Hallynck, violoncelle, London Symphony Orchestra, dir. Dirk Brossé 2016 DDD 54’05 Livret anglais CD Warner Classics LSO 5054197257650 Le long concerto pour violoncelle de Dirk Brossé est sous-titré “When love becomes an instinct …”. Chacun des sept mouvements qui le composent est aussi sous-titré. Ce qui frappe dès le premier mouvement, Flirting, c’est la richesse de l’orchestration qui accompagne le jeu profond de la soliste. Le deuxième mouvement est une lamentation sous la forme d’une très belle mélodie de la soliste avec des interjections de l’orchestre. C’est une valse tourbillonnante qui constitue le troisième mouvement, tandis que le suivant est intitulé “Spiritual Love” : l’orchestre chante un mantra qui loue le créateur suprême et lui demande son aide. “Me, Myself and I” est une vocalise chantée par la soliste qui s’accompagne de son instrument tout en frappant des rythmes avec les pieds sur le plancher. “Fatal Attraction”, sixième mouvement, sonne comme un titre de film, ce qui nous rappelle que Brossé a composé plusieurs fois pour le cinéma. Cette musique tragique symbolise le fait qu’à tout moment, la passion amoureuse peut se transformer en colère et en haine. Le concerto se termine par l’amour romantique qui mène à la beauté et à la pureté, un idéal, car l’amour parfait n’existe pas. L’orchestre, et surtout la soliste Marie Hallynck sont superlatifs dans cette musique au langage tonal élargi au service d’une expression romantique. Dominique Lawalrée Son 9 - Livret 7 - Répertoire 8 - Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>