Simplement fabuleux

par
Dieskau
« Romantic Duets » Lieder de MENDELSSOHN, CORNELIUS, SCHUMANN Julia VARADY, soprano, Dietrich FISCHER-DIESKAU, baryton, Hartmut HÖLL, piano Enregistrement public du 26-11-1989 à l'Opéra de Düsseldorf. 68'57- première mondiale- DDD -Livret en allemand et anglais-pas de texte-chanté en allemand-Profil Gunter Hässler PH17028 Simplement fabuleux ! Et sur tous les plans ! Choix des compositeurs d'abord : Mendelssohn et sa sœur Fanny ; Peter Cornélius ; puis Schumann. Même souci de qualité pour le choix des textes, littéraires et musicaux : on admire « Wie kann ich froh und lustig sein » (7) « Suleika » (9), « Familien-Gemälde » dépeignant un vieux couple toujours amoureux... On saluera au passage « So wahr die Sonne scheinet » (19) pur comme un cristal, où ce « Wiegenlied » d'une infinie douceur mêlée de tristesse. Et puis, la passion, la délicatesse et... l'humour ! Avec ce précieux récital - jusqu'alors oublié dans l'abondante discographie de chacun- se terminent « Die tausend Grüsse »  - les mille saluts que nous adressent les chanteurs. Pris à leur propre piège et obligés par un public enthousiaste de donner... trois autres Lieder, courts mais délicieux. Duo ou presque trio par la grâce du jeu naturel, velouté et enveloppant de l'excellent Hartmut Höll. Mais pourquoi donc l'éditeur a-t-il cru bon de faire figurer le nom du chanteur en gros caractères et celui de la soprano et du pianiste en plus petit ? Une faute de goût et de courtoisie que le chanteur, délicat en toutes chose, n'aurait certainement pas permis. Reste l'indicible beauté d'une réalisation idéale qui appelle, par là-même, la brièveté de l'éloge. Bénédicte Palaux Simonnet

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>