Mots-clé : Verdi

Otello à son sommet

par

Giuseppe VERDI
(1813 - 1901)
Otello
Nikolai Schukoff, Otello –Melody Moore, Desdemona – Lester Lynch, Iago – JunHo You, Cassio – Carlos Cardoso, Roderigo – Kevin Short, Lodovico – Luis Rodrigues, Montano – Helena Zubanovich, Emilia – A Herald, Leandro César – Gulbekian Orchestra and Chorus, Lawrence Foster, direction
2017-DDD-CD1 70’19 CD2 72’37-Textes de présentation en anglais et allemand-Pentatone-PTC5186562

Singularité respectée

par

Giuseppe VERDI
(1813 - 1901)
IL TROVATORE
Marco CARIA, Il Conte di Luna, Anna PIROZZI, Leonora, Enkelejda SHKOSA, Azucena, Piero PRETTI, Manrico, Coro Lyrico Marchigiano « Vincenzo Bellini », FONDAZIONE ORCHESTRA REGIONALE DELLE MARCHE, Dir.: Daniel OREN
Macerata Opera Festival, juillet-août 2016- DDD- 2 CD- CD 1 66'32 - CD 2 62' 06 - présentation en italien et anglais - chanté en italien - Dynamic CDS7769.02

La Traviata à Sofia

par

Guiseppe VERDI
(1813 - 1901)
La Traviata, opéra en trois actes
Marta Torbidoni (Violetta Valéry) – Michail Michailov (Alfredo Germont) – Anton Keremidtchiev (Giorgio Germont) – Elisabetta Lombardi (Flora Bervoix) – Emilia Kircheva (Annina) – Alexander Baranov (Gastone) – Orfey Petrov (Barone Douphol) – Nikola Ivanov (Marchese d’Obigny) – Peter Petrov (Dottore Grenvil) – Alexander Baranov (Giuseppe) – Peter Petrov (Domestico di Flora et Commissionario)
National Philharmonic Choir, Sofia Philharmonic Orchestra, Ljubka Biagioni zu Guttenberg, direction
2017-DDD-CD1 66’19 CD2 48’02-Textes de présentation en allemand et anglais-Hanssler-PH16050

A l'opéra, pour le meilleur avec Claudio Abbado

par

Claudio ABBADO 
The Opera Edition
Belle idée de DG de publier en un joli cube les dix-neuf opéras enregistrés par Claudio Abbado pour DG ou Decca. Les lyricophiles possèdent sans doute la plupart des enregistrement proposés. Par contre, ceux qui décideraient de faire en 2018 une première incursion dans l'opéra trouveront ici une valeur sûre. Car ce à quoi touche le chef milanais qui nous a quittés il y aura quatre ans le 20 janvier prochain répond le plus souvent à la pertinence et l'à-propos.

Salzburger Festspiele : un riche choix d'opéras

par

L’édition 2017 est la première sous la direction artistique de l’autrichien Markus Hinterhäuser. Du 21 juillet au 30 août le programme offre, comme d’habitude, une multitude de manifestations musicales et théâtrales. Douze opéras sont à l’affiche : six en versions scéniques, trois en versions semi-scéniques, deux en versions de concert et un opéra pour enfants.

La Messe des morts de Verdi par Gianandrea Noseda

par

Guiseppe VERDI
(1813 - 1901)
Requiem
London Symphony Orchestra, Gianandrea Noseda, direction – London Symphony chorus, Simon Halsey, chef de chœur – Erika Grimaldi, soprano – Daniel Barcellona, mezzo-soprano – Francesco Meli, ténor – Michele Pertusi, basse
2016-SACD-77’55-Textes de présentation en anglais, français et allemand-LSO Live-LSO0800

Esultate !

par
Otello Kaufmann

Jonas Kaufmann (Otello) © ROH Catherine Ashmore

C’était l’évènement que l’on attendait avec impatience, curiosité et une certaine appréhension : le début de Jonas Kaufmann dans le rôle d’Otello dans l’opéra de Verdi. Après des mois d’absence, d’annulations et de problèmes vocaux il était bien là sur la scène du Royal Opera Covent Garden devant des salles combles pour aborder ce personnage presque mythique créé par Shakespeare et Verdi avec l’aide Boito.

Un collier de perles rares

par

Ouvertures, Préludes et Intermezzi d'opéras de Verdi, Catalani, Rossini, Donizetti, Bellini, Giordano, Puccini, Ponchielli, Leoncavallo et Boito
Filarmonia della Scala, dir.: Riccardo CHAILLY
2016-DDD-76'35-Textes de présentation en anglais, français, allemand et italien-Decca 483 1148

Verdi à l'honneur à Vienne

par
Il Trovatore

Il Trovatore © Michaël Pöhn

Treize fois Verdi était à l’affiche du Wiener Staatsoper en février avec une nouvelle production de « Il trovatore » et des reprises de « Nabucco » et « Otello ». « Il trovatore » a conquis Vienne depuis 1854, seulement un an après sa création au Teatro Apollo de Rome et connut sa première production au Staatsoper en 1937. La dernière datait de 1993.

Incandescente mezzo

par

Elina GARANCA, mezzo-soprano
« Revivre »
MASCAGNI, CILEA, VERDI, BERLIOZ, MOUSSORGSKI, MASSENET, PONCHIELLI, SAINT-SAENS
Orchestre de la COMMUNITAT VALENCIANA, dir.: Roberto ABBADO
2016-61'07-présentation et textes en allemand, anglais, français-chanté en italien français, russe- DG 4795937

Otello : le noir te sied si bien !

par

© Annemie Augustijns

"Black is black" semble la devise du régisseur allemand, Michael Thalheimer, que Opera Vlaanderen avait vu à l'oeuvre pour une Forza del Destino remarquée en février 2012 et déjà fort sombre. Le décor de cet Otello de Verdi est formé par un grand cube noir (le crâne d'Otello ?) à l'intérieur duquel l'action se déroule, et qui ne s'éclairera qu'un seul instant, au suicide final du More.

Fulgurances !

par

Diana DAMRAU
Fiamma del Belcanto
Airs de DONIZETTI, BELLINI, VERDI, PUCCINI, LEONCAVALLO
Nicole Brandolino (mezzo-soprano), Piotr Beczala (ténor), Nicolas Testé (basse),
Orchestra Teatro Regio Torinon, dir.: Gianandrea NOSEDA
2015- 1CD- 78'50 - présentation et textes en anglais, français, allemand- chanté en italien- ERATO 0825646166749

Ainsi la nuit

par

Henri Dutilleux (1916-2013) : Ainsi la nuit
Giuseppe Verdi (1813-1901) : Quatuor à corde en mi mineur
George Bizet (1838-1875): L’Arlésienne, Adagietto
Quatuor Hermès : Omer Bouchez (violon) – Elise Liu (violon) – Yung-Hsin Lou Chang (alto) – Anthony Kondo (violoncelle). 2014  – Blu-Ray Audio + CD - 43,17’ – Textes de présentation en anglais et allemand – BMN, LC30094

Tcherniakov a déjà fait mieux. Minkowski aussi

par

Giuseppe VERDI (1813-1901)
Il Trovatore
M. Didyk (Manrico), M. Poplavskaïa (Leonora), S. Hendricks (le comte de Luna), S. Brunet-Grupposo (Azucena), G. Furlanetto (Ferrando), Choeurs et orchestre symphonique de La Monnaie, dir. Marc MINKOWSKI, mise en scène : Dmitri TCHERNIAKOV
2014- DVD - 143' - Notice en anglais, français et néerlandais - chanté en italien - BelAir Classiques BAC 108

Joseph Calleja débute avec panache sa prise de rôle dans « Un ballo in maschera »

par

Joseph Calleja (Riccardo), Marianne Cornetti (Ulrica), © ROH. Catherine Ashmore

Pour sa nouvelle production de « Un ballo in maschera » de Verdi le Royal Opera a emprunté une réalisation du Theater Dortmund ainsi que du Scottish Opera qui sont co-producteurs. La mise en scène de l’Allemande Katharina Thoma reste fidèle au livret original : donc pas de roi Gustav de Suède et son assassin Anckarström mais le gouverneur Riccardo et son fidèle ami Renato.

L'Espagne à l'honneur

par

Pilar LORENGAR (soprano)
Oeuvres de Bellini, Puccini, Haendel, Granados, Scarlatti, Mozart, Verdi, Rodrigo, Nin, Leoz, Guridi, Toldra, Milarte, Daza, Bermudo, Narvaez, Vasquez, Mudarra, Milan, Pisador, Valderrabano et anonymes
Orchestre symphonique de la radio de Berlin, dir.: Arthur ROTHER, Ferdinand LIVA et Fried WALTER, Hertha KLUST (piano), Siegfried BEHREND (guitare)
1959-1962-ADD-63'44, 56'25 et 57'08-Textes de présentation en anglais et allemand-Audite 21.420 (3 cd)

Méli-mélo mystico-religieux

par

PRAYER
Magdalena KOZENA, mezzo-soprano
Christian SCHMITT, orgue
Oeuvres de Bach, Purcell, Verdi, Wolf, Schubert, Dvorak, Bizet, Ravel, Duruflé
2014-74'54-Textes de présentation en anglais, français et allemand-Textes en anglais et chanté en latin, anglais, français, allemand, araméen-DG 479 2067

Un mausolée pour Traviata

par

La Trviata de Verdi, mise en scène de Benoît Jacquot © E. Bauer / Opéra National de Paris

Aucune œuvre n'a célébré aussi superbement l'agonie du bel canto et le crépuscule de la voix humaine, en cette fin du XIXe siècle. Broyé comme l'héroïne par la poigne de fer de l'argent, de la corruption, de la rentabilité, l'art du beau chant s'y éteint avec le dernier cri de la mourante :  « Oh gioia ! ».

Un opéra au cirque, pour notre plus grand bonheur

par

Le rideau s'ouvre à moitié : apparaît un clown. Diantre, sommes-nous dans I Pagliacci ? Non, le clown ne chante pas Si puo ?, il rit, traîne un sac d'où il sort... une poupée désarticulée, puis éclate en sanglots. La rideau s'ouvre alors en entier, et découvre la scène d'un cirque, avec gradins et un monde fou : c'est la fête du duc de Mantoue ! Ainsi commence cette très originale production de Rigoletto, l'immortelle partition de Verdi, mise en scène par Robert Carsen, créée à Aix-en-Provence, et coproduite par l'Opéra national du Rhin, le Théâtre Bolchoï de Moscou et le Grand Théâtre de Genève.

Luisa Miller

par

Giuseppe VERDI (1813-1901)
Luisa Miller
Olesya GOLOVNEVA (Luisa Miller), Vladislav SULIMSKY (Miller père), Taras SHTONDA (Comte Walter), Luc ROBERT (Rodolfo), Ivonne FUCHS (Federica), Lars ARVIDSON (Wurm), Emma LYREN (Laura), Eric LAVOIPIERRE (un passant), Choeur et Orchestre de l'Opéra de MALMÖ, dir.:
Michael GÜTTLER, Stefano VIZIOLI (metteur en scène)
2013 en direct de l'Opéra de Malmö PCM Stereo, DD 5.1, sous titres en italien, anglais, allemand, français, coréen- chanté en italien- 16:9-152'-DVD 9 NTSC-ARTHAUS MUSIK 101 688

Bryn Terfel époustouflant avec l’ONB !

par

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Ouverture (Don Giovanni, KV 527), Aria "Madamina! il catalogo è questo" (Don Giovanni, KV 527), Aria "Io ti lascio", KV 245 - Pyotr Tchaikovsky (1840-1893) : Polonaise (Evgeny Onegin) - Charles Gounod (1818-1893) : "Le veau d'or est toujours debout" (Faust), "Vous qui faites l'endormie" (Faust) - Giuseppe Verdi (1813-1901) : Ouverture (Nabucco), "Ehi Paggio ! l'onore ! Ladri !" (Falstaff) - Richard Wagner (1813-1883) : Prélude à l'Acte II (Lohengrin), "Was duftet doch der Flieder" (Die Meistersinger von Nürnberg), "O du, mein holder Abenstern" (Tannhäuser), La chevauchée des Walkyries (La Walkyrie, acte 3), Feuerzauber (Die Walküre), Wotans Abschied (Die Walküre)
Orchestre National de Belgique, Gareth Jones, direction - Bryn Terfel, baryton

Deux Requiem inaboutis...

par

Verdi_Requiem_BarenboimGiuseppe VERDI (1813-1901)
Messa da Requiem

Anja HARTEROS (soprano), Elina GARANCA (mezzo-soprano), Jonas KAUFFMANN (ténor), René PAPE (basse), Orchestra e Coro del Teatro alla Scala, dir.: Daniel BARENBOÏM, enregistrement video Andy SOMMER
2013-live-DVD-88'-Textes de présentation en anglais, français, allemand et italien-Decca 074 3807

Kristin LEWIS (soprano), Violeta URMANA (mezzo-soprano), Piotr BECZALA (ténor), Ildar ABDRAZAKOV (basse), Orchestre et Choeurs de l'Opéra National de Paris, dir.: Philippe JORDAN
2013-live-77'05''- Textes de présentation en anglais, français et allemand-Erato 50999 9341402 9

A Liège, Attila sauvé par la musicalité

par

Makvala Aspanidze (Orabella), Michele Petrusi (Attila) et Giuseppe Gipoli (Foresto)

Excellente initiative de monter, en cette année Verdi, un autre opéra de jeunesse que les sempiternels "Nabucco" ou "Macbeth". Créé en 1847 avec un succès rapide, il précède "Macbeth" dans le corpus verdien. Il n’en a pas sans doute les intuitions géniales mais représente à coup sûr les “années de galère” avec beaucoup de panache.