Transcriptions : now and then

par
Maderna

Girolamo FRESCOBALDI
(1583 – 1643)

Tre Pezzi 
Giovanni LEGRENZI
(1626 – 1690)

La Basadonna
Giovanni GABRIELI
(1557 – 1612)
Canzone a Tre Cori
Tommaso Lodovico DA VIADANA
(c.1560 – 1627)
La Sinfonie
Unico Wilhem van WASSENAER
(1692 – 1744)
Palestrina – Konzert
Transcriptions par Bruno MADERNA
(1920 – 1973) 
Luciano BERIO
(1925 – 2003)
Chemins V
Orchestra della Svizzera italiana, dir. Dennis Russell Davies ; Pablo Marquez, guitare
2017 DDD 62’34 Livret anglais, italien, allemand CD ECM New Series 2485 4815034

 Ce disque rassemble quelques transcriptions faites par le compositeur et chef d’orchestre Bruno Maderna en un temps où la notion « historiquement informé » avait moins d’importance qu’aujourd’hui. L’influence de musiciens musicologues comme Nikolaus Harnoncourt ou John Eliot Gardiner n’était pas encore prédominante, comme elle le fut par la suite. Les transcriptions de Maderna, à la suite de Respighi, pour rester en Italie, sont donc à replacer dans son époque. ce sont celles d’un amoureux de la musique désirant faire connaître des musiques anciennes alors rarement jouées. Historiques ou pas, elles sont en tous cas très musicales. Mais la pièce principale de ce disque est le premier enregistrement de Chemins V de son ami Luciano Berio, un des compositeurs les plus importants de l’avant-garde dans la seconde moitié du 20e siècle. On connaît sa longue série de Sequenza, des compositions virtuoses dédiées à un instrument soliste (ou la voix pour la célèbre Sequenza III), lesquelles présentent des techniques de jeu nouvelles. Berio en a, par la suite, « orchestré » plusieurs d’entre elles, c’est-à-dire les a habillées par l’accompagnement d’un orchestre de chambre. Ainsi, la Sequenza VI pour violon alto est devenue Chemins I, etc… Chemins V, une première au disque, provient de la Sequenza XI pour guitare. Comme les transcriptions de Maderna, C’est Dennis Russell Davies, un habitué des productions ECM, qui dirige l’orchestre. Un disque curieux et quelque peu hybride, dont l’intérêt majeur est la pièce de Berio, encore que ce n’est sans doute pas une composition parmi ses meilleures. Ecoutons par exemple plutôt Sinfonia ou Laborintus II.
Dominique Lawalrée

Son 10 - Livret 10 - Répertoire 7 - Interprétation 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>