Un coq plaqué or

par
Nikolai RIMSKY-KORSAKOV (1844 - 1908) Le Coq d’Or A.Korolyov, Roi d’Odon ; Y.Yelnikov ; Prince Gvidon ; A.Polyakov, Prince Afron ; L.Ktitorov, Général Polkan ; A.Kleschcheva, Amelfa ; G.Pischchayev, Astrologue ; K.Kadinskaya, Reine de Shemakha ; N.Polyakova. Grand chœur et orchestre de la radio-télévision d’URSS, A.Kovalyov et Y.Akulov 1968-ADD-1h53-Notice en anglais, français et russe. Melodyia. MEL CD 10 02231 Le label Melodyia remet sur le marché le premier enregistrement du Coq d’Or de Rimsky-Korsakov. Disponible sous différentes étiquettes plus ou moins scrupuleuses, cet enregistrement connaît ici une édition définitive. Si le ton foncièrement ironique et anti-tsariste de l’ultime opéra de Rimsky-Korsakov devait plaire aux autorités soviétiques, il fallut attendre 1968 pour que le label officiel de l’URSS pose ses micros pour en capter la musique. Il est tout même songeur que cet enregistrement d’une œuvre aussi sarcastique et acide avec la notion de pouvoir se déroula la même année que l’écrasement du Printemps de Prague… Une autre curiosité de cet enregistrement est de proposer deux chefs d’orchestre : A.Kovalyov et Y.Akulov. Les sources se perdent en conjectures pour expliquer ce fait rare et plutôt curieux, sans doute faut-il simplement y voir un étonnant hasard du planning d’enregistrement ! Il n’empêche, cette version trône toujours au sommet de la discographie par son idiomatisme. Certes, il y a des voix plus phonogénique que tous ces chanteurs : en particulier le timbre très caractéristique de la soprano N.Polyakova dans le rôle-titre, mais la sensibilité et le sens narratifs sont exemplaires. La direction pourrait être plus incisive mais elle sait raconter ce conte merveilleux avec ironie et subtilité. La prise de son, pour l’époque soviétique, est des plus satisfaisantes. Les opéras de Rimsky-Korsakov commencent à sortir de l’ombre dans laquelle ils végétaient (comme le démontrent les récentes productions à Bruxelles, Anvers, Gand, Amsterdam ou Paris), et la réédition qualitative de ce témoignage est un jalon majeur à notre connaissance de l’histoire de leur interprétation. Pierre-Jean Tribot Son 8 - Livret 7 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>