Un Messiaen anniversaire en mode Urtext

par
Messiaen
Olivier MESSIAEN (1908 - 1992) Olivier Messiaen Edition Olivier Messiaen ; Yvonne Loriod ; Pierre-Laurent Aimard ; Marie-Claire Alain ; Martha Argerich ; Michel Béroff ; Michèle Command ; Peter Donohoe ; Manuel Fischer-Dieskau ; François Dupin ; Naji Hakim ; Alain Jacquet ; Philip Langridge ; Eric Le Sage ; Jeanne Loriod ; Wolfgang Meyer ; Tristan Murail ; Ann Murray ; Maria Oran ; Emmanuel Pahud ; Marie-Madeleine Petit ; Christoph Poppen ; Alexander Rabinovitch ; Roger Vignoles ; Andrew Watkinson ; Rachel Yakar ; Les Percussions de Strasbourg ; Sextuor Jeanne Loriod ; London Sinfonietta Voices ; Solistes et chœurs de l’ORTF ; Orchestre National de France, Kent Nagano ; Ensemble Ars Nova, Marius Constant ; Orchestre du Domaine Musical, Pierre Boulez ; Orchestre de Paris, Serge Baudo ; London Symphony Orchestra, André Prévin ; Berliner Philharmoniker et City of Birmingham Symphony Orchestra, Simon Rattle ; BBC Symphony Orchestra, Antal Dorati ; Maîtrise et orchestre de chambre de la RTF, Marcel Couraud. Enregistré entre 1951 et 2004. Mono/Stréréo. Texte de présentation en : français, allemand et anglais- Warner Classics

À l’occasion des 25 ans de la disparition d’Olivier Messiaen, évènement passé quasi-inaperçu, Warner a la très bonne idée de reprendre ses gravures consacrées au compositeur français. Il faut tout d’abord saluer le soin éditorial. L’objet est très beau : les illustrations tirées des collections de la Fondation Messiaen et des fonds du musicologue et journaliste Claude Samuel sont belles et touchantes alors que le texte de présentation de Roger Nichols est synthétique et intéressant. Du côté du contenu, on retrouve naturellement le meilleur des catalogues Warner  séparé en deux parties : les enregistrements Messiaen réalisés avec le maître et son épouse Yvonne Loriod ou sous sa haute autorité et des grandes interprétations gravées après le décès du compositeur. Dans la première partie composée de dix-huit disques, on trouve les fondamentaux tirés des fonds Erato et EMI : les œuvres pour piano par Yvonne Loriod et Olivier Messiaen (6CD) et les œuvres pour orgue (5CD) par Olivier Messiaen lui-même. Dans la partie orchestrale, on retrouve quelques enregistrements historiques : la première gravure mondiale des Canyons aux étoiles par l’Ensemble Ars Nova sous la direction de Marius Constant ou l’imposant Et exspecto resurectionem mortuorum par Pierre Boulez et l’Ensemble du domaine musical renforcé des Percussions de Strasbourg. Quant à certaines sommes comme les mélodies enregistrées par Maria Orán  et Rachel Yakar accompagnées par Yvonne Loriod, elles sont toujours sans équivalent. Le coffret met à l’honneur quelques belles gravures trop négligées comme les Offrandes oubliées avec l’Orchestre de Paris et Serge Baudo ou l’Hymne au Saint-Sacrement et l’Ascension (en version orchestrale) par le Philharmonique de l’ORTF et Marius Constant. En écho à cette somme indispensable dans la compréhension de l’œuvre de Messiaen, Warner ajoute une sélection de six disques qui reprennent des gravures plus contemporaines et toutes aussi importantes : les Vingt-regards sur l’Enfant Jésus de Pierre-Laurent Aimard, les Visions de l’Amen de Martha Argerich et Alexandre Rabinovitch ou encore la Turangalîla et Eclairs sur l’au-delà de Simon Rattle à Birmingham et Vienne. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’une intégrale, la seule au catalogue est celle de DG et il manque à ce coffret quelques grandes partitions comme la Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ ou Saint-François d’Assise, absents des catalogues Warner. Il n’empêche, ce généreux coffret est un inestimable témoignage à la mémoire de l’un des plus grands créateurs du XXe siècle. La présence des « enregistrements Messiaen » du compositeur ou (et avec) de son épouse en font naturellement un coffret patrimonial unique. Son 8/10 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>