Une formidable anthologie puisée parmi les gemmes des catalogues Alpha et Zig Zag Territoires

par
Splendeurs de Versailles
Splendeurs de Versailles Oeuvres de Marc-Antoine Charpentier, Jean-Baptiste Lully, Estienne Moulinié, Jean-Henri d'Anglebert, Louis-Nicolas Clérambault, François Couperin, Michel Lambert, André Campra, Gaspard Le Roux, Jacques Champion de Chambonnières, Louis Couperin et Marin Marais Capriccio Stravagante, dir.: Skip SEMPE, Le Poème Harmonique, dir.: Vincent DUMESTRE, Café Zimmermann, Céline FRISCH (Orgue), Choeur Capella Cracoviensis, dir.: Jan Tomasz ADAMUS, Ensemble Pierre Robert, dir.: Frédéric DESENCLOS, Ensemble Correspondances, dir.: Sébastien DAUCE, Il Seminario Musicale, Gérard LESNE 1999 à 2013-DDD-Textes de présentation en français et anglais-Alpha 260 (10 cd) Véritable aubaine que ce généreux coffret proposé à prix très doux. Il ne renferme en effet pas moins de dix disques tirés du catalogue Alpha sans esprit de compilation – ils sont reproduits à l'identique – et qui sont autant de réussites assez récentes puisque, à une exception près (1999), tous datent d'après 2000, jusqu'à 2011. Un ensemble très cohérent aussi car on ne s'écarte pas de la cour de Louis XIV; Estienne Moulinié, compositeur de Louis XIII, fut aussi actif sous le roi Soleil. La plupart des genres mis à l'honneur dans cet univers très particulier sont représentés. On relèvera seulement l'ironie que près de la moitié du coffret (quatre disques et demi) honore l'art du pauvre Charpentier, lui qui fut justement (ou plutôt injustement, devrions-nous dire) si mal traité dans ce monde décidément... hors du monde. Un cd et demi rend hommage à Lully, un autre à d'Anglebert, un autre encore à Couperin et Clérambault. Citons encore le disque Moulinié, évoqué ci-dessus, ainsi qu'un florilège, intitulé avec bonheur L'île enchantée, sur lequel s'ouvre avec bonheur le coffret, et le compte sera bon. Côté interprètes, on est à la fête et on n'y trouvera que du beau monde: Skip Sempé et son Capriccio Stravagante, Vincent Dumestre et Le Poème Harmonique, Café Zimmermann, Frédéric Desenclos et l'Ensemble Pierre Robert, Sébastien Daucé et l'Ensemble Correspondances, Gérard Lesne et Il Seminario Musicale, Alexis Kossenko et l'Arte dei Suonatori, Céline Frisch. On ne peut pas, dans le cadre de cet article, entrer dans le détail mais on ne peut qu'être frappé par l'homogénéité, l'unité de ton qui parcourt ces largement plus de dix heures de musique: on peut affirmer avec assurance que l'interprétation de la musique du Grand Siècle français a incontestablement trouvé sa pleine maturité grâce à ces ensembles qui sont nés de l'expérience des brillants défricheurs qui les ont précédés. Les textes des notices originales n'ont pas été repris mais un livret contient malgré tout un commentaire de treize pages très bien fait et qui dépasse de loin en qualité ceux que l'on trouve généralement dans ce type de rééditions. Ceux qui auraient déjà un nombre important de ces références devront réfléchir sur l'opportunité d'acquérir le coffret tout en tenant du compte du fait qu'il est proposé à un prix excédant à peine celui d'un seul disque. Quant aux autres, la question ne se pose pas et le verdict tient en un mot: indispensable! Bernard Postiau Son 10 - Livret 8 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>