Zemlinsky arrangé

par
zemlinsky

Alexander von ZEMLINSKY
(1871 - 1942)
Sieben Lider von Nacht und Traum–Chamber Symphony
Jenny CARLSTEDT (mezzo-soprano), Lapland Chamber Orchestra, dir. : John STORGARDS
DDD–2017–61’ 23’’–Textes de présentation en anglais, allemand et finnois–Ondine ODE 1272-2Les deux œuvres d’Alexander von Zemlinsky de ce disque ne sont pas… d’Alexander von Zemlinsky. Clairement dit, ce sont des arrangements réalisés en 2013 par Richard Dünser, un compositeur autrichien, qui est né à Bregenz en 1959 et qui a eu la chance d’étudier avec Hans Werner Henze à Cologne. Les arrangements, Richard Dünser en a du reste fait une de ses grandes spécialités, puisqu’il est aussi attaqué à Franz Schubert, à Arnold Schoenberg, à Alban Berg et à Anton Webern, un peu comme s’il s’était donné pour tache de remodeler leurs musiques, selon ses propres critères. On doit toutefois reconnaître que son travail possède de réelles qualités d’écriture et qu’en l’occurrence, il serait impropre de parler de trahison, et encore moins de plagiat. Tout se passe, au contraire, comme si Richard Dünser avait ranimé les deux œuvres d’Alexander von Zemlinsky en question, c’est-à-dire les Sieben Lieder von Nacht und Traum (Sept mélodies de la nuit et du rêve) et le Quatuor à cordes n° 2, sur lequel est basé sa longue Chamber Symphony en cinq mouvements, et les avait enrichies grâce à une palette orchestrale des plus étincelantes. L’idéal eût été que l’éditeur les couple avec les versions originales datant respectivement de 1934 et de 1915, afin qu’on ait la possibilité de porter un jugement objectif. Encore que la notion de jugement objectif, en musique comme en d’autres matières, soit extrêmement aléatoire.
Jean-Baptiste Baronian

Son 7 – Livret 6 – Répertoire 7 – Interprétation 7

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>