Focus

La lumière sur un sujet musical particulier.

Focus : Menaces sur les institutions musicales turques

par

Ankara State Opera / DR

Empêtré dans des affaires de corruption, tenté par une censure absolue du web, le gouvernement mené par le parti conservateur turc AKP, dont Recep Tayyip Erdoğan est le Premier ministre, se prépare à faire voter par le parlement un projet de loi visant à abolir les financements étatiques aux institutions artistiques turques des arts de la scène. La situation est très grave et Serhan Bali, rédacteur en chef du magazine turc Andante, nous présente la situation.

ICMA 2014 : les Prix !

par

Le jury des International Classical Music Awards (ICMA) a dévoilé aujourd'hui les prix 2014.
Le chef d'orchestre suisse, Charles Dutoit, 78 ans, a été honoré par l'attribution du « Lifetime Achievement Award », Andreas Staïer est « Artiste de l'Année », le jeune altiste français, Adrien Boisseau est le « Jeune Artiste de l'Année ». Au total, sept prix spéciaux ont été attribués ; parmi eux, un prix va au « SWR Symphony Orchestra Baden-Baden et Freiburg ».

Claudio Abbado nous a quittés

par

L'annonce ne manque pas d'endeuiller le monde musical qui, avec la disparition du Maestro perd un grand musicien, un grand humaniste, un grand chef d'orchestre, une personnalité qui, par son exemple, aura apporté sa pierre à la construction d'un monde meilleur.

Les "Tops" de 2013

par

"Bachtrack" est une base de donnée regroupant les événements de musique classique, d'opéra et de danse de par le monde. Depuis quatre ans, chaque année, le site publie les listes des compositeurs les plus joués, des chefs, des orchestres et des solistes les plus demandés, des époques les plus représentées et les plus jouées sur l'année écoulée.

Le souvenir de Catherine Collard

par

CatherineEn ces jours de souvenir, nous n'oublions pas Catherine Collard, cette immense pianiste qui nous a quittés trop tôt, le 10 octobre 1993. Il y a vingt ans déjà. Elle nous manque; elle manque cruellement à la musique. Son souvenir nous reste très présent et nous avons l'occasion de Catherinel'entendre dans Schumann qu'elle jouait mieux que personne. Deux vidéos où on la retrouve dans les Papillons et la Fantaisie. Elle se sentait bien aussi avec Debussy, Haydn ou Mozart, mais les témoignages filmés nous manquent. Ils nous reste ses enregistrements réalisés chez Erato dans sa prime jeunesse, et plus tard chez Lyrinx, sous l'affectueuse vigilance de René Gambini, et BMG.

Colloque “Henri Rabaud et son temps”

par

La musique lyrique française en 1914
Dans le cadre de la production de Mârouf, savetier du Caire de Rabaud, l’Opéra-Comique organisait, selon son excellente habitude, un colloque étalé sur deux jours, en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane-Centre de musique romantique française, dans la si jolie salle Bizet du bâtiment de la place Boieldieu. Colloque qui rassembla une bonne cinquantaine de mélomanes passionnés.

CMIREB : à la veille des finales

par

« Le mal radical est apparu en lien avec un système
où tous les hommes sont, au même titre, devenus superflus »
Hanna Arendt, La banalité du mal

Cette idée m'est revenue à l'écoute du Concours Reine Elisabeth, son audience remplissant, dès les premières éliminatoires, les places du Studio 4 de Flagey.