Le Mahler exemplaire de Yannick Nézet-Seguin

par https://kaotiksystem.com/

Gustav Mahler
(1860-1911)
Symphonie n°1 en Ré majeur
Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, dir: Yannick Nézet-Seguin
2016-DDD-53'24''-Livret en allemand et anglais-1 CD BR Klassik 900143

Le chef d’orchestre Nézet-Seguin est un mahlérien éclectique ! Il signe ici son cinquième enregistrement d’une œuvre de Gustav Mahler avec un quatrième orchestre différent ! En effet, après des lectures des symphonies n°4 et n°10 au pupitre de son Orchestre Métropolitain de Montréal, de la symphonie n°5 avec le Philadelphia Orchestra (en téléchargement uniquement), puis du Chant de la Terre, avec le London Philharmonic, il se confronte à la symphonie n°1 à la tête de l’Orchestre symphonique de la Radio-Bavaroise.
Du côté de la phalange allemande, on connaît les moindres recoins de la musique de Mahler pour la fréquenter avec assiduité au point d’en avoir laissé des gravures de références sous les baguettes de Rafael Kubelik, Sir Colin Davis ou Mariss Jansons.
Cette  interprétation de concert allie deux qualités essentielles dans la musique de Mahler : la qualité d’écoute et de dialogue des pupitres et la puissance des dynamiques. Les pupitres de vents sont absolument impériaux et ils proposent une palette de nuances presque infinies que le chef peut travailler avec un soin presque chambriste. Les passages délicats des mouvements centraux s’avèrent particulièrement poignants. Quant aux dynamiques, elles sont à la fois saillantes et toujours lisibles tant la rigueur des pupitres est absolue ! La procession orchestrale graduée du « Satz: Stürmisch bewegt » conclusif fait son effet. Bien que captée en concert, cette interprétation bénéficie d’une prise de son soignée, riche et très détaillée.
Certes, la discographie est barrée par des références légendaires, mais avec les lectures de David Zinman à Zurich (RCA),  Manfred Honeck  à Pittsburgh (Exton), cette  interprétation montre que les interprètes contemporains peuvent toujours nous séduire.
Pierre-Jean Tribot

Son 8 – Livret 7 – Répertoire 10 – Interprétation 10

Les commentaires sont clos.