Partitions

Les Nouveautés des Partitions, depuis les plus débutants aux plus professionnels et pour tous les instruments.

Anniversaire Beethoven chez Henle Verlag

par

Anniversaire de la naissance de Beethoven (250 ans) oblige, Henle Verlag publie un florilège de Sonates pour piano du compositeur de Fidelio. Et comme toujours chez Henle, le travail sur les sources est minutieux et appréciable. Norbert Hertsch et Murray Perahia signent la direction de ces travaux en proposant ici un regard précis sur l’aspect musicologique mais aussi sur les doigtés proposés par le pianiste. 

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Fünf leichte Klaviersonaten, Opus 2 n°1, Opus 14 et Opus 49 – Urtext Henle Verlag – ISMN 979-0-2018-1391-2

Le premier volume regroupe cinq sonates communément appelées « faciles » bien que la difficulté de ces pièces ne soit pas à la portée de tous. Classées dans un ordre de difficulté croissant, ces sonates permettent au pianiste de jeter un premier regard sur l’étendue de ce répertoire dont l’évolution jusqu’à la dernière sonate sera sans limites. L’opus 49 date de 1805 même si composé antérieurement. Numérotées 19 et 20, elles sont en réalité les sonates n°5 et 6 dans l’ordre chronologique. Deux mouvements composent chacune des deux sonates de l’opus 49 dont un Menuet très caractéristique et prisé de nombres de compositeurs et/ou arrangeurs, dont Beethoven lui-même. L’opus 14 date de 1799 malgré des dates d’écriture encore floues aujourd’hui. Beethoven élargit la forme en dessinant pour chaque esquisse trois mouvements. Enfin, la première de toutes les sonates parut en 1796 à Vienne. Trois sonates composent ce second opus dédié à Joseph Haydn dont on rappellera le lien de professeur/élève qui se prêta à de nombreuses rumeurs erronées. L’opus 49 bénéficie également d’un tirage seul chez le même éditeur (IMSN 979-0-2018-1327-1)

http://www.fremontfamilyresources.org/

par https://adultmatchmaking.net/best-new-free-dating-apps/

Les symphonies parisiennes de Haydn sont l’un des corpus les plus célèbres du compositeur. Elles furent composées en 1785 et 1786 pour la fameuse «Société Olympique», une loge maçonnique de Paris. Cette dernière organisait des concerts donnés avec son propre orchestre ! Différentes éditions imprimées à Paris, Vienne et Londres permirent à ce panel de six symphonies d’être largement diffusé à l’échelle européenne, ce qui contribua à leur succès ! L’édition Joseph Haydn des Allemands de G.Henle Verlag, en collaboration avec l’institut Joseph Haydn de Cologne, est depuis longtemps une grande référence. 

Taras Bulba de Janáček dans une édition critique 

par https://adultmatchmaking.net/best-new-free-dating-apps/

La rhapsodie pour orchestre, Taras Bulba, de Janáček est sans doute sa partition pour orchestre la plus célèbre. Composée entre 1915 et 1918, elle est inspirée d’une nouvelle de Nicolas Gogol, témoignage d’une russophilie de son auteur. 

Une première version de la partition fut terminée en juillet 1915, mais le compositeur revit en profondeur sa partition et une “seconde” version fut terminée en mars 1918. L’oeuvre fut créée en octobre 1921 au Théâtre National de Brno sous la baguette du chef František Neumann. La genèse de l’oeuvre est racontée dans l’introduction de cette nouvelle édition critique due à Jiří Zahrádka, musicologue tchèque grand spécialiste du compositeur et conservateur des archives Janáček au Musée de Moravie de Brno. La parution est complétée d’une note sur l’édition critique et des sources. Notons que le chef d’orchestre Jakub Hrůša a participé à cette édition. 

Baroques en partition par le CMBV 

par https://adultmatchmaking.net/best-new-free-dating-apps/

Le Centre de Musique baroque de Versailles est un acteur de l’édition musicale avec des parutions soignées consacrées à des grands noms du baroque français. 

La collection « Monumentales » du Centre de Musique Baroque de Versailles est une référence des bibliothèques musicales. Dans le cadre du travail mené sur l’oeuvre de Marc Antoine Charpentier, deux volumes viennent enrichir la série. Publiés sous la direction de Shirley Thomson, vice-présidente du Royal Birmingham Conservatoire, ils sont consacrés aux Petits Motets (volume 4) - Motets à 3 voix et instruments. Ils contiennent 38 oeuvres pour 3 voix et instruments. L’édition comprend une introduction bilingue (français et anglais), les textes et traductions (latin, français, anglais), facs similes et notes critiques.  

CHARPENTIER, Marc-Antoine (1643-1704) : Petits Motets, vol. 4b. Collection : Edition critique - Monumentales. ISMN 979-0-707034-76-7 / Petits Motets, vol. 4a. Type d'édition : édition critique. ISMN 979-0-707034-75-0

Sibelius et De Falla chez Breitkopf & Hārtel

par

Jean Sibelius, Finlandia, poème symphonique Op. 26

Breitkopf et Hartel publient en cette fin d’année académique deux très beaux ouvrages consacrés à deux chefs-d’œuvre du répertoire symphonique. Pour commencer, Finlandia, cette fresque symphonique relativement courte qui séduit par des motifs thématiques touchants et une orchestration flamboyante. Urtext destiné compléter l’œuvre intégrale de Sibelius, le travail réalisé ici par Timo Virtanen est remarquable et démontre la qualité et l’intelligence de cette partition dessinée peu après le Manifeste de Février de Nicolas II par un Sibelius attaché aux valeurs de la liberté de la presse. À l’occasion d’évènements organisés en novembre 1899 pour dénoncer la politique de l’Empereur, Sibelius écrit un cycle composé de six pièces et une ouverture. Finlandia nait de ce cycle en s’inspirant directement de la dernière des pièces. Très inspirante, la musique de Finlandia alterne paysages dramatiques voire rudes, moments de grâce réels, virtuosité et motifs thématiques devenus très populaire depuis. Tant d’éléments qui font le succès de cette œuvre mis admirablement ici sur papier. 

Lieder de Schubert en playlist et Mozart en solo

par https://adultmatchmaking.net/best-new-free-dating-apps/

Les éditions Bärenreiter se plaisent à faire tourner leur catalogue. La série urtext sur les lieder de Schubert de l’éditeur allemand est un must absolu ! Mais l’intégrale des 642 lieder de Schubert occupe de la place ! Dès lors, Christine Martin en propose une sélection de 13, une playlist qui s’adresse autant à l’étudiant qu’à l’amateur. On voit ainsi défiler en étape les grands tubes comme Le roi de Thulé, ou des extraits de la Belle meunière ou du Voyage d’Hiver. L’édition est naturellement sérieuse et le graphisme est fort sympathique et avenant. Vendu à petit prix, cette compilation musicologique est une affaire !  Notons qu'il existe la version pour voix haute et voix médium. 

A taste of Schubert, Bärenreiter, BA 9119, ISNM 979-0-006-56667-9

Nouveautés d’été aux éditions Lemoine 

par https://adultmatchmaking.net/best-new-free-dating-apps/

Les éditions Lemoine nous offrent quelques belles nouveautés estivales. 

Le pianiste Alexandre Tharaud aime transcrire et il anime sa propre collection dédiée aux Editions Lemoine. Ainsi, après l’Andante du Concerto BWV 979 et la Sicilienne du Concerto en ré mineur BWV 596 de Bach, il propose sa version pour piano solo du Prélude à l’après midi d’un Faune de Claude Debussy. Du chef d’oeuvre de Debussy, on connaît la transcription pour deux pianos de Ravel, mais cette lecture pour piano seul, qui plus est des doigts d’un grand pianiste parfait connaisseur de cette musique, est un plus indéniable au bénéfice du bonheur de jouer cette musique.  

Claude Debussy, Prélude à l’Après midi d’un faune (Transcription d’Alexandre Tharaud), Editions Lemoine, Référence : 29.400 H.L. ISMN : 979-0-2309-9400-0

Guy Sacre honoré par les Éditions Symétrie

par

Guy Sacre (1948) : « Voici qu’un jour tranquille » - « Je me sens pauvre aujourd’hui », deux poèmes de Jules Romains

Les lecteurs de Crescendo connaissent bien Guy Sacre, compositeur français né en 1948 dont le style d’écriture ne s’attache à aucune école. On sait l’attachement du compositeur au médium vocal et c’est pour voix de baryton et piano que les excellentes éditions Symétrie font paraître deux poèmes de Jules Romains dans la musique inspirante et délicate de Guy Sacre.

Beethoven et Schubert chez Wiener Uxtext

par

Références absolues et incontestables du répertoire pianistique, Beethoven et Schubert bénéficient d’une visibilité accrue dans le domaine de l’édition. Wiener Urtext Edition s’attaque de nouveau à ce répertoire en offrant des rééditions de qualité musicologique et historique remarquable.

Franz Schubert (1797-1828) : Moments musicaux Op. 95 (D 780)

Mort prématurément (31 ans !), Schubert compte à son actif un large catalogue (plus de cent opus et 20 sans numéro d’opus) composé d’œuvres pour piano, de musique de chambre, symphoniques, vocales… Considéré comme le père du lied, Schubert compose vers 1823 six Moments musicaux, sorte de réponse à la demande d’une clientèle friande de pièces courtes, à l’effigie des Bagatelles de Beethoven écrites en 1803. Inspirées de la musique de danse, ces pièces de caractère bénéficient ici du regard d’Ulrich Leisinger qui indique, à l’occasion de cette nouvelle édition, son recours à la première édition (Vienne 1827) comme source principale, à l’édition de Diabelli de 1831 et aux premières impressions des n°3 et 6 dans l’Album musicale. Des notes sur l’interprétation de Robert D. Levin (exécution, expression, dynamique, articulation, emploi de la pédale…) complètent cet ouvrage et nous transportent dans une direction musicale qui ne peut que rendre justice à cette musique délicieuse. Les doigtés de Paul Badura-Skoda aideront le pianiste à intégrer le maximum d’informations et respecter les différents plans sonores et/ou articulations de ce recueil.

2019 – Wiener Urtext Edition – 27 pages – ISMN 979-0-50057-414-9