Livres

Les Nouveautés du Livre à sujet musical.

Les compositeurs face aux silences

par

Laurent Vilarem, Les Silencieux : les compositeurs à l’épreuve du silence. Éditions Aedam Musicae. ISBN : 978-2-919046-71-3.

De prime abord, la musique est l’antithèse du silence, mais pourtant, les compositeurs sont parfois et même très souvent confrontés aux silences. Journaliste et critique musical (également pour Crescendo-Magazine), Laurent Vilarem nous propose un parcours personnel mais passionnant à travers les différentes formes de silence(s) auxquels sont soumis les compositeurs par volonté ou par hasard (plus ou moins volontaires) : à l’image d’ un Sibelius retranché dans une stérilité compositionnelle ou celle d’un Ravel enfermé dans une cruelle maladie alors qu’il avait encore “tellement à dire”. On croise également des compositeurs qui ont cessé d’écrire comme Pierre Charvet, ex-jeune talent de la musique qui a cessé toute activité créatrice ou même l’inattendu Osvaldo Golijov passé du succès absolu au lynchage public suite à des accusations de plagiats et qui depuis se mure dans le silence créatif.

L’œuvre protéiforme de John Cage décryptée en langue française. Une somme 

par

Anne de Fornel, John Cage, Fayard, 2019, 695 p.

Ce nouveau volume de la collection des éditions Fayard vouée aux compositeurs se démarque au premier coup d’œil des précédents: habituellement noire, la tranche du livre est ici blanche. Clin d’œil à l’esthétique sinon à la personnalité excentriques de John Cage qui, lorsqu’on lui demandait s’il aimait le public, se fendait d’un « Certainement que nous l’aimons ! Nous le lui montrons en nous écartant de son chemin » ? Subtile allusion à l’illusoire vacuité de l’œuvre-phare du compositeur américain, 4'33" ? Ou à Carré blanc sur fond blanc de Kasimir Malevitch, qui laissa dans l’esprit du musicien des traces indélébiles ? Quand bien même ne serait-ce que le fruit d’une coïncidence, nous y verrions encore un bel hommage à Cage, qui fit précisément du hasard la pierre angulaire de ses processus créatifs.

Inoubliable Lisa Della Casa !

par

Christophe Capacci, Lisa Della Casa. Evocation. Paris, L’Avant-Scène Opéra, Editions Premières Loges, 2019. 32 Euros www.asopera.fr

Le 2 février dernier, Lisa Della Casa aurait eu… cent ans. A cette occasion, l’Avant-Scène Opéra a décidé de lui consacrer, non pas une simple revue, mais un livre de près de deux cents pages, illustré de photos souvent rares, rédigé par Christophe Capacci qui a eu la chance de rencontrer deux fois l’artiste entre août 1990 et l’hiver 1991. Je dis bien la chance, car depuis sa fin de carrière durant l’automne de 1973, elle vivait volontairement recluse du monde lyrique dans son château de Gottlieben sur les bords du Seerhein en compagnie de son époux, Dragan Debeljevic et de leur fille, Vesna. Toute demande d’interview était systématiquement refusée par quelques phrases de politesse ; et combien de fois a-t-on tenté de l’approcher avec un micro de radio, mais sans succès.

OPERA AS OPERA : une bible !

par

Conrad L. Osborne, OPERA AS OPERA. The State of the Art. New York, Proposito Press, 2018 45 $ ( www.propositopress.com)

Opéra en tant qu’opéra ! Par ce titre un peu énigmatique, le critique newyorkais Conrad L. Osborne tente de définir ce phénomène si particulier en le considérant comme un tout et en analysant chacun des éléments qui le constituent. S’appuyant sur soixante années de pratique du genre, il élabore un énorme ouvrage de plus de huit cents pages pour traduire l’espoir et la frustration que nous tous, nous pouvons ressentir aujourd’hui par rapport à l’état actuel de la question.

Bernstein : la question sans réponse ?

par

Dans le cadre des parutions du Centenaire Bernstein, les sorties de nouveaux livres en langue française sont restées malheureusement quasi inexistantes : pas de nouvelle biographie, ni de travail universitaire ou même d’ouvrage d’analyse sur son oeuvre. Fort heureusement les éditions Minerve sauvent l’honneur avec la parution de ce recueil qui reprend les textes des six fameuses conférences du musicien à Harvard en 1972.

Les écrits de Brian Ferneyhough

par

Brian FERNEYHOUGH  (° 1943) : Univers parallèles. Contrechamps, 2018, 498 p.

D’une certaine manière, Brian Ferneyhough est l’intellectuel de la musique contemporaine. Fortement marqué par des philosophes tels que Theodor W. Adorno, Walter Benjamin et Gilles Deleuze, auxquels il se réfère souvent, il est connu pour s’être opposé aux mouvements esthétiques prônant la simplification de l’art musical (en particulier les minimalistes américains) et pour défendre le sérialisme, ainsi que l’illustrent ses propres œuvres, ses essais et les diverses interviews qu’il a accordées çà et là, depuis les années 1960. Et ainsi que l’illustrent également son enseignement, ses cours et ses séminaires dans des conservatoires et de grandes universités, aussi bien Europe occidentale qu’en Amérique du Nord : Oxford, Cambridge, Durham, Harvard…

Technique et répertoire pianistique : un répertoire bien utile

par

Voici un petit livre bien utile pour tous les professeurs de piano.  Après une préface présentant quelques explications à propos des chapitres à suivre, l’auteure propose 20 chapitres, chacun dédié à une technique particulière : déplacements, jeu alterné, accords, indépendance, agilité, agilité main gauche, polyphonie, rythme, staccato, rebondissement, trille, ornements, sonorité – touché, répétitions dans la touche, notes répétées, arpèges, articulations, doubles notes, octaves, mélanges de technique.