Livres

Les Nouveautés du Livre à sujet musical.

Dialogue Murakami/Ozawa, pour la passion de la musique

par

Cet objet livresque est aussi non-identifié que passionnant ! D’un côté une légende de la musique classique et de l’autre une star de la littérature mondiale qui parlent de musique. Cet ouvrage publié en 2011 au Japon, puis en 2016 dans sa traduction anglaise est désormais traduit en français. Il est le fruit de rencontres entre l’homme de lettres et le musicien alors que ce dernier, en convalescence, pouvait consacrer du temps à cet exercice.

Une belle biographie d'Offenbach

par

L’année 2019 apportera avec elle le bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach. À cette occasion, l’artiste lyrique et metteur en scène Jean-Philippe Biojout lui dédie une toute nouvelle biographie, nous donnant ainsi l’occasion de (re-)découvrir cette figure emblématique de l’opérette.

Brahms passionnément

par

Brigitte FRANÇOIS-SAPPEYJohannes Brahms, chemins vers l’Absolu. Fayard, coll. « Les chemins de la musique », 407 p., 25 €.

Pour des raisons difficiles à cerner, les musicologues français n’ont jamais trop aimé Johannes Brahms. Ils lui préfèrent, et de loin, Robert Schumann et Richard Wagner, sur lesquels ils ont d’ailleurs beaucoup écrit.

Bernard Foccroulle livre à des réflexions sur le monde de l'opéra

par

"Un art qui donne sens au monde" est le sous-titre de ce recueil d'entretiens. Cette belle phrase sert de fil rouge à la pensée de l'ancien directeur de la Monnaie (1992-2007) et du Festival d'Aix-en-Provence (2007-2018). Fil rouge qu'il déclinera en quatre entretiens, comme suit : la création, la participation du public, le dialogue interculturel, et la place de l'opéra dans un monde globalisé. Rédactrice en chef de L'Avant-Scène Opéra, Chantal Cazaux interroge Bernard Foccroulle sur la création contemporaine, qui évite au genre de devenir muséal.

Sans le baroque, la musique serait une erreur

par

Disons-le de suite et sans ambages : la lecture de ce délicieux ouvrage est absolument réjouissante. L’auteur s’y fait en effet le chantre de l’art baroque en adoptant un ton malicieux qui fait merveille de bout en bout, léger, bondissant et percutant à l’image de cette musique qu’il aime par-dessus tout et qu’il adore opposer aux brumes romantiques dominées par «  la figure convulsive de la cantatrice-walkyrie aboyant à la mort pour un parterre transi d’hypnose sonore ».

Exil et Musique par Etienne Barilier

par

La musique dans l'exil, et la musique de l'exil.
Comment l’éloignement contraint de leur terre d’origine a-t-il affecté les œuvres des musiciens qui ont vécu cette épreuve  ? C’est à cette question qu’Étienne Barilier tente de répondre en scrutant les œuvres qui expriment, voire thématisent l'exil.

Carl Dahlhaus et Arnold Schoenberg

par

Un ouvrage indispensable, une somme considérable, un hommage à un grand compositeur. Carl Dahlhaus est un musicologue allemand né en 1928 et décédé en 1989. Il est l’auteur de nombreux textes, citons L’Esthétique de la musique, L’Idée de la musique absolue… Entre 1964 et 1988, c’est Arnold Schoenberg, compositeur viennois naît au 19ème siècle qui fut l’un des investigateurs de la musique atonale qui est au centre des préoccupations de Dahlhaus.

Philippe Boesmans, un parcours dans la modernité

par

A l'occasion du 80e anniversaire de Philippe Boesmans, la Fondation des Treilles a accueilli à Tourtour, dans le Var, un colloque en son honneur du 18 au 23 juillet 2016. La Fondation a pour but d'ouvrir et nourrir le dialogue entre les sciences et les arts afin de faire progresser la création et la recherche contemporaines.

Lili, récit

par

Délicieux, qui flatte l'esprit ou le cœur, qui est très agréable par ses manières, son esprit (Larousse)
Délicieux, je confirme. On referme l’ouvrage à regret, comme on quitte l’atmosphère délicate d’un salon de thé un peu suranné.