Chez Bärenreiter, manne de partitions pour la rentrée

par
Piano Kaléidoscope Cet album est une édition spéciale, non seulement en raison de son prix (5 €) mais aussi parce qu'il dispose d'une section transversale du vaste catalogue de piano de Bärenreiter. Les pièces et les mouvements vont du 18e siècle aux premières décennies du 20e siècle. Les quinze compositeurs représentés dans cette édition ont chacun, à leur manière, utilisé les possibilités sonores et techniques de jeu du piano. Le degré de difficulté va de faible à forte difficulté technique. Les compositeurs : Mendelssohn, Haendel, Debussy, Schubert, Brahms, Bach, Fauré, Ravel, Chopin, Mozart, Beethoven, Moussorgsky, Schumann et Janacek. BA 10900 BeethovenSonates op.2, op 28 "Pastorale" et op. 101 de Beethoven Bärenreiter poursuit l'édition Urtext de l'intégrale des sonates pour piano de Beethoven. Les trois sonates de l'opus 2 témoignent des premiers travaux avec lesquels le compositeur traite de façon indépendante l'héritage de Mozart et Haydn. La "Pastorale" est le reflet de sa période médiane et l'opus 101 est le poids de départ de sa dernière période, plus ésotérique et qui culminera avec la "Hammerklavier". L'édition est due à Jonathan Del Mar, grand spécialiste de l'oeuvre de Beethoven qui a réalisé cette édition au départ de toutes les sources et notamment des divers tirages de la partition éditées durant la vie du compositeur. Chaque recueil est accompagné d'un abondant commentaire critique en allemand et en anglais ainsi que de précieuses informations relatives à l'interprétation. BA 10859, BA 11814, BA 11811. BrahmsLes deux sonates op. 120 de Brahms Brahms avait déjà annoncé sa «retraite» de la composition quand, au printemps 1894, il joua de la musique de chambre avec le violoncelliste Robert Hausmann et le clarinettiste Richard Mühlfeld. Cette rencontre a apparemment renouvelé son enthousiasme pour la musique de chambre et l'opus 120 constitue son dernier opus. Conçu pour la clarinette, il connut très vite un bel accueil, le romantisme nordique du compositeur s'accordant bien à la sonorité voilée de l'instrument. Les deux sonates, en fa mineur et mi bémol majeur furent bien sûr créées par Mühlfeld avec le compositeur au piano. On ne sait pas exactement quand Brahms a rédigé une version pour alto de ces deux sonates. Toujours est-il que les versions d'alto et clarinette de travaux ont été publiées en même temps, par Simrock, en 1895, deux ans avant la mort du compositeur. La version pour alto comporte des différences importantes par rapport à l'original pour clarinette, afin de rendre justice à l'instrument à cordes. Une partie importante de cette édition est consacrée à la vaste préface informant sur les origines des sonates, leur processus de composition, les réalisations avant publication, l'histoire de leur publication et leur réception par le public, dont Clara Schumann. De plus, sur base de sources multiples, les éditeurs traitent de questions-clés dans la compréhension de la notation si personnelle de Brahms et fournissent une aide indispensable pour une interprétation historiquement informée de ces deux chefs-d'oeuvre. Cerise sur le gâteau, l'éditeur offre un aperçu passionnant et souvent surprenant de l'interprétation musicale de l'ère romantique allemande en général. Un troisième volume est consacré à une version pour violon et piano de ces mêmes sonates. BA 10906 (clarinette), BA 10907 (alto), BA10911 (violon) ChopinLes 24 Préludes pour le piano et le Prélude op. 45 de Chopin Publiés en 1839, les 24 Préludes possèdent une attraction magnétique qui a traversé les siècles. Schumann les appelait "croquis, débuts d'études, [...] ruines, pignons d'aigle errant, tout désordre et confusion sauvage". Christoph Flamm en a reconsidéré les sources, ce qui porte à la lumière de nouvelles lectures de ce texte musical bien connu. Hardy Rittner, spécialiste du "Hammerklavier" et deux fois lauréat du prix ECHO classique pour l'enregistrement de la musique pour piano de Brahms et des Études de Chopin sur piano d'époque, a complété le doigté de Chopin dans une perspective historiquement éclairée. Il fournit également de précieuses notes sur la pratique d'interprétation, notamment en matière de pédalisation, du rubato, de la polyphonie latente, du legato et la perception du "son" Chopin. BA 9610 Les Pièces de clavecin (1er Livre) de Couperin CouperinL'édition originale du premier volume de Couperin "Pièces de clavecin" (1713), supervisé par le compositeur lui-même, est remarquable par l'extraordinaire précision de sa notation. Il contient des instructions strictes de réalisation pour laquelle le compositeur a créé ses propres symboles. Cette nouvelle édition Urtext dans une gravure moderne conserve les caractéristiques essentielles de l'estampe originale, telle la distinction entre les liens courbes et le legato droit, donnant ainsi aux interprètes d'aujourd'hui un aperçu fascinant de la sonorité particulière de cette musique. L'éditeur Denis Herlin a, pour la première fois, analysé de près les diverses épreuves de l'édition originale dont certaines ont été découvertes par lui-même. Il énumère ces différentes lectures dans le commentaire critique en français, anglais et allemand. L'édition présente également des versions contradictoires de plusieurs pièces ainsi qu'une œuvre anonyme peut-être attribuable à Couperin. Un avant-propos détaillé, des notes sur la pratique d'exécution d'époque et des illustrations complètent cette édition. BA 10844 L'intégrale des Sonates pour piano de Dušek (1er volume) DussekLe compositeur tchèque František Xaver Dušek (1731-1799) est l'une des personnalités les plus importantes de la vie musicale pragoise durant la seconde moitié du 18ème siècle. Il était un excellent pianiste, compositeur et professeur de piano, dont un des étudiants était Leopold Kozeluch. Ses 21 sonates pour piano dont beaucoup n'étaient jusqu'à présent disponibles que dans les livres ou manuscrits rares, vont maintenant paraître en deux volumes dont celui-ci est le premier. Les partitions ont été recueillies avec soin et comparées à l'édition Vojtech Spurný dispersée dans diverses archives en Europe. Les sonates sont proposées en ordre chronologique et munies d'une préface en tchèque, anglais et allemand. Techniquement faciles à jouer, certaines trouvent sans doute leur origine dans des fins éducatives. BA 11513 La Sonate pour piano et violon de César Franck FranckCette sonate est l'une des œuvres les plus précieuses du répertoire de violon, un chef-d'œuvre de la forme cyclique avec une grâce et une force expressive presque paradigmatique du romantisme musical. Composée en 1886, elle est dédiée au violoniste et compositeur belge Eugène Ysaÿe. La correspondance de Franck prouve qu'il a été directement impliqué dans l'impression de la sonate. Par conséquent, cette nouvelle édition tire principalement sa source de la première édition de la partie de violon séparée. Par contre, pour la partie de piano, c'est la première édition de la version pour violoncelle et piano, apparue au cours de la vie de Franck, qui a été choisie, suite aux nombreuses erreurs de gravure trouvées dans la première impression de la version de violon et corrigées dans la version avec violoncelle. En plus de ces sources, les deux partitions autographes de la sonate pour violon (la copie de travail de Franck et sa copie définitive) ont été consultées afin de clarifier les lectures douteuses. La nouvelle édition Bärenreiter comprend également l'Andantino quietoso op. 6 pour piano et violon de 1843, une pièce composée pour des exécutions avec Joseph Franck, le frère de César, ainsi que Mélancolie, une pièce publiée en 1911, après la mort du compositeur. Cette deuxième pièce est basée sur un exercice de solfège et témoigne du pouvoir créatif du compositeur. Elle fut composée à peu près au même moment que la fameuse sonate. Ces deux pièces sont éditées ici pour la première fois. L'édition est complétée par un texte informatif sur la genèse, l'accueil et l'histoire des trois oeuvres en allemand, anglais et français et elle est suivie d'une liste complète des sources, des notes éditoriales et d'un commentaire critique en anglais. (BA 9425) L'éditeur propose également une version pour violoncelle et piano de la Sonate et de Mélancolie  (BA 10917), une version arrangée pour piano et alto de la Sonate par Douglas Woodfull-Harris (BA10918) et une version arrangée par le même pour piano et flûte (BA 8734). L'Edition Dvorák lrg_01-1Le Trio Dumky op. 90 La "dumka" est une chanson folklorique slave ou une danse de caractère mélancolique. L'opus magnum de Dvorák dans le genre du Trio à clavier tire son nom de ses mouvements «Dumka», qu'il composa à Prague en 1890-91. Après de longues hésitations, Dvorák en a également préparé une réduction pour piano alors qu'il était aux États-Unis à l'été de 1893. L'année précédente, il avait joué la partition lors d'une tournée d'adieu de quarante concerts en Bohême avec Ferdinand Lachner et Hans Wihan. Le rédacteur en chef de la nouvelle édition Bärenreiter, Christoph Flamm, a pris l'édition Simrock comme point de départ de son travail. Il a également soigneusement étudié les différentes rééditions et consulté les esquisses de Dvorák, ainsi que sa réduction pour piano. Un commentaire critique en anglais fournit des informations détaillées sur les sources du travail, des indications de tempo et de divisions formelles des mouvements. La préface est en tchèque, anglais et allemand. BA 9567 La Romance op. 11 Initialement écrite pour violon et orchestre entre 1873 et 1877, la "Romance" de Dvorák a immédiatement suivi son Quatuor à cordes en fa mineur (1873) et est basée sur le thème de son mouvement lent. Dvorak a probablement écrit la "Romance" pour son ami le violoniste virtuose František Ondříček qui créera son Concerto pour violon en 1883. Cette édition est la première à se prévaloir de l'autographe récemment redécouverte de la propre version Dvorák pour violon et piano. Par rapport aux réductions pour piano bien connues, elle diffère de la version originale à plusieurs égards et est une barre plus courte. Cette nouvelle édition contenant la version plus authentique du compositeur peut également servir comme une réduction pour piano de la version quatuor. BA 9571 Le Trio à clavier en si bémol majeur op. 21  Le Trio en si bémol majeur op. 21 est le premier des quatre trios de Dvorak pour violon, violoncelle et piano. Il fut composé en 1875 et créé deux ans plus tard. BA 9578 La Sérénade en mi majeur op. 22 La Sérénade en mi majeur de Dvorák pour orchestre à cordes est l'une de ses œuvres les plus populaires et les plus jouées. Elle a été écrite au printemps 1875, alors que le compositeur venait de connaître ses premiers succès en tant que chef d'orchestre et avait reçu une bourse d'études d'arts de l'Etat. La partition et les parties ont été publiées par Boosey & Hawkes à Berlin en 1879. L'édition Urtext est basée sur la partition autographe. Elle corrige les erreurs de la première édition et intègre ainsi, pour la première fois, les passages omis de l'autographe, notés "Vi-de". Cette reconstruction permet de clarifier la structure de la pièce. Katerina Nová, la directrice du Musée Dvorák de Prague, est l'auteur de l'avant-propos détaillé en tchèque, anglais et allemand et du commentaire critique en anglais. BA 10423 SatieAvant-dernières pensées pour piano d'Eric Satie Les "Avant-Dernières Pensées" sont constituées de trois pièces composées en 1915. Idylle est dédié à Claude Debussy, "modéré, je vous prie" sur un dessin persistant de la main gauche "La basse liée, n'est-ce pas?".  Aubade est dédié à Paul Dukas, "Pas vite" sur un seul rythme à la main droite et un chant sérieux à gauche. Méditation, dédié à Albert Roussel, s'anime dans un tempo "Un peu vif". Cette édition Urtext adhère fidèlement aux sources et reflète les dernières découvertes dans l'étude de la musique de Satie. Elle contient des traductions en anglais et allemand de tous les textes français du compositeur, de "tournes" aisées, des notes d'exécution par Steffen Schleiermacher, spécialiste de Satie, et un avant-propos en allemand et en anglais. Le niveau de difficulté est facile à modéré, de quoi fournir un répertoire à des fins pédagogiques. BA 10849 L'Album pour la Jeunesse, 43 pièces pour piano op. 68 de Robert Schumann lrg_01En 1848, après avoir terminé un album de petites pièces pour piano pour sa fille Marie, Schumann a conçu le plan d'un "album pour enfants" qui a connu un succès sans précédent. L'Album pour la Jeunesse est maintenant présenté dans une édition Urtext qui répond aux besoins des artistes. En plus des célèbres «Conseils aux jeunes musiciens" (en allemand, en anglais et dans la traduction en français de Liszt), d'autres pièces restées inédites du vivant de Schumann se trouvent en annexe. Pour la première fois, cette édition comprend également les indications de pédales originales de Clara Schumann. Le doigté proposé par Ragna Schirmer se base sur celui de Clara Schumann. BA 9641 Les oeuvres pour violon et piano de Janacek JanacekCette édition contient toutes les œuvres de Janácek pour violon et piano : la Sonate, la "Romance" et "Dumka" composés alors qu'il était encore étudiant. Bien que probablement écrite dès 1914, la Sonate pour violon et piano a été révisée à plusieurs reprises avant de finalement apparaître dans une version définitive en 1922. Cette nouvelle édition de la Sonate et de la "Romance" est basée sur le «Critical Edition complète des œuvres de Leoš Janácek" (Vol. E / 1) avec une notation plus claire afin d'optimiser la lisibilité. Pour "Dumka", l'éditeur s'est basé sur la seule source autographe, la partie de violon (toujours considérée comme perdue lorsque le volume de l'édition complète mentionnée ci-dessus a été publié) et la version révisée. Contrairement à la première édition, celle-ci contient également des marques dynamiques détaillées de Janácek. L'avant-propos en tchèque, allemand et anglais est de la plume de Alena Nemcova, éminente spécialiste du compositeur. BA 11512 La Symphonie en fa majeur Hob. I:89 de Haydn lrg_01-2La Symphonie Hob I:89  de Haydn appartient à un groupe de symphonies composées entre les symphonies "Parisiennes" et les "Londoniennes" -(Hob I 82-87.) (Hob I:. 93-104)-, les dernières composées avant ses voyages en Angleterre en 1791-92 et 1794-1795. La partition autographe de la Symphonie en fa majeur est datée de 1787. Haydn y emprunte deux mouvements d'une pièce antérieure, peut-être en raison de la pression des délais. Les deuxième et quatrième mouvements sont des arrangements des 2e et 3e mouvements de son Concerto en fa majeur Hob. VIIh: 5 pour deux "lire organizzate" et orchestre. Cette édition poursuit la collaboration de Bärenreiter et Henle à propos des grandes oeuvres chorales, des opéras et des symphonies de Haydn. Elle est basée sur l' "Edition complète des œuvres de Joseph Haydn" chez Henle. Le matériel complet d'exécution de plusieurs symphonies Sturm und Drang et des symphonies londoniennes et parisiennes est désormais disponible chez Bärenreiter. BA 10979 La Sonate pour contrebasse et piano de Hertl lrg_01-4Le célèbre contrebassiste, compositeur et chef d'orchestre tchèque František Hertl (1906-1973) a dirigé la section de contrebasse de l'Orchestre Philharmonique Tchèque à l'époque de Václav Talich et, plus tard, a enseigné au Conservatoire et à l'Académie des arts musicaux de Prague. Virtuose exceptionnel, il affichait une maîtrise consommée du potentiel et des qualités sonores expressives de son instrument. Composée en 1946, la Sonate pour contrebasse et piano en trois mouvements relève des défis artistiques et techniques qui lui ont maintenu sa place dans le répertoire de la contrebasse jusqu'à nos jours. BA11530   La Sonate pour piano et violoncelle op. 104 de Hummel HummelCélèbre en son temps, le compositeur et pianiste autrichien Johann Nepomuk Hummel (1778-1837) a étudié avec Mozart et était un ami de Beethoven. Parmi ses nombreuses œuvres, la sonate pour violoncelle et piano fut composée relativement tard, en 1824, et publiée deux années plus tard. En trois mouvements, elle dégage un délicieux accent romantique et le violoncelle est soutenu par une capricieuse partie de piano. Cette édition de Mark Kroll est la première publication critique de cette sonate. Elle est basée sur la première édition de 1826 et le manuscrit autographe, qui a servi de copie maîtresse pour la gravure. Une comparaison des sources met en lumière un certain nombre de détails négligés dans la première édition, en particulier en ce qui concerne la dynamique. BA 10904

Les commentaires sont clos.