Le Journal

Joana Carneiro en Galice

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

La cheffe d'orchestre portugaise Joana Carneiro (43 ans) sera principale cheffe d'orchestre invitée de la Real Filharmonía de Galicia dès début de la saison 2020-21.
Carneiro est aussi cheffe principale de l'Orquesta Sinfonica Portuguesa et du Teatro Sao Carlos à Lisbonne.

Née à Lisbonne, Joana Carneiro aurait pu être tentée par la carrière politique : elle est la troisième des neuf enfants de l'ancien ministre portugais de l'éducation Roberto Carneiro, et la nièce de l'homme politique portugais Adelino Amaro da Costa.
Dans sa jeunesse, elle joue de l'alto puis étudie la musique à l'Academia Nacional Superior de Orquestra de Lisbonne avec, entres, Jean-Marc Burfin. Elle traverse ensuite l'Atlantique pour mener à bien une maîtrise en musique à l'Université de Northwestern (près de Chicago) où elle travaille avec Victor Yampolsky et Mallory Thompson puis rejoint l'Université du Michigan pour un doctorat et elle y occupe le poste de cheffe de l'Orchestre Symphonique et Universitaire et de l'Orchestre Philharmonique de l'Université.

En 2002, elle est finaliste du Concours de direction Maazel-Vilar au Carnegie Hall, remporte les Prix de la Young Musician’s Foundation et du National Conductor Search.
De 2002 à 2005, elle est directrice musicale du Los Angeles Debut Orchestra et cheffe assistante de l'Orchestre de Chambre de Los Angeles. De 2005 à 2008, elle intègre la direction de l'Orchestre Philharmonique de Los Angeles.
Retour au Portugal pour débuter la saison 2005–06 au poste de principale cheffe invitée de l'Orchestre Métropolitain de Lisbonne puis, la saison suivante, de l'Orchestre Gulbenkian où elle restera jusqu'en 2013.
Mais, aux États-Unis, Joana Carneiro est nommée en janvier 2009 à la tête du Symphonique de l'Université de Berkeley avec un contrat initial de trois ans. Elle y est la première femme à occuper le poste et en 2010, elle reçoit le prix Helen M. Thompson de la Ligue des Orchestres américains.
Depuis 1er janvier 2014, elle dirige l'Orquestra Sinfónica Portuguesa au Teatro Nacional de São Carlos.
Elle est sans doute aussi la seule cheffe d'orchestre qui soit aussi la mère de triplés (depuis février 2017).

 

Jacqueline du Pré aurait 75 ans

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

Si, pour les mélomanes, elle restera toujours la jeune et prodigieuse violoncelliste que l'on sait, Jacqueline du Pré aurait aujourd'hui 75 ans.

Née à Oxford le 26 janvier 1945, Jacqueline du Pré fait preuve très jeune d'un talent musical exceptionnel et d'une prédilection pour le violoncelle.
À 10 ans, elle travaille avec William Pleeth, puis rejoint les plus grands : Pablo Casals à Zermatt en 1960, Paul Tortelier à Paris en 1962 et Mstislav Rostropovich à Moscou en 1966.
Dans le même temps, elle termine ses études à la Guildhall School of Music de Londres et fait ses débuts en concert, le 21 mars 1962, au Royal Festival Hall avec le Concerto pour violoncelle en mi mineur op. 85 d'Elgar. Sa marraine lui a offert un violoncelle Stradivarius à partir de 1673 ("Du-Pré-Stradivarius") et, trois ans plus tard, le "Davidow-Stradivarius" de 1712.
Sa carrière prend rapidement une dimension internationale.
En 1965, elle enregistre le Concerto d'Elgar pour EMI avec l'Orchestre Symphonique de Londres sous la direction de Sir John Barbirolli, une référence aujourd'hui encore.
L'année suivante, elle rencontre Daniel Barenboim qu'elle épouse l'année suivante. Suivent les concerts et enregistrements à deux, et en trio avec Pinchas Zukerman.
C'est en 1971, qu'elle ressent dans les doigts les premiers effets de la sclérose en plaque qu'on n'identifiera que deux ans plus tard.
Un enregistrement encore en 1971, quelques concerts jusqu'au début de l'année 1973, puis  des cours, occasionnellement, tandis que la maladie fait son chemin.
Le 19 octobre 1987, elle décédait à Londres à l'âge de 42 ans.

Festival de Salzbourg, 100e

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

A l'occasion du centenaire du Festival de Salzbourg, la Monnaie autrichienne émet une pièce anniversaire. Partiellement imprimée en rouge, une face de valeur affiche deux masques de théâtre (drame, comédie et tragédie) et l'autre un violon stylisé, un autre masque et une colombe de la paix. On peut y lire "Festival de Salzbourg 1920 - 2020 ".

Domingo, double début

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

Plácido Domingo ajoutera à l'automne prochain une 152e rôle à son répertoire.
Cette fois, c'est vers Donizetti qu'il se tourne et ce sera à Bergame où il fera aussi ses débuts, dans le rôle-titre de Belisario en version de concert.

Du nouveau à Aix-en-Provence

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

Au Festival d'Aix-en-Provence, Pierre Audi maintient ses choix : présenter des œuvres encore jamais données à Aix et mettre en relation des stars de l'opéra avec des jeunes talents.

Feront ainsi leur entrée au répertoire, Wozzeck (Alban Berg) dans une mise en scène de Simon McBurney avec Sir Simon Rattle et le London Symphony Orchestra, et Christian Gerhaher tiendra le rôle-titre, et  Le Coq d'or (Rimski-Korsakov) mis en scène par Barrie Kosky avec Sabine Devieilhe, Dmitry Ulianov et l'Orchestre National de Lyon sous la baguette d'Aziz Shokhakimov.

Côté baroque, ce sont la Cappella Mediterranea et Leonardo Garcia Alarcon qui seront de la partie avec deux opéras de Monteverdi : Le Couronnement de Poppée mis en scène par Ted Huffman et L'Orfeo en version de concert.

Autre événement-phare : la création mondiale de Innocence, opéra-thriller de Kaija Saariaho sur un livret original de Sofi Oksanen où les fantômes du passé qui viennent hanter un banquet de mariage. C'est la première fois qu'une femme compose un opéra pour le festival d'Aix et il sera co-produit avec cinq maisons d'opéras internationales qui assureront sa longévité.

Et puis, pas d'Aix sans Mozart : Cosi fan tutte sera mise en scène par Dmitri Tcherniakov.

 

 

Mahler à Amsterdam

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

Le Concertgebouw d'Amsterdam a annoncé un Festival Gustav Mahler du 8 au 17 mai.
Au programme, quatre grands orchestres qui ont été dirigés par le Maître : le New York Philharmonic dirigé par Jaap van Zweden, l'Orchestre du Concergebouw avec Myung-Whun Chung, le Berliner Philharmoniker sous la baguette de Kirill Petrenko et le Wiener Philharmoniker dirigé par Daniel Barenboim.
Parmi les autres invités, on compte l'Orchestre des jeunes Gustav Mahler avec Daniel Harding et l'Orchestre du Festival de Budapest avec Ivan Fischer.
En même temps, dans la petite salle de récital, un cycle de musique de chambre accueillera l'Amsterdam Sinfonietta, le Nieuw Amsterdams Klarinet Kwartet et un cycle de lieder.
Au pavillon Mahler : retransmission en direct des concerts précédés de dix courtes vidéos de présentation, un programme de films et de documentaires consacrés à Gustav Mahler, des concerts apéritifs et des conférences sur le thème "Mahlers Zeitgeist".
Un symposium international sur les sources utilisées par Gustav Mahler pour ses compositions sera organisé par la Société internationale Gustav Mahler de Vienne et la Gustav Mahler Stichting Nederland.
Enfin, sous le titre "Me, Myself and Mahler", une série d'initiatives seront mises en place pour rapprocher les jeunes téléspectateurs du compositeur.
Ailleurs dans la ville, un programme de concerts et de représentations théâtrales autour de Mahler au Théâtre Bellevue proposera, et ne exposition "Mahler et ses amis néerlandais" (photos du compositeur Alphons Diepenbrock illustrant le lien entre Mahler et Mengelberg) au Rijksmuseum.

Le Musikpreis de la Fondation Siemens à Tabea Zimmermann

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

La Fondation Ernst von Siemens a attribué son prestigieux Musikpreis à l'altiste allemande Tabea Zimmermann, en hommage à une artiste "qui met toute son énergie à pénétrer dans les profondeurs de l'être musical et à partager cette expérience avec le public".
La Fondation précise encore que le prix est une reconnaissance de sa manière incorruptible de faire de la musique, de son attitude sincère et personnelle, de son intégrité artistique, ainsi que de son souci d'une qualité qui n'accepte aucun compromis, de l'éclairage totalement nouveau qu'il a donné à son alto, de son engagement pour la musique contemporaine et, enfin et surtout, de ses résultats extraordinaires dans le domaine de l'éducation.

Le prix de 250 000 euros lui sera remis le 11 mai à Munich. Au cours de la cérémonie, l'Ensemble Resonanz donnera Lachrymae de Benjamin Britten (1er Prix en 1974) avec Tabea Zimmermann.

Depuis sa création en 1974, le Musikpreis a été décerné à des personnalités telles qu'Olivier Messiaen, Leonard Bernstein, Claudio Abbado, Maurizio Pollini, Daniel Barenboim ou Gidon Kremer. Chaque année, la Fondation Ernst von Siemens pour la musique investit plus de 3,6 millions d'euros dans des prix et des financements pour des projets musicaux, notamment dans le domaine de la musique contemporaine par le biais de nouvelles commandes, mais aussi en soutenant des festivals, des concerts, des projets pour les enfants et les jeunes.

 

 

Nouveau concours de Quatuor à cordes

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

La première édition du Concours International de Quatuor à cordes "Villa de Mancha Real" (Espagne) aura lieu en juillet 2020.
Il est destiné aux quatuors à cordes de toutes les nationalités dont les membres sont âgés de 18 à 35 ans.
Inscriptions : du 1er février au 1er mai 2020.
Informations : www.manchareal.es

 

Détroit

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

Le chef italien Jader Bignamini a été nommé à la direction musicale de l'Orchestre Symphonique de Detroit à partir de la saison prochaine pour trois concerts du cycle classique de la saison et il débutera avec la 9e Symphonie de Beethoven en décembre.

Né à Crema, Jader Bignamini (43 ans) s'est formé au Conservatoire de Piacenza avant de devenir clarinettiste de l'Orchestre Symphonique "Giuseppe Verdi" de Milan où il est maintenant chef en résidence. Ce qui ne l'a pas empêché de diriger Traviata à l'Opéra d'État de Bavière, Onegin à Klagenfurt et Aida à Toronto, ou les orchestres de Houston, Dallas et du Minnesota. Il a fait ses débuts avec l'Orchestre symphonique de Detroit en juin 2018, dirigeant Turandot en remplacement de Leonard Slatkin. Elle y a ensuite dirigé la 4e Symphonie de Mahler.

Prix Leonard Bernstein

par http://countrywild.ca/dating-delilah-judah-smith/

Le Prix Leonard Bernstein va cette année au flûtiste grec Stathis Karapanos (23 ans).
Avant lui, ce prix réservé aux jeunes talents et très convoité au niveau international, a été décerné à Lang Lang, Martin Grubinger, Anna Vinnitskaya, Cameron Carpenter, Krzysztof Urbański et, plus récemment, Emily D'Angelo.

Stathis Karapanos est né à Athènes en 1996. Il entre à six ans au Conservatoire National d'Athènes puis, à 13 ans, à l'École nationale de musique de Sofia. Au cours de ses études, il joue régulièrement avec l'Orchestre national des jeunes, remporte divers concours internationaux et se produit en soliste avec des orchestres professionnels.
En 2013, il arrive à la Hochschule für Musik Karlsruhe, y obtient son diplôme cinq ans plus tard et maintient avec elle des liens étroits, restant membre régulier de l'Orchestre universitaire et créant des œuvres de la classe de composition de Wolfgang Rihm.
Il s'est déjà produit en soliste avec, entre autres, 
l'Orchestre symphonique d'État d'Athènes (Grèce), l'Orchestre FM Classic Radio (Bulgarie) ou l'Ensemble Zeitlose Musik (Allemagne).
Curieux d'explorer, il se frotte à la flûte traversière, le piccolo, l'alto et la contrebasse dans un éventail de styles contemporains incluant le free jazz et le hard rock.
En 2016, Stathis Karapanos a été nommé directeur du département de musique classique du Festival Santorini Arts Factory. En 2017, il a été invité à jouer de la première flûte avec le Greek Youth Symphony Orchestra sous la direction de Dionysis Grammenos puis il a été nommé première flûte solo de l'Orchestre Symphonique d'État d'Athènes, poste qu'il a occupé jusqu'à ce qu'il rejoigne Philippe Bernold au Conservatoire National Supérieur de Paris.