Le Journal

Roberto González-Monjas, chef de la Sinfónica de Galicia à partir de 2023.

par

La mairesse de La Corogne et présidente du Consortium pour la promotion de la musique, Inés Rey, a annoncé la nomination de Roberto González-Monjas au poste de chef principal. Le processus de sélection a compté avec la collaboration des musiciens de la Sinfónica de Galicia, représentés par son comité artistique, à travers un vote dans lequel Roberto González-Monjas a reçu la meilleure évaluation.

Chef principal de l'orchestre du Musikkollegium Winterthur (Suisse) et chef principal invité de l'Orchestre National de Belgique, González-Monjas est un chef dont la vision musicale, le charisme, le magnétisme, ainsi que sa projection internationale croissante font que sa nomination est idéale pour une nouvelle étape de la Sinfónica de Galicia.
Outre des concerts aux prestigieux festivals de Salzbourg, Verbier et Lucerne, il a dirigé des orchestres de l'envergure du Mahler Chamber Orchestra, de l'Orchestre du Mozarteum de Salzbourg et de l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, et il fera ses débuts au cours des prochaines saisons avec l'Orchestre de la Radio suédoise, l'Orchestre du Capitole de Toulouse, le Baltimore Symphony, l'Orchestre Philharmonique de Hong Kong et l'Orchestre Philharmonique d'Oslo.

Violoniste de formation, Roberto González-Monjas a fait ses premiers pas en tant que premier violon de l'Orquesta Joven de la Sinfónica de Galicia, entre 2005 et 2007, rôle qu'il exercera ensuite professionnellement dans l'Orchestre de l'Académie nationale de Santa Cecilia à Rome pendant six ans.
Sa passion pour la formation de nouvelles générations de musiciens l'a conduit à fonder Iberacademy (Academia Orquestal Iberoamericana) avec le chef Alejandro Posada, dans le but de créer un modèle efficace et durable d'éducation musicale en Amérique latine, en se concentrant sur les segments vulnérables de la population et en soutenant les jeunes musiciens talentueux.

Concours de Genève, piano, les demi-finalistes

par

Après la première épreuve, qui s'est déroulée en ligne du 12 au 18 septembre, neuf pianistes ont été sélectionné·es pour la demi-finale du 76e Concours de Genève :

- Jae Sung Bae (22 ans, Corée)
- Sergey Belyavsky (28 ans, Russie)
- Kevin Chen (17 ans, Canada)
- Kaoruko Igarashi (27 ans, Japon)
- Miyu Shindo (19 ans, Japon)
- Zijian Wei (23 ans, Chine)
- Yonggi Woo (27 ans, Corée)
- Adria Ye (24 ans, Etats-Unis)
- Vsevolod Zavidov (16 ans, Russie)

La demi-finale publique se déroulera à Genève en trois étapes : les candidat·es présenteront un récital solo ainsi qu'un concert de musique de chambre.
Nouveauté de cette année, les demi-finalistes devront également présenter et défendre un projet artistique personnel.
La Finale se déroulera le 3 novembre au Victoria Hall avec l'Orchestre de la Suisse Romande, sous la direction de Maržena Diakun.

Le jury : Janina Fialkowska, Présidente (Canada), Florent Boffard (France), Josu de Solaun (Espagne / USA), Till Fellner (Autriche), Momo Kodama (Japon), Marianna Shirinyan (Arménie / Danemark) et Gilles Vonsattel (Suisse / USA).

Le "Chat botté" au Pays de Galles

par

Une nouvelle production d'El gato con botas de Xavier Montsalvatge sera présentée dans tout le Pays de Galles dans le cadre de la cinquième tournée SmallStages du Mid-Wales Opera. Chantée en anglais, elle se déplacera dans treize lieux, notamment à Colwyn Bay, Mold, Presteigne, Ludlow et Swansea.

Avec une mise en scène et une scénographie de Richard Studer, qui a également écrit la traduction anglaise, elle sera dirigée musicalement par Jonathan Lyness, dans une réduction pour ensemble de chambre.

El gato con botas, sur un livret de Néstor Luján, est le premier opéra de Montsalvatge, achevé en 1947 et créé au Gran Teatre del Liceu à Barcelone en janvier 1948, sous la direction musicale de Carlos Suriñac.
Sa première au Royaume-Uni, dirigée par Paul Wingfield, a eu lieu en 2013 au Linbury Studio du Royal Opera House Covent Garden.

Orfeo ed Euridice, 260 ans

par

Orphée et Eurydice (titre original en italien Orfeo ed Euridice) est le trentième et plus célèbre opéra de Christoph Willibald Gluck.
Il s'agit d'une azione teatrale per musica, ou, selon les indications de la version française, d'une tragédie opéra (drame héroïque) en trois actes. Il raconte le mythe grec d'Orphée et Eurydice. C'est à l'occasion de cet opéra qu'est créé le poste de harpe au sein de l'orchestre de l'Opéra de Paris (alors Académie royale de musique).

Il en existe au moins quatre versions différentes :
- la version originale viennoise, en italien, où le rôle-titre masculin est confié à un contralto castrat ;
- la version de Parme, encore en italien, réorganisée en un seul acte (une sorte d’acte de ballet à la française), où le rôle-titre est transposé par Gluck lui-même pour le soprano castrat, Vito Giuseppe Millico (it) ;
- la version de Paris, en français, modifiée et élargie par Gluck lui-même, où le rôle-titre est chanté par une haute-contre ;
- la version arrangée par Berlioz au xixe siècle, où le rôle-titre est confié à une mezzo-soprano.

L'œuvre originale fut créée à Vienne le  au Burgtheater en présence de l'impératrice Marie-Thérèse. Le livret en italien est de Ranieri de’ Calzabigi ; la chorégraphie du ballet était réglée par Gasparo Angiolini ; le rôle-titre était tenu par le castrat Gaetano Guadagni.

Concours d'orgue Buxtehude, le palmarès

par

Le Premier Prix du Concours d'orgue Buxtehude de cette année, doté de 8.000 euros, a été remporté par Sunkyung Noh (28 ans, Corée du Sud). Noh a étudié l'orgue à Séoul et à Hambourg avec Wolfgang Zerer.
Le 2e Prix, d'une valeur de 5.000 euros, a été remporté par Alexander Little (Grande-Bretagne). Le 3e Prix, doté de 3.000 euros, a été attribué à l'organiste allemand Frederik Kranemann.
Les trois lauréats s'étaient qualifiés parmi 18 participants venus de Pologne, d'Allemagne, d'Espagne, de Corée, du Japon et des États-Unis pour la finale, qui s'est déroulée à St. Jakobi Lübeck. Les jeunes organistes s'étaient auparavant affrontés en plusieurs manches sur des orgues historiques dans trois églises.

Le Concours d'orgue Buxtehude de Lübeck est organisé par le conservatoire de musique de Lübeck (MHL). Le concours a été organisé pour la première fois dans le cadre de l'année de la fête de Buxtehude à Lübeck en 2007 et a lieu tous les trois ans. En raison de la pandémie, il a dû être reporté d'un an. Le prochain est prévu pour l'année 2025.

Dietrich Buxtehude, qui a donné son nom à la manifestation, est l'un des principaux représentants de l'école d'orgue d'Allemagne du Nord. Le Concours d'orgue Buxtehude renoue avec cette tradition et donne à de jeunes organistes du monde entier la possibilité de se produire sur les orgues historiques de Lübeck.

Cette année, le jury international présidé par Jon Laukvik était composé de Bine Bryndorf, Edoardo Belotti, Pieter van Dijk, Arvid Gast, Matthias Neumann, Jean-Baptiste Robin, Krzysztof Urbaniak et Claus Fischer.

Barenboim suspend ses activités pour les mois à venir

par

Le pianiste et chef d'orchestre Daniel Barenboim (Buenos Aires, 1942) a publié mardi sur ses réseaux sociaux une déclaration annonçant qu'en raison d'une grave maladie neurologique dont il souffre depuis quelque temps, il suspend temporairement toutes ses activités musicales.

Dans une note laconique publiée en anglais et en allemand, Barenboim a déclaré : C'est avec un mélange de fierté et de tristesse que j'annonce que je me retire de mes activités d'interprète, en particulier de mes engagements de chef d'orchestre, pour les prochains mois. Ma santé s'est détériorée ces derniers mois et on m'a diagnostiqué une grave maladie neurologique. Pour l'instant, je dois me concentrer sur ma santé physique autant que possible. La musique a été et reste une partie essentielle et permanente de ma vie. J'ai vécu dans et par la musique toute ma vie et je continuerai à le faire aussi longtemps que ma santé le permettra. Lorsque je regarde en arrière et que je regarde en avant, je me sens non seulement satisfait, mais aussi profondément épanoui.

Ces derniers mois, Barenboim a déjà été contraint d'annulernombre de concerts dont sa participation à la nouvelle production du Ring de Wagner au Staatsoper de Berlin. Depuis lors, les rumeurs sur la santé et l'avenir professionnel du maestro argentin n'ont cessé d'enfler, jusqu'à l'annonce d'aujourd'hui, qui vient confirmer les pires prédictions.

L'Orchestre de Brandebourg a un nouveau chef

par

L'orchestre de Brandebourg a choisi Andreas Spering comme nouveau chef d'orchestre principal. Le contrat débutera le 1er août 2023.
Spering s'est imposé parmi onze candidats. Il donnera son premier concert avec l'orchestre symphonique dès mars 2023. En outre, le chef commencera immédiatement à planifier les concerts pour la saison 2023-24. Andreas Spering

Spering (né en 1966) est considéré comme l'un des plus grands spécialistes de la pratique d'exécution historiquement informée en Allemagne. Au cours de la saison 2021-22, il a notamment dirigé le Philharmonisches Staatsorchester Hamburg, le Beethoven Orchester Bonn, le Lapland Chamber Orchestra et l'Orchestre Philharmonique de Bruxelles. Cette saison, il dirige entre autres la nouvelle production de la Flûte enchantée à l'Opéra national du Rhin.

Peter Gülke a été le dernier chef de l'Orchestre Symphonique de Brandebourg de 2015 à 2020. Olivier Tardy devait lui succéder. Son entrée en fonction pour la saison 2021-22 a d'abord été repoussée d'un an, mais il était déjà premier chef invité de l'orchestre. Fin 2021, l'artiste français a refusé la proposition de contrat. Son engagement en tant que chef invité a donc pris fin cet été.

 

Encore une annulation pour Currentzis

par

La Philharmonie de Cologne a annulé le concert de Teodor Currentzis avec l'Orchestre Symphonique de la SWR prévu en janvier 2023. Nous avons décidé d'annuler le concert avec Teodor Currentzis, a déclaré lundi le directeur de la Philharmonie Louwrens Langevoort. Certes, la performance artistique du chef d'orchestre est appréciée. Mais plus de six mois après le début de la guerre, une position sur la situation politique devrait être identifiable, a justifié l'intendant.

Pour rappel :
Currentzis (50 ans) est critiqué pour ne pas s'être exprimé jusqu'à présent sur la guerre d'agression russe contre l'Ukraine. Son ensemble MusicAeterna, basé à Saint-Pétersbourg, est financé par la grande banque semi-publique russe VTB. L'Orchestre Symphonique de la SWR, dont Currentzis est le chef principal depuis 2018, n'a pas renouvelé son contrat qui court jusqu'en 2024. François-Xavier Roth a été récemment présenté comme son successeur. Le Français a dirigé l'Orchestre Symphonique de la SWR de Baden-Baden et Fribourg de 2011 à 2016, avant que celui-ci ne fusionne avec l'Orchestre Symphonique de la radio de Stuttgart pour former l'Orchestre symphonique de la SWR.

 

Jordi Savall se plonge dans les symphonies de Schubert

par

Après le projet beethovénien avec les neuf symphonies, Jordi Savall s'attaque à Schubert et à deux pages engagées du symphonisme germanique (la Symphonie n° 8 "Inachevée" et la Symphonie n° 9 "La Grande") en dirigeant Le Concert des Nations selon des critères philologiques qui rendront sûrement des œuvres aussi connues inédites pour les auditeurs d'aujourd'hui.

Avec ses deux dernières symphonies -dont la Symphonie n° 8 en si bémol, en deux mouvements, dite "inachevée"- Franz Schubert abandonne la symphonie classique et rejoint esthétiquement Beethoven dans une conception clairement romantique, loin du mouvement esthétique Sturm und Drang. La Neuvième Symphonie mérite amplement le surnom de "Grande" pour son ampleur et pour être une œuvre complexe qui synthétise le présent et le futur dans ses quatre mouvements. Elle a été créée à titre posthume en 1839, sous la direction de Felix Mendelssohn. Schubert était mort onze ans plus tôt.

 

Jonathan Bloxham aux London Mozart Players

par

Les London Mozart Players ont nommé Jonathan Bloxham au titre étrange de chef d'orchestre en résidence et de conseiller artistique.

M. Bloxham était auparavant le chef d'orchestre adjoint de Mirga au CBSO.