Le Journal

Rapprochement constructif

par

Guido Jardon, Directeur général de l'IMEP, intègre le Conseil d'Administration de l'UNamur. Une heureuse nomination qui renforce et consolide les liens déjà étroits entre les deux institutions namuroises. Elle favorisera également de nombreux échanges d'expériences et de savoir-faire autour, notamment, de la Culture.

Deux chefs au lieu d'un à Bari

par

Le chef italien Giacomo Sagripanti vient d'être annoncé comme principal chef invité du Teatro Petruzzelli de Bari. Je dirigerai un titre en 2022, deux titres et deux concerts symphoniques en 2023, précise-t-il.
La Fondation Teatro Petruzzelli Massimo Biscardi a également désigné Hansjörg Albrecht comme principal chef invité pour la musique symphonique.
Les deux directeurs remplacent Giampiero Bisanti qui a cumulé ces deux postes que le théâtre préfère désormais garder distincts.

Natasha Loges à Fribourg cet été

par

Natasha Loges, professeur de musicologie au Royal College of Music de Londres, reprendra au semestre d'été 2022 la chaire de musicologie avec spécialisation en histoire de la musique des 19e et 20e siècles à la Haute Ecole de musique de Fribourg.

Natasha Loges a étudié le piano à la Guildhall School of Music and Drama de Londres ainsi que la musicologie et l'analyse musicale au Kings College de Londres. Elle a rédigé sa thèse de doctorat sur les lieder de Johannes Brahms à la Royal Academy of Music (University of London).

Natasha Loges se produit régulièrement en tant qu'accompagnatrice de lieder. Elle intervient régulièrement sur la BBC Radio 3, écrit des critiques et des articles pour le BBC Music Magazine et donne des conférences dans des festivals et des salles de spectacle, notamment au Southbank Centre et au Wigmore Hall de Londres, au Oxford Lieder Festiva, au Leeds Lieder et au Festival international du Lied à Zeist (Pays-Bas). Actuellement, elle est également présidente de la commission des événements de la Royal Musical Association britannique.

Entre Rythme Signé et Rythme en Mouvement, à l'IMEP

par

La section pédagogique de l’IMEP a le plaisir de convier à sa journée annuelle de formation "Entre Rythme Signé et Rythme en Mouvement".
L'événement prend place le samedi 5 mars 2022 de 9h à 16h30, dans les locaux de l’IMEP, Rue Henri Blès 33a à Namur (Salzinnes).

Avec Ariane Crespin, professeure de Rythmique et Mouvement et SYSMO, premier groupe européen professionnel qui pratique le langage du Rythme Signé.

Les ateliers

Le plaisir de la musique par le mouvement 
Expérimenter le lien entre le mouvement et la musique, entre le rythme musical et le rythme corporel. Découvrir aussi les outils de la méthode Dalcroze, la manipulation d’objets et le plaisir des jeux de réactions. Appliquer aussi la matière travaillée dans des réalisations créatives  et vocales. Animatrice : Ariane Crespin, professeure de Rythmique et Mouvement au Conservatoire Royal de Liège et à l’Institut de Rythmique Dalcroze de Bruxelles, où elle a été formée.

Le Rythme Signé
Rhythm with Signs, le Rythme Signé ou Ritmo Con Senas tel que nommé par son créateur Santiago Vazquez (Buenos Aires, Argentine), est un langage gestuel spécifiquement dédié à la pratique de la composition instantanée. Santiago crée le langage en 2006 pour son groupe La Bomba de Tiempo, rapidement devenu un phénomène culturel et social incontournable de Buenos Aires.
Le Rythme Signé, c’est un langage de 120 gestes permettant à un directeur (chef d’orchestre) de communiquer avec un ensemble de musiciens pour le guider dans une création spontanée et collective : la composition instantanée. En temps réel et avec grande précision, il précise au moyen de gestes le contexte (tonalité, signature rythmique, tempo, subdivision, etc.), les rôles (clave, solo, base, commentaires, proposition, etc.), la structure (breaks, mémoires, appels et réponses, etc.) et applique des effets (delays, filtres, etc.).
L’ensemble se prête à un jeu libératoire qui questionne nos dynamiques collectives, nos actes et notre liberté, et ouvre la voie à un nouvel apprentissage collectif de la musique, à tous les niveaux du processus.
En mai 2012, Augustin de Bellefroid et Mauro Sarachian sont allés à Buenos Aires pour étudier le Rythme Signé et, à leur retour, ils fondent Sysmo à Bruxelles, premier groupe européen qui pratique le langage professionnellement et participe avec Santiago Vazquez à son expansion

Prix pour la journée : 50€ / 35€ pour les anciens étudiants de l’IMEP et maitres de stage 2021-2022. Sandwich, boisson, café compris dans le prix.

Inscription obligatoire : billetterie@imep.be ou 081/73.64.37. Le paiement sur le compte BE62 3500 1539 7861 confirme l’inscription. Attention, nombre de places limité. Présentation du CST probablement nécessaire.

 

Le pianiste français Pierre-Laurent Aimard reçoit le Prix Léonie Sonning.

par

Doté d'un million de couronnes danoises (environ 134.000 euros), le Prix Léonie Sonning est l'un des plus importants prix de musique en Scandinavie. Il est décerné par la fondation du même nom. Le président du conseil d'administration, Esben Tange, a justifié le choix par le style de jeu d'Aimard ainsi que par ses programmes qui réunissent des compositeurs de différentes époques et favorisent ainsi les nouvelles interprétations de classiques. Aimard devrait recevoir le prix début octobre au DR Koncerthus dans le cadre d'un concert avec le Royal Danish Orchestra sous la direction de Sylvain Cambreling. Celui-ci aura lieu pendant un festival de portraits, au cours duquel Aimard donnera également une masterclass.

Pierre-Laurent Aimard est né à Lyon en 1957. Il a étudié au Conservatoire de Paris avec Yvonne Loriod et à Londres avec Maria Curcio. Le coup d'envoi de sa carrière internationale de pianiste a été donné par le premier prix du Concours Messiaen. À l'initiative de Pierre Boulez, il devient le premier pianiste soliste de l'Ensemble InterContemporain et collabore avec de nombreux compositeurs contemporains. Il se consacre à la musique contemporaine tout en se produisant régulièrement en tant que soliste dans le répertoire traditionnel et dans des formations de musique de chambre sur les scènes internationales. Il a été "artiste en résidence" dans différentes salles de concert, notamment au Carnegie Hall de New York, au Konzerthaus de Vienne, à la Philharmonie de Berlin, à l'Alte Oper de Francfort et au Festival de Lucerne. De 2009 à 2016, il a dirigé le Festival d'Aldeburgh. Son travail artistique a été récompensé à plusieurs reprises :  il est membre de l'Académie bavaroise des Beaux-Arts et a reçu le Royal Philharmonic Society's Instrumentalist Award ainsi que le Ernst von Siemens Musikpreis. Aimard est professeur à la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne et il a été professeur associé au Collège de France. Il a également enseigné au Conservatoire de Paris.

Le prix de musique Léonie Sonning -de la fondation du même nom- est décerné chaque année depuis 1959. Son nom vient de la veuve de l'auteur danois Carl Johan Sonning. Le prix récompense l'œuvre d'un compositeur, d'un musicien, d'un chef d'orchestre ou d'un chanteur de renommée internationale. Il n'est pas nécessaire d'avoir un lien avec le Danemark. Parmi les précédents lauréats, on trouve Arvo Pärt, Daniel Barenboim, Leonidas Kavakos, Isaac Stern, Mstislav Rostropovich, Benjamin Britten, Leonard Bernstein et Igor Stravinsky.

Rigoletto à Madrid

par

Ludovic Tézier, Etienne Dupuis et Quinn Kelsey se partageront le rôle-titre dans le Rigoletto qui sera donné au Teatro Real de Madrid en décembre 2023.

Per-Otto Johansson à Detmold

par

Le Suédois Per-Otto Johansson (48 ans) assumera à partir de la prochaine saison le poste de directeur musical du Landestheater Detmold.

Per-Otto Johansson a commencé ses études au Conservatoire de Malmö avec Gunnar Staern et a terminé ses études en 2003 avec distinction avec Michel Tabachnik à l'Académie royale de musique de Copenhague. Pendant ses études, il a participé à des master classes avec Kurt Sanderling et Manfred Honeck. Leif Segerstam et Esa-Pekka Salonen ont également été ses mentors.

De 2006 à 2009, il était premier chef d'orchestre au Theater Vorpommern. En 2007, il a fait ses débuts à l'Opéra Royal de Stockholm, suivis par des débuts à l'Opéra National du Danemark, à l'Opéra de Värmland à Karlstad et à l'Opéra de Malmö, où il est depuis lors invité permanent. Il a dirigé de nombreux orchestres en Scandinavie, comme le Gothenburg Symphony Orchestra, l'Orchestre Philharmonique de Copenhague, l'Orchestre Symphonique de Göteborg ainsi que les orchestres symphoniques de Stavanger, Aalborg, Aarhus, Odense. Il a également été au pupitre de Gelders Orkest, du Residentie Orkest Den Haag, du Nederlands Philharmonisch Orkest et de la Philharmonie de Bruxelles.

Contrat renouvelé à Valence

par

Le comité exécutif du Patronato de Les Arts a décidé de renouveler le contrat qui lie Jesús Iglesias en tant que directeur artistique du Palau de Les Artes de Valence jusqu'en 2027. Le contrat actuel expire le 31 décembre 2022, mais les deux parties avaient convenu que, s'il y avait un accord pour le renouvellement, il devrait être annoncé un an à l'avance, comme c'est maintenant le cas.

Jesús Iglesias (°Gijón, 1971) a été choisi pour assurer la direction artistique du Palau de Les Arts en remplacement du précédent titulaire, Davide Livermore. Lors du processus de sélection, son profil a été considéré comme le plus adapté au poste, compte tenu de sa formation spécifique et de sa grande expérience en matière de gestion culturelle. À l'époque, Iglesias était directeur du département artistique du Dutch National Opera & Ballet aux Pays-Bas. Il a également été coordinateur artistique du Teatro Real de Madrid entre 2002 et 2012, après en avoir été le directeur artistique et musical adjoint de 1997 à 2001. Auparavant, il avait collaboré à la direction artistique du Teatro Colón de Buenos Aires.

Iglesias est titulaire d'une maîtrise en gestion culturelle de la musique, du théâtre et de la danse de l'université Complutense de Madrid et a également enseigné le piano au Conservatorio Superior de Música y Danza de Oviedo. Il est également titulaire d'un diplôme en économie et en études commerciales de l'Université d'Oviedo.

Pekka Kuusisto reçoit le "Scotta" en prêt

par

Pekka Kuusisto dispose désormais du "Scotta" d'Antonio Stradivari (c.1709) prêté par un mécène pour une période indéfinie.
L’instrument correspond à la période la plus célèbre du fabricant. Il a appartenu à des musiciens éminents au cours des 100 dernières années, dont la soliste danoise Frida Schytte qui était connue sous le nom de Frida Scotta, d'où le nom.
Le violon passa à la fille de Schytte qui le vendit à Emil Hermann en 1935. Hermann a apporté le violon à New York et l’a vendu à Barbara Kempner en 1936. Kempner a joué dans le Busch Ensemble, fondé dans les années 1940 par le violoniste Adolf Busch (cofondateur du Festival de Marlboro). Le violon a ensuite été légué au Marlboro Music Festival dans les années 1980.

Il y a des sons pour tout, a déclaré Pekka Kuusisto, du calme intérieur absolu à la panique déchaînée, et cela transforme en quelque sorte même les idées les plus extrêmes en poésie. [...] C'est un nouveau métier avec ce violon.

Kuusisto est aussi directeur artistique de l’Orchestre de Chambre norvégien et partenaire artistique de l’Orchestre de Chambre Saint-Paul et de l’Orchestre de Chambre Mahler. Il joue également avec l’Orchestre Symphonique de San Francisco, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen et il est cette saison mis en exergue par le Philharmonia.

Concours WPTA Spain, le palmarès

par

La première édition du concours WPTA SPAIN [World Piano Teacher Association Spain] vient d'annoncer les noms des pianistes gagnants. Le 1er Prix a été attribué à la Chinoise Xiaoya Liu qui a déjà remporté le 1er prix du Concours international de piano de Sicile, du Concours international de piano Wideman, du Concours international de piano pour artistes de New York, du Concours de musique de Paris et du Concours de concerto PianoTexas. Au cours de la saison 2022-23, elle donnera des récitals aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Bulgarie, en Chine et en Malaisie.
Le 2e Prix va au Japonais Kenichiro Kojima, le 3e au Canadien Jaeden Izik-Dzurko et à l'Ukrainienne Anfisa Bobylova, le 4e à Yixiang Hou et Shion Ota, le 5e à Zitong Wang et Stanislav Korchagin, le 6e au Chinois Meiling Fang.
Le Prix Spécial de la meilleure interprétation a été attribué à Abraham Tena Manrique.