Sur un Stradivarius Dancla

par https://www.naukrilabs.com/

Benjamin BRITTEN (1913 - 1976)
Concerto pour violon et orchestre op. 15
Mieczyslaw WEINBERG (1919-1996)
Concerto pour violon op. 67

Linus ROTH (violon), Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, dir. : Mihkel KÜTSON
DDD-2013-62’ 50’’-Texte de présentation en anglais et en allemand-Challenge CC72627

Les discophiles quelque peu aventureux connaissent bien le violoniste allemand Linus Roth, qui a notamment enregistré avec son comparse, le pianiste José Gaillardo, l’intégrale des sonates pour violon et piano de Mieczyslaw Weinberg -ce compositeur russe dont le nom a longtemps été occulté par celui de Dimitri Chostakovitch et dont le copieux catalogue comprend dix-sept quatuors à cordes et vingt et une symphonies, écrites entre 1942 et 1992. Cette fois, Linus Roth s’est attaqué à l’unique Concerto pour violon de Mieczyslaw Weinberg, une œuvre en sol mineur datant de 1959 et créée par Leonid Kogan. Son interprétation, à la fois vigoureuse et soucieuse des contrastes mélodiques, est des plus convaincantes, servie, il est vrai, par un instrument exceptionnel, un des quatre Stradivarius Dancla qu’on connaît et qui a été prêté à Linus Roth par une banque du Baden Wurtemberg. Et son interprétation est tout aussi excellente dans le curieux Concerto pour violon et orchestre écrit par Benjamin Britten en 1939, alors qu’il séjournait en compagnie de Peter Pears en Amérique du Nord. Curieux parce qu’elle n’annonce guère le compositeur d’opéras, ou seulement de loin en loin, et qu’il n’évite pas non plus un certain académisme. Ce concerto frappe aussi par sa durée (près de trente-cinq minutes) et le fait qu’il s’achève sur une longue passacaille langoureuse traversée par de violents éclats orchestraux. Un disque de qualité confirmant que Linus Roth est bel et bien aujourd’hui un des meilleurs violonistes de la jeune génération.
Jean-Baptiste Baronian

Son 9 - Livret 6 - Répertoire 8 - Interprétation 9

Les commentaires sont clos.