Mots-clé : De Nederlandse Opera

L'âme même de la musique russe

par https://parjustrec.com/

0126_JOKERNicolai RIMSKY-KORSAKOV
(1844-1908)
La Légende de la ville invisible de Kitège et de la vierge Fevronia

Svetlana IGNATOVITCH (Fevronia), John DASZAK (Grichka Kutierma), Maxim AXENOV (le prince Vsevolod), Vladimir VANEEV (le prince Youri), Alexey MARKOV (Féodorv Poyarok), Mayram SOKOLOVA (le page), solistes, Choeurs du Nederlandse Opera, Nederlands Philharmonisch Orkest, dir.: Marc ALBRECHT, mise en scène : Dmitri TCHERNIAKOV, réalisation : Michel VERMEIREN
2014-2DVD-187 ''- Notice et synopsis en anglais, français et allemand-pas de livret-chanté en russe-Opus Arte OA 1089 D

Une gemme de l'expressionnisme allemand

par https://parjustrec.com/

Franz SCHREKER (1878-1934)
Der Schatzgräber
Tijl FAVEYTS (Le Roi), Manuela UHL (Els), Raymond VERY (Elis), Graham CLARK (le Bouffon), Kay STIEFERMANN (le Bailli), solistes, Chorus of De Nederlandse Opera, Netherlands Philharmonic Orchestra, Amsterdam, dir.: Marc ALBRECHT
2013-live-71' 42'' et 79' 22''-chanté en allemand-notice et synopsis en anglais, allemand et néerlandais-livret en allemand-Challenge Classics CC72591

Une Armide sombre, dramatique

par https://parjustrec.com/

© Monika Rittershaus

Armide occupe une place particulière dans l’oeuvre de Gluck. Opéra atypique? Oui, certes. Il est tout d’abord le seul dont la trame ne soit pas mythologique, s’inspirant du merveilleux chrétien de la Jérusalem délivrée du Tasse. Ensuite, cette trame est construite sur un livret datant du siècle précédent : Gluck, en effet, dans un superbe défi (1777), a repris le vieux livret de Quinault pour l’Armide de Lully (1686), geste assurément unique dans l’histoire du théâtre lyrique.