Mots-clé : Staatskapelle Weimar

https://kanabecsystems.com/

par https://food-all.info/

Le chef d’orchestre Kirill Karabits que l’on apprécie beaucoup dans les pays francophones, est une baguette qui sort de l'ordinaire. Alors qu’il fait paraître une nouvelle interprétation de la Symphonie n°13 de Chostakovitch (Pentatone), il revient sur son parcours discographique, un itinéraire musical loin des facilités et conçu avec réflexion et sens de l’Histoire. 

Vous avez enregistré la Cantate pour le XXe anniversaire de la Révolution d’Octobre de Serge Prokofiev pour Audite (album primé d’un International Classical Music Award). Qu’est-ce qui vous a orienté vers cette oeuvre si particulière ? 

L’année 2017 était marquée par le Centenaire de la Révolution, c’était la meilleure occasion pour programmer et enregistrer cette partition. Elle requiert un effectif instrumental et choral démesuré et j’ai dû mobiliser toutes les formes musicales disponibles : deux choeurs, un ensemble d’accordéons et même un orchestre militaire qui viennent en complément de l’orchestre symphonique. Par ailleurs, cette interprétation marquait également mes premiers concerts comme directeur musical de la Staatskapelle de Weimar. 

Vous publiez un nouvel enregistrement de la Symphonie n°13 de Chostakovitch. C’est une oeuvre à la dimension musicale et historique particulièrement forte. Qu’est-ce qui vous attire dans cette partition ?  

L’histoire tragique narrée par cette oeuvre a une résonance personnelle car je suis né à Kiev, ville où s’est déroulé le massacre de Babi Yar. Dans le cadre de ma collaboration avec l’Orchestre National de Russie, la direction de la phalange m’a demandé de prendre part à leur cycle des symphonies de Chostakovitch pour le label Pentatone. Ils m’ont demandé quelle oeuvre je voulais enregistrer et j’ai naturellement proposé la Symphonie n°13. Ce fut une expérience très forte et très émouvante de la travailler et de l’enregistrer avec cet orchestre. 

Quand Liszt célèbre Schiller, Goethe et Dante

par

Franz LISZT (1811-1886) : Künstlerfestzug zur Schillerfeier, S. 114 ; Tasso, Lamento e Trionfo, S. 96 ; Symphonie-Dante, S. 109. Damen des Opernchores des Deustchen Nationaltheaters Weimar, Knabenchor der Jenaer Philharmonie, Staatskapelle Weimar, sous la direction de Kirill Karabits. 2020. Livret en allemand et en anglais. 79.02. Audite 97.760.

Une violoncelliste audacieuse et moderne !

par

Edward ELGAR
(1857 - 1934)
Concerto pour violoncelle et orchestre en mi mineur op. 85
William WALTON
(1902 - 1983)
Concerto pour violoncelle et orchestre
Ina BOYLE  (1889 - 1967) : Élégie pour violoncelle et orchestre
Nadège Rochat (violoncelle), Staatskapelle Weimar dir. Paul Meyer
2017-DDD-62’40-Textes de présentation en allemand et anglais – Ars Produktion ARS 38 221