Septième symphonie de Laszlo Lajtha

par
Lajtha
Laszlo LAJTHA (1892 – 1963) 7è symphonie - Suite N°3 - Hortobagy Pecs Symphony Orchestra, dir. Nicolas Pasquet 1964/2017-DDD-75’41-Feuillet anglais-CD NAXOS 8.573647 Le compositeur hongrois Laszlo Lajtha est l’auteur de neuf symphonies dont voici la septième. D’autres symphonies sont disponibles également chez Naxos. La septième est une oeuvre tragique. D’abord sous-titrée “Automne”, puis “Révolution”, elle date de 1957 et est donc directement en lien avec la révolution hongroise de 1956. C’est pourquoi on entend une citation de la Marseillaise dans le troisième mouvement, référence aux idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité. Le début de la symphonie est tonitruant, mais il est ponctué de courts passages plus calmes. Le mouvement lent est plutôt désolé, tandis que le tonnerre gronde au loin. Le troisième mouvement “agité” laisse entrevoir un hymne pour la paix, espoir pour le futur. La symphonie se termine par de grands accords qui mettent brutalement fin à la révolution. Sur le CD, la symphonie est précédée par la Suite N°3 qui comprend cinq extraits du ballet Capriccio. C’est une musique plus légère, à la manière d’un divertimento. L’orchestration riche, les mélodies généreuses, la clarté formelle peuvent faire penser à Prokofiev, mais cette musique reste très personnelle. Pour compléter le CD, il y a deux musiques de film, très imagées comme il se doit. L’enregistrement date de 1964, mais cela ne se ressent pas trop : la restauration 2017 est très bien réalisée. Dominique Lawalrée Son 7 - Livret 6 - Répertoire 7 - Interprétation 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>