La trompette sous toutes ses formes

par https://e3missoula.com/

Sur la route/On the road
Œuvres de Bartok, Tchaïkovsky, Khatchatourian, Legrand, de Falla, Poulenc, Arban/Bellini, Chaplin, Piazzola, Arlen, Rota

Romain Leleu, trompette, cornet, bugle, trompette piccolo – Ensemble Convergences, quintette à cordes
2013 – DDD – 67’29’’ – Texte de présentation en français et anglais – Aparté– AP052

Le trompettiste Romain Leleu nous offre dans son dernier enregistrement une synthèse de divers courants allant de Bellini à Rota en passant par Piazzola, Chaplin, Legrand, Bartók… Voyage surprenant dans un monde où le trompettiste, soliste, accompagné du quintette à cordes Convergences -qu’il a lui même créé- ne se contente pas d’interpréter des standards du jazz. De prime abord, cette parution nous interpelle par la diversité du répertoire mais aussi pas les excellentes transcriptions de Manuel Doutrelant. Leleu démontre ici que la trompette peut être tout aussi virtuose qu’un violon ou un piano. L’instrumentation choisie est juste et intelligente. Le quintette à cordes permet d’obtenir une base sonore homogène tout en laissant la liberté au trompettiste de s’exprimer. Leleu est un musicien dont l’intelligence musicale n’est plus à faire et le son qu’il produit est d’une finesse rarement entendue de nos jours. Son jeu est simple, souple et pourtant précis et rythmique. Dès les Six Danses populaires roumaines de Bartók, on perçoit la cohésion de cette formation sans chef qui mise davantage sur le travail commun qu’individuel. La trompette très usitée dans l’orchestre symphonique reste un instrument discret pour ce qui est du répertoire soliste. Dommage, vu la qualité du travail de Leleu et de son quintette. Une véritable découverte. Ecouter cette parution permettra à l’auditeur de découvrir certaines pièces populaires comme la Danse du Sabre de Khatchatourian ou le Libertango de Piazzolla dans une version étonnante où le timbre de l’instrumentation transforme radicalement l’œuvre. L’expérience de Romain Leleu est-elle à l’origine d’un courant qui verra émerger des instruments encore timides devant la concurrence des instruments à claviers et cordes ? Après tout, c’est Aristote qui dit un jour : « C’est par l’expérience que progressent la science et l’art ». (Métaphysique)
Ayrton Desimpelaere
Son 9 – Livret 10 – Répertoire 10 – Interprétation 10

Les commentaires sont clos.